Swissgay.ch home
  Guide-portail d'info gay, bi et lesbien suisse

Votre publicité sur Swissgay.ch

 

   
   
   
 

in englishauf deutschin italianoen españolem Português翻译成中文

 







 
 
 
 Les infos  [+/-]
60 - 59 - 58 - 57 - 56 55 - 54 - 53 - 52 - 51 50 - 49 - 48 - 47 - 46 45 - 44 - 43 - 42 - 41 40 - 39 - 38 - 37 - 36 35 - 34 - 33 - 32 - 31 30 - 29 - 28 - 27 - 26 25 - 24 - 23 - 22 - 21 20 - 19 - 18 - 17 - 16 15 - 14 - 13 - 12 - 11 10 - 09 - 08 - 07 - 06 05 - 04 - 03 - 02 - 01
 Magazines gays
 Vos articles
 Rechercher

Web Swissgay
 iPhone - Mobile

Swissgay.ch (Agenda + Guide) sur votre iPhone/mobile ! Tapez : swissgay.ch/m
 Partagez

Bookmark and Share

 Flux RSS

http://swissgay.ch/rss.xml
Subscribe
http://www.itsmynews.com

 Partenaires

Easyroommate.ch
Nathan gay café-bar
Ptisitegay.net
Swissgay blog
 Dons

Pour soutenir et développer Swissgay.ch. Merci !

 
Les infos | Rechercher une info | Réagir | Magazines gays | Vos articles
 
Election du Conseil fédéral - Le mouton noir Christoph Blocher exclu
12.12.07

 

 

Les démocrates suisses gagnent contre l'extrême-droite
Mercredi 12 décembre, les sept Conseillers fédéraux sont élus à tour de rôle entre 08h et 12h30. L'un des deux membres de l'UDC devient le mouton noir du CF et est exclu : le vieillissant Christoph Blocher n'est pas réélu ! Le retour de manivelle est mémorable pour ce parti d'extrême-droite, le plus homophobe et raciste de Suisse.

L'élection des Conseillers fédéraux se déroule à un rythme soutenu par ordre d'ancienneté. 9h04 : Moritz Leuenberger (PS) est réélu dès le 1er tour avec 157 voix sur 178 bulletins valables (64 blancs et 4 nuls). A 9h21, le radical Pascal Couchepin recueille au 1er tour 205 voix sur 231 bulletins valables (13 blancs et 2 nuls). 9h38 : l'UDC Samuel Schmid, tant décrié par son propre parti, est réélu dès le 1er tour avec 201 voix sur 219 bulletins valables (21 blancs et 4 nuls). La très populaire socialiste Micheline Calmy-Rey est réélue au 1er tour à 9h55 avec 153 voix sur 180 bulletins valables (65 blancs et 1 nul).

Les Verts retirent leur "bouclier" Recordon
A 10h, cinq minutes après l'élection de la socialiste Calmy-Rey, les Verts retirent la candidature de leur "bouclier" Luc Recordon. Le conseiller national écologiste précise au micro de la TSR : "En même temps que ma candidature, nous recherchions une candidature bourgeoise en faveur de laquelle je puisse me retirer. En tant que bouclier, je devais me désister le plus tard possible", ajoutant être "très content" du résultat. La stratégie des Verts, avec le soutien du PDC, des socialistes et de quelques voix éparses de radicaux et de libéraux, va dépasser les attentes les plus folles.

Malgré les menaces : l'évincé à la zurichoise
Dix minutes plus tard, le moment le plus attendu de cette élection du Conseil fédéral, si convenue en temps normal, bouleverse tous les pronostics. A 10h10, le nationaliste Christoph Blocher n'est pas réélu. Si l'un de ses candidats n'était pas réélu, l'UDC avait menacé d'aller là où elle a toujours été : dans l'opposition. Va-t-elle exécuté sa menace ? L'UDC ne semble pas prête à se passer d'un membre au gouvernement. Ce parti s'est par ailleurs toujours comporté comme un parti d'opposition et son vieux leader Blocher comme un chef de parti et non un membre du gouvernement. Fin novembre 2007, l'UDC était par exemple le seul parti à refuser de voter le budget 2008. Il avait pourtant été élaboré avec son soutien. Après l'échec de Blocher, un député du Parti radical, fidèle allié de l'UDC, déclare même à la TSR : "Le chef de l'opposition ne doit pas rester au gouvernement !".

