Swissgay.ch home
  Guide-portail d'info gay, bi et lesbien suisse

Votre publicité sur Swissgay.ch

 

   
   
   
 

in englishauf deutschin italianoen españolem Português翻译成中文

 







 
 
 
 Les infos  [+/-]
60 - 59 - 58 - 57 - 56 55 - 54 - 53 - 52 - 51 50 - 49 - 48 - 47 - 46 45 - 44 - 43 - 42 - 41 40 - 39 - 38 - 37 - 36 35 - 34 - 33 - 32 - 31 30 - 29 - 28 - 27 - 26 25 - 24 - 23 - 22 - 21 20 - 19 - 18 - 17 - 16 15 - 14 - 13 - 12 - 11 10 - 09 - 08 - 07 - 06 05 - 04 - 03 - 02 - 01
 Magazines gays
 Vos articles
 Rechercher

Web Swissgay
 iPhone - Mobile

Swissgay.ch (Agenda + Guide) sur votre iPhone/mobile ! Tapez : swissgay.ch/m
 Partagez

Bookmark and Share

 Flux RSS

http://swissgay.ch/rss.xml
Subscribe
http://www.itsmynews.com

 Partenaires

Easyroommate.ch
Nathan gay café-bar
Ptisitegay.net
Swissgay blog
 Dons

Pour soutenir et développer Swissgay.ch. Merci !

 
Les infos | Rechercher une info | Réagir | Magazines gays | Vos articles
 
  Les infos - 53
PACS suisse - Pas avant 2 ans !
La loi sur le partenariat a été adoptée lors de la votation populaire du 5 juin 05. Avant que les couples de même sexe ne puissent enregistrer leur partenariat, la Confédération et les cantons devront procéder à la modification de certains actes, des banques de données devront être adaptées et le personnel des services d’état civil devra suivre une formation. La loi sur le partenariat entrera vraisemblablement en vigueur le 1er janvier 2007.
Dans le cadre d’une révision de l’Ordonnance sur l’état civil, le Conseil fédéral a adopté les dispositions d’exécution nécessaires à la loi sur le partenariat (en particulier, les détails relatifs à l’enregistrement du partenariat auprès de l’office de l’état civil). Les cantons devront également modifier certains actes. Pour pouvoir appliquer la loi sur le partenariat, la banque de données des services de l’état civil, ainsi que celles des autorités fiscales et du service du contrôle des habitants, doivent être adaptées en conséquence. Les collaborateurs des services de l’état civil devront également suivre une formation et se familiariser avec l’acte du nouvel état civil.
Informations complémentaires: service de presse du DFJP, tél. 031 / 322 18 18 (Communiqué Pink Cross) 7
.6.05

& c'est oui !

PACS suisse - Ils nous ont dit OUI. Merci !
58% des Suisses ont dit OUI au partenariat enregistré ce dimanche 5 juin 2005. Pour la première fois au monde, un peuple était appelé à dire si oui ou non il acceptait d'octroyer davantage de droits à sa minorité homosexuelle.
Mais il était temps. Alors que les homosexuel(le)s ont exactement les mêmes devoirs que n'importe quel citoyen, ils obtiennent enfin davantage de droits, bien que l'égalité soit loin d'être atteinte. Les grands perdants de ces votations sont l'UDC et une fois encore des hiérarchies religieuses qui essaient d'imposer leurs croyances à une société dont elles sont de plus en plus coupées.
Dès 1998, le débat sur un "pacs helvétique" déborde les frontières de l'Hexagone. Le 18 décembre 1998, le libéral genevois Jean-Michel Gros dépose une initiative parlementaire pour l’instauration d’un Pacs helvétique. Un an plus tard, la France accepte le Pacs, après le Danemark, la Norvège, la Suède et l'Islande. Le 5 mai 2001, le "Pacs" genevois existe enfin. Zurich lui emboîte le pas en janvier 2002, suivi par Neuchâtel le 1er juillet 2004.
Si le partenariat suisse n'est pas encore une libération entière et aboutie de tous les droits des homosexuel(le)s, le débarquement moral et politique a bel et bien commencé.
Seuls treize pays ont acceptés à ce jour un mariage ou un partenariat homosexuel à travers le monde. La Suisse est le quatorzième pays a nous dire "Oui". Merci ! (Swissgay.ch)  5.6.05

 

PACS suisse - 16h15 - Résultats définitifs par canton

Lpart

oui non
Argovie 59.12 40.88
Appenzell A 52.37 47.63
Appenzell I 41.60 58.40
Bâle campagne 65.86 34.14
Bâle ville 68.59 31.41
Berne 58.09 41.91
Fribourg 52.36 47.64
Genève 61.67 38.33
Glaris 50.98 49.02
Graubünden 55.26 44.74
Jura 49.20 50.80
Lucerne 57.49 42.51
Neuchâtel 57.72 42.28
Nidwald 54.92 45.08
Obwald 50.50 49.50
Schaffhouse 59.73 40.27
Schwyz 49.57 50.43
Soleure 59.33 40.67
St-Gall 53.86 46.14
Thurgovie 47.74 52.26
Tessin 46.78 53.22
Uri 48.25 51.75
Vaud 60.59 39.41
Valais 44.81 55.19
Zug 62.73 37.27
Zurich 64.26 35.74
Total cantons 19 7
Total voix 1557671 1126578

 

PACS suisse - 16h - OUI à 58%
Selon les résultats définitifs, le partenariat enregistré est accepté par 58% des Suisses. En Suisse-allemande, un fossé s'est nettement dessiné entre les villes, favorables à la Lpart, et les campagnes.
19 cantons disent oui au partenariat enregistré, seuls 7 le refusent. Genève accepte la Lpart à 61,7%, Vaud à 60,6%, Neuchâtel à 57,7% et Zurich à 64.2%. Même Fribourg, canton à forte tradition catholique, accepte la Lpart à 52,3%. Sans surprise, le Valais et le Tessin, catholiques, la repoussent à 55,2% et 53,2%, le Jura à 50,8%. Le taux de participation s'élève à 55,9%.
Les accords de Schengen, dont les résultats sont plus serrés, sont acceptés par 54,6% des Suisses et 12 cantons. Tous les cantons romands les acceptent, alors qu'une majorité des cantons alémaniques les refusent.  (Swissgay.ch) 5.6.05 - 16h

PACS suisse - 15h - 59% disent OUI
Selon les projections de 15h de l'institut Gfs pour la SSR et les résultats définitifs, le partenariat enregistré serait accepté par 59% des Suisses. En Suisse-allemande, un fossé se dessinerait nettement entre les villes, favorables à la Lpart, et les campagnes.
Selon les résultats définitifs, 17 cantons disent oui au partenariat enregistré, seuls 7 le refusent. Genève accepte la Lpart à 61,7%, Vaud à 60,6%, Neuchâtel à 57,7% et Zurich à 62%. Même Fribourg, canton à forte tradition catholique, accepte la Lpart à 52,3%. Sans surprise, le Valais la repousse à 55,2%, le Jura à 50,8%. Le taux de participation serait particulièrement élevé. De nouveaux résultats nous parviendront dès 16h. Les résultats définitifs seront connus dès 17h.
Les accords de Schengen, bien que les résultats soient très serrés, seraient acceptés par 53% des Suisses. Tous les cantons romands les acceptent, alors qu'une majorité des cantons alémaniques les refusent. Le oui l'emporterait à Genève (62,9%), Vaud (67,5%), Jura (57%), Neuchâtel (70,3%), Valais (51,9) et Zurich (56,1%).
Les grands perdants de ces votations semblent être les forces conservatrices de Suisse, l'UDC en tête ainsi qu'une certaine hiérarchie catholique. (Swissgay.ch) 5.6.05 - 15h