Les Verts, le PDC et le PS sortent renforcés de l'élection
Le gouvernement suisse, avec en tête le PDC, le PS et les Verts, ne craint plus les menaces de l'aile dure blochérienne de l'UDC. Au 1er tour, la grisonne UDC Eveline Widmer-Schlumpf  recueille 116 voix sur 238 bulletins valables. Christoph Blocher n'arrive qu'en 2ème position avec 111 voix (6 blancs et 2 nuls). A 4 voix près, Widmer-Schlumpf n'est pas élue. Les pronostics fusent : les 6 bulletins blancs et les 2 nuls vont-ils s'ajouter à ceux en faveur de Blocher au 2ème tour et assurer sa réélection ?

Au contraire, à 10h42, le résultat démocratique est encore plus net : Eveline Widmer-Schlumpf, fille du Conseiller fédéral Léon Schlumpf (en poste de 1980 à 1987), est élue au 2ème tour avec 125 voix sur 242 bulletins valables. Christoph Blocher ne recueille que 115 voix (4 blancs, 0 nul).

L'UDC perd aussi contre Leuthard
A 11h04, le radical Hans-Rudolf Merz est réélu avec 213 voix sur 233 bulletins valables (8 blancs et 3 nuls). Enfin, l'UDC avait promis qu'elle se "vengerait" sur l'élection de Doris Leuthard si Blocher n'était pas réélu. Menace à nouveau sans conséquence. A 11h21, la démocrate-chrétienne recueille 160 voix sur 191 bulletins valables.

L'UDC n'a que peu de poids politique
L'UDC s'est opposée à l'élection des deux candidats socialistes et de la candidate PDC. Ils ont tous été aisément réélus avec le soutien de toutes les voix démocrates. Isolée, l'UDC n'a que peu de poids politique.

Puis l'UDC dépose une motion d'ordre qui demande une interruption de séance jusque dans l'après-midi. La motion est refusée par 155 voix contre 79 ! L'élection se poursuit.

Le Président de la Confédération est brillamment élu : le radical Pascal Couchepin recueille 197 voix.

Le déroulement de l'élection prend alors une tournure tout à fait inhabituelle. La prestation de serment ne se fait qu'en présence de six Conseillers fédéraux, en l'absence d'Eveline Widmer-Schlumpf, absente de Berne et qui n'a pas encore accepté son élection. Le vice-président n'a toujours pas été désigné, Blocher, candidat à ce poste, n'ayant pas été réélu Conseiller fédéral. L'UDC demande alors une interruption de séance avant l'élection du vice-président, interruption acceptée jusqu'à 13h30. Le calcul de l'UDC est simple : si Widmer-Schlumpf refuse son élection, Blocher pourrait encore être élu Conseiller fédéral et devenir vice-président.

L'UDC perd encore la Chancellerie
Les Chambres ont choisi la grisonne PDC Corina Casanova au poste de Chancelière fédérale avec 124 voix, soit une de plus que la majorité absolue. Elle était opposée au radical bernois Marcus Seiler (52 voix) et, surtout, à l'UDC vaudoise Nathalie Falcone-Goumaz (64 voix).

L'aile dure zurichoise grande perdante
L'aile zurichoise et blochérienne de l'UDC sort affaiblie de ces élections. Certains conseillers nationaux UDC ont affirmé qu'un "vrai UDC" ne pourrait plus être élu au Conseil fédéral après l'échec de Blocher. C'est un refrain habituel de l'UDC : les "vrais" immigrés, les "vrais" chômeurs, les "vrais" UDC. Le gouvernement suisse ne semble plus craindre les menaces constantes de l'UDC et renvoi le parti nationaliste à ses propres responsabilités. Le président du Parti radical, Fulvio Pelli, pourtant allié de l'UDC, estime que l'échec du Zurichois Blocher est dû à ses provocations et à celles de son propre parti qui "a tout fait pour rendre sa réélection difficile".

Election reportée à jeudi
Avant la reprise de la séance, l'UDC se retrouve hésitante et pourrait demander quelques heures de réflexion supplémentaires. Scénarii possible : Eveline Widmer-Schlumf accepte son élection. Elle prend le deuxième siège UDC au Conseil fédéral et le Parlement passe à l'élection du vice-président. Si par contre Eveline Widmer-Schlumpf refuse son élection, l'UDC dit vouloir présenter à nouveau Blocher. Le PDC annonce que dans ce cas il présentera l'un de ses propres candidats, le fribourgeois Schwaller, pour faire barrage à Blocher. En cas de victoire du PDC, l'UDC ne conserverait plus qu'un siège au Conseil fédéral, celui de Samuel Schmid, dont la ligne politique plus douce est très critiquée par beaucoup au sein de son propre parti.