PACS suisse - 14h - C'est OUI à 60%
Selon les projections de 14h de l'institut Gfs pour la SSR et les premiers résultats définitifs, le partenariat enregistré serait accepté par près de 60% des Suisses. En Suisse-allemande, un fossé se dessinerait nettement entre les villes, favorables à la Lpart, et les campagnes. Avec plus de 95% des bulletins dépouillés, Genève accepterait la Lpart à 61,7%, Vaud à 60,4%, Neuchâtel à 57% et Zurich à   62%. Sans surprise, le Valais la repousserait à 55,8%, le Jura à 53,8%. Le taux de participation serait particulièrement élevé. De nouveaux résultats nous parviendront dès 15h. Les résultats définitifs seront connus dès 17h.
Les accords de Schengen, bien que les résultats soient très serrés, seraient acceptés par 52% des Suisses. Tous les cantons romands les acceptent, alors qu'une majorité des cantons alémaniques les refusent. Le oui l'emporterait à Genève (62,9%), Vaud (67,5%), Jura (57%), Neuchâtel (70,3%), Valais (51,9) et Zurich (56,1%).
Les grands perdants de ces votations semblent les forces conservatrices de Suisse, l'UDC en tête ainsi qu'une certaine hiérarchie catholique. (Swissgay.ch) 5.6.05 - 14h

PACS suisse - 13h - Premières estimations: c'est OUI
Selon les premières projections de 13h de l'institut Gfs pour la SSR, le partenariat enregistré serait accepté. Près de 60% des Romands diraient oui à la Lpart. En Suisse-allemande, un fossé se dessinerait nettement entre les villes, favorables à la Lpart, et les campagnes. Avec 90% des bulletins dépouillés, Genève accepterait la Lpart à 61,4%, Vaud à 58,7% et Zurich à 63%. Sans surprise, le Valais la repousserait à 57% et Glaris à 51%. Le taux de participation serait particulièrement élevé. De nouveaux résultats nous parviendront dès 14h. Les résultats définitifs seront connus dès 17h.
Les votations sur les accords de Schengen connaissent un résultat très serrés pour l'instant. Le oui l'emporterait à Genève (63%), Vaud (76,5%), Zurich (56%) et Neuchâtel (60%).    (Swissgay.ch) 5.6.05 - 13h

Sao Paulo - 2 millions de personnes à la gay pride
Le président du gouvernement espagnol, le socialiste José Luis Rodríguez Zapatero, a été élu "Personnalité de l'année" par l'Association brésilienne de la fierté Gay, Lesbienne et Transexuelle (ABGLT) de Sao Paulo.
Le Prix de la Diversité a été reçu au nom du chef du gouvernement espagnol par l'ambassadeur d'Espagne au Brésil, Ricardo Peidro Conde, dans la nuit de jeudi à vendredi lors de la cérémonie d'ouverture du Défilé de la fierté Gay qui s’est déroulé dimanche au cœur de Sao Paulo réunissant plus de deux millions de personnes. Leur principale revendication était la légalisation de l'union civile des personnes du même sexe. (E-llico.com)
30.5.05

Roumanie - Première gay pride
Des centaines de défenseurs des droits des homosexuels ont défilé samedi 29 mai 05 dans les rues de Bucarest pour la première gay pride organisée dans le pays.
Environ 400 personnes ont paradé, portant des bannières «Pas de discrimination» et agitant des drapeaux arc-en-ciel. Certains badauds ont hué le défilé qui s'est achevé dans le centre-ville près du Parlement roumain. «Nous nous sommes réunis pour montrer que nous sommes comme tous les autres... que nous sommes des personnes, aussi», a expliqué Menyhert Gretas, un jeune homme venu de Timisoara, dans l'Ouest du pays. «Nous ne sommes pas des taupes cachées sous terre, comme certains le voudraient», a-t-il poursuivi.
Bucarest n'a autorisé le défilé qu'au dernier moment. Jusqu'en 2001, l'homosexualité était considérée comme un crime en Roumanie et n'est toujours pas acceptée dans une société majoritairement conservatrice.
Des affrontements ont éclaté entre les policiers et une douzaine de manifestants anti-homosexuels qui s'approchaient du défilé. «Ils attaquent nos traditions, notre nation», a lancé Kiriakos Paglas, étudiant de 16 ans. (AP)  30
.5.05

Suisse - Aide suisse contre le SIDA: les défis futurs
L'Aide suisse contre le Sida, réunie en assemblée générale à Guemlingen/BE samedi, a exploré les défis futurs pour lutter efficacement contre l'épidémie. Avec deux nouvelles infections quotidiennes, il est impossible de parler de normalisation, a-t-elle souligné.
Dans son intervention, le président a rappelé l'importance de l'engagement du politique. Auparavant, la responsable de l'OFSP avait salué la fructueuse collaboration avec l'association, indispensable à une bonne prévention.
Par ailleurs, l'organisation veut aussi renforcer la lutte contre la discrimination des personnes porteuses du virus. (News.search.ch)
29.5.05

Roumanie - Le Président soutient une manifestation gay à Bucarest
La mairie de Bucarest est revenue jeudi sur sa décision d'empêcher une marche gay, autorisant finalement ce défilé, après une intervention du président roumain Traian Basescu, favorable à cette manifestation.
La mairie qui avait justifié son refus initial par un manque d'effectifs de la gendarmerie, a précisé jeudi "disposer de suffisamment de forces d'ordre" pour assurer la sécurité de la manifestation, prévue samedi dans le centre de Bucarest. "Dans un premier temps, nous avons empêché cette marche, car, les manifestants ne l'avaient pas bien préparée dans ses détails. Ils n'ont même pas été capables d'estimer le nombre de participants", a déclaré à la presse le secrétaire général de la mairie, Dumitru Stanescu, en affirmant que la municipalité de Bucarest "n'a rien contre les homosexuels".
La principale association de défense des droits des homosexuels de Roumanie, Accept, avait dénoncé mercredi la "discrimination" de la municipalité et annoncé qu'avec ou sans autorisation, cette marche, la première du genre en Roumanie depuis la chute du communisme en 1989, aurait bien lieu.
Le président roumain Traian Basescu a apporté jeudi son soutien au défilé des homosexuels, affirmant que le refus de la mairie d'autoriser cette marche, était "une erreur", qui se traduirait "par un retour de 20 ans en arrière". La ministre de la Justice Monica Macovei a de son côté estimé que cette manifestation "devait avoir lieu" et que "l'insuffisance des forces de l'ordre n'est pas un argument" pour l'interdire.
Plusieurs organisations ont déjà prévu des contre-manifestations ce même samedi. Ex parti humaniste (PUR), le Parti Conservateur, membre de la coalition au pouvoir, a ainsi annoncé pour ce jour là, une marche de la "normalité", visant à "défendre les valeurs chrétiennes et la famille". (E-llico.com)
28.5.05

Suisse - Bâle: un projet de Constitution protège contre les discriminations
Les citoyennes et les citoyens de Bâle voteront le 30 octobre 05 sur une nouvelle Constitution cantonale. Celle-ci protège explicitement contre la discrimination fondée sur l'orientation sexuelle. Ce point a été intégré dans le projet de Constitution sur la base d'une initiative de la section bâloise de Network.
Voici l'exacte teneur teneur l'article antidiscriminatoire: "Personne ne peut être discriminé, notamment à cause de la race, du sexe, de l'âge, de la langue, de caractéristiques génétiques, de l'origine ethnique et sociale, de la position sociale, du mode de vie, de l'orientation sexuelle, de sa conviction religieuse, philosophique et politique ou à cause d'un handicap.
Le texte de la nouvelle Constitution cantonale bâloise, qui a été adopté par une large majorité de l'Assemblée Constituante lors de sa dernière session plénière, se trouve sur internet sous: verfassungsrat.bs.ch. La Constitution actuellement en vigueur date de 1889. (Communiqué Pink Cross Romandie - Jean-Paul Guisan)  
27.5.05