A 13h45, Mme Widmer-Schlumpf demande un délai de réflexion pour accepter ou refuser son élection jusqu'au lendemain jeudi 13 décembre, 08h. Le Parlement accepte ce délai.

Manifestation pour Widmer-Schlumpf
A l'extérieur du Parlement, une centaine de manifestants soutiennent Eveline Widmer-Schlumpf avec klaxons, confettis et des pancartes : " Eveline, dis oui !".

Violentes réactions de l'UDC
La non-élection de Blocher provoque des réactions violentes et revanchardes chez certains députés de l'UDC. Interviewé par la TSR, le valaisan Oskar Freysinger, très excité, déclare que "la guerre" a été déclarée à l'UDC. Il assure que les alliés naturels de l'UDC, les radicaux et les libéraux, ne pourraient plus compter sur le soutien de l'UDC lors d'élections. Blocher, invisible depuis son échec, aurait déclaré que son parti allait s'attaquer au "système dont il connaît les faiblesses". Ces attaques contre la démocratie suisse soudent encore davantage le "front républicain" dont font partie la gauche, le centre et la droite classique. Menaces encore du côté du secrétaire général de l'UDC Gregor Rutz, qui assure que son parti est prêt à jouer son rôle d'opposition en le faisant payer très cher: "Cela coûtera beaucoup d'argent et d'énergie, mais nous sommes prêts à le faire le cas échéant." Une "opposition féroce"est annoncée par l'UDC. Déjà minoritaire dans tous les Parlements, elle perd ses derniers alliés de par son attitude et s'isole encore plus.

Les représentants du "front républicain"rappellent qu'ils ont élu une représentante de l'UDC, Widmer-Schlumpf, avec Samuel Schmid, assurant à l'UDC ses deux sièges au Conseil fédéral.

 Swissgay.ch

 

A lire aussi :
- Le site du Parlement
- Le site du Conseil fédéral
- Le site du PS
- Le site des Verts
- Le site du PDC
- Le site du PRD
- Le site des libéraux
- Le site de
l'UDC

  Derniers titres
  Suisse - Un séropositif étranger sera renvoyé, décide le Tribunal administratif fédéral
  Grenoble - Concert de Capleton annulé
  Suisse - Un CD homophobe retiré de la vente
 
USA - En direct, un journaliste au bord des larmes pour le mariage gay
  Allemagne - Un CD homophobe ne sera pas distribué
  Californie - Le mariage homo interdit
  Capleton - Homophobie : les défaillances du système lausannois

 

  Vos réactions

 

 Publicité

 

   
 

 

 
 Services

   
1 shoe.org

165.420

2 purplemoon.ch

290.590

3 swissgay.ch

348.659

4 gay.ch

507.022

5

joy4men.ch

723.176

  TOP 20 : le classement
  Votre publicité moins cher !

Recevez nos infos.
Votre email :




Mailing list, liste de diffusion et gestion d'emailing

Les articles des internautes

Vous avez quelque chose à dire ?
Publiez votre article sur Swissgay.ch en 2 clics.

Faut-il interdire Capleton et les artistes qui appellent au meurtre d’homosexuels ?

Oui, bien sûr !
Si on interdit tous les artistes homophobes, où va-t-on ?
Boycottons !
Non, la liberté d’expression prime sur tout.
Capleton ? Connais pas et ne veux pas connaître.
A ignorer ! Pourquoi leur faire encore de la pub ?
Oui. On ne fait pas reculer la haine sans la combattre.
Non : on est en démocratie et chacun est libre de dire ce qu’il pense.


Voir les résultats
Swisstools.net
Tous les sondages

Mesures d'audience


Google Analytics

Weblog Deckpoint
Alexa
Netcraft
Trafficestimate

 
 
 
   
 

   
   
 Publicité

   
   

 
 
 
     
Publicité Swissgay.ch

 

top

Swissgay.ch | Swissgay.ch/Elle | Annonces | Chat | Webcam chat | Agenda | Guide gay et lesbien | Infos | Vos articles | Forums | Liens
Top 20 | Sondages |
Voyages | Colocation | Météo | Email gratuit | Programmes TV | Sorties cinéma | Vidéos | Radio-TV en ligne | E-cartes
Votre publicité - Tarifs - Fixez votre prix | Newsletter | Recommander | Qui ? | Contact | Rechercher

Swissgay.ch sur Netvibes

Abonnez-vous au flux rss Actualité Swissgay.ch : http://swissgay.ch/rss.xml  -  Rejoignez Swissgay.ch sur Facebook :  Swissgay.ch sur Facebook

© Kaos Editions 1998-2010 - Swissgay.ch - Genève