Le clergé musulman dénonce la progression de l'homosexualité
L'homosexualité chez les jeunes progresse dans les villes côtières d'Afrique de l'est et doit être stoppée, ont estimé jeudi des religieux musulmans réunis dans l'île de tanzanienne semi-autonome de Zanzibar.
Des dizaines d'imams influents, venus de toute la Tanzanie, ont estimé que cette tendance avait été observée dans la ville portuaire kényane de Mombasa, et que la situation est de pire en pire, selon eux, dans la capitale commerciale de Tanzanie, le port de Dar es Salaam, et sur l'île de Zanzibar.
"Le nombre de jeunes impliqués dans des affaires de gays et lesbiennes a augmenté dans des zones comme Mombasa, Dar es Salaam et Zanzibar", a déclaré le religieux Maalim Mziwanda Ahmed.
"Bien que nous n'ayons pas de statistiques, le gouvernement doit, en collaboration avec le bureau des muftis, faire quelque chose pour aider ceux qui sont encore dans ces affaires", a-t-il ajouté.
A Zanzibar, les députés ont amendé tout spécialement en avril dernier le code pénal pour les actes sexuels illégaux entre hommes et pour faire condamner à des peines de prison les hommes condamnés pour avoir séduit des garçons de moins de 18 ans.
Ils ont prévu une peine maximale de 25 ans d'emprisonnement pour les hommes pris en flagrant délit d'homosexualité et une peine de 7 ans pour les femmes.
Malgré cette sévérité, les religieux ont déploré que l'homosexualité soit réapparue à Zanzibar et ailleurs, réservant l'essentiel de leurs reproches aux touristes étrangers, occidentaux dans leur majorité.
Et malgré les lois, ils ont également souligné la difficulté de poursuivre avec succès en justice les homosexuels présumés.
"Nous pouvons au moins... conseiller les victimes et leur dire d'abandonner l'homosexualité", a poursuivi Maalim Mziwanda Ahmed.
"Ces actes diaboliques ont augmenté, nous devons travailler au contrôle de ces affaires homosexuelles qui ternissent la réputation de bonne tenue des Zanzibarite", a estimé le Cheikh Thabit Nouman Jongo.
La controverse sur l'homosexualité avait repris le 12 mai dernier lorsque quatre religieux musulmans avaient attaqué à Zanzibar un homme soupçonné de se préparer à se marier avec son partenaire.
Les quatre religieux doivent comparaître en justice le 29 juin.
Le code pénal kényan ne dit rien sur l'homosexualité, mais l'opprobre envers les homosexuels augmente, conduisant ces derniers à se cacher par crainte des attaques haineuses de la part des conservateurs chrétiens et musulmans.
Selon la loi tanzanienne, l'homosexualité est passible de peines allant jusqu'à 14 années d'emprisonnement. (AFP)
27.5.05

USA - Vers un amendement de plus interdisant le mariage homosexuel
Le parlement du Texas a approuvé samedi 21 mai un amendement constitutionnel interdisant le mariage des couples du même sexe. Pour entrer en vigueur, cet amendement devra être adopté par référendum en novembre 2005. Au Texas, l'interdiction du mariage est déjà prévue par une loi ordinaire; cet amendement constitutionnel a donc pour seul objectif d'empêcher un juge de déclarer la loi ordinaire contraire à la Constitution, et donc d'autoriser le mariage des couples homosexuels. Actuellement, l'interdiction explicite du mariage pour les homosexuels est déjà prévue dans 42 États par une loi ordinaire, et dans 18 États par la Constitution. (Tetu.com)  
27.5.05

PACS suisse - Soirée-débat à Genève
Mercredi 1er juin 05, une soirée-débat se tiendra à Genève à la Maison des Associations. Les invités répondront à la question: "Le Partenariat enregistré, un moyen pour lutter contre l'homophobie ?". Avec Jacques Fortin, membre de la LCR (France) et auteur du livre "Homosexualités. L'adieu aux normes", Marianne Huguenin, conseillère nationale POP/PST et auteur de "A gauche toute !", et Catherine Gaillard, responsable de Lestime et conseillère municipale solidaritéS/ADG. Maison des Associations, 15 rue des Savoises, Salle Rachel Carson, 20h15. 26.5.05

 

PACS suisse - Plus que Fr. 150'000.- !
La Coordination nationale OUI au partenariat enregistré a déjà récolté Fr. 930'000.- de dons, de contributions de commerces et du produit de la vente d'articles au 21 mai 05. Il ne manque plus que Fr. 150'000 pour qu'elle puisse boucler ses comptes. N'hésitez pas ! La Coordination nationale OUI a tout mis en oeuvre pour gagner cette campagne.
Les dons sont possibles en ligne sur partenariat-oui.ch  (Postcard, Visa, MasterCard) ou par virement postal PC 30-687893-7. Merci !
26.5.05

Média - Plugradio: une radio gay sur le web
Depuis la disparition de "Fréquence Gaie", les gays et lesbiennes de France ne disposaient d’aucune radio 100 % homo émettant en continu.
Plugradio propose depuis quelques jours une radio communautaire francophone en libre accès. Destinée à un public gay, lesbien, queer mais accessible à tous, Plugradio émet 7/7j et 24/24h partout dans le monde sur www.plugradio.fr ainsi que sur les sites partenaires de la radio dont e-llico.com. (E-llico.com)
26.5.05

Espagne - Les homos appellent les contribuables à refuser de financer l'Église
La Fédération nationale des lesbiennes, gays et transsexuels (Felgt) a lancé un appel au boycott pour que les contribuables renoncent à financer l'Église catholique. Les Espagnols peuvent verser 0,52% de leur revenu à l'Église ou à des oeuvres sociales sur leur déclaration d'impôts. Et ce n'est pas rien, car le culte catholique reçoit 11,7 millions d'euros par mois de l'État. La Fédération encourage les Espagnols à destiner plutôt cet argent à des oeuvres sociales. Pour mener la campagne, l'association va distribuer des lettres, des autocollants et des cartes postales aux syndicats et associations de femmes, de lutte contre le sida, contre les maladies dont la guérison possible est associée à la recherche sur les cellules souches… Un texte sera remis à la conférence épiscopale, qui affirmera le mécontentement de tous ces collectifs qui se refusent á payer «l'impôt religieux» et dénoncent l'attitude rétrograde de l'Église. Le modèle de carte est disponible sur le site de la Felgt. (Tetu.com
26.5.05

Espagne - Scandale et félicitations pour un mariage gay dans un programme pour enfants
Opposition de droite et associations de défense des droits des homosexuels ont déversé mercredi protestations scandalisées et félicitations sur un programme pour enfants de la télévision publique espagnole qui a présenté un mariage homosexuel. Une députée du Parti Populaire (PP, droite), a interpellé au parlement la directrice générale de la radio-télévision publique RTVE, Carmen Caffarel, pour lui reprocher le contenu de l'émission matinale "Los Lunnis", diffusée à l'intention des enfants de 3 à 7 ans. La porte-parole du PP a qualifié de "scandale permanent" ce qu'elle a jugé comme l'"utilisation d'une émission pour enfants" au profit du parti socialiste au pouvoir. Le gouvernement socialiste a promu un projet de loi permettant le mariage et l'adoption par les homosexuels, qui doit entrer en vigueur cet été. En revanche, les associations de défense des droits des homosexuels, comme la FELGT, ont félicité Mme Caffarell "pour le travail fait par la télévision publique en faveur de la diversité des familles dans la société espagnole". La fédération espagnole de lesbiennes, gays et transsexuels Colegas a salué "le travail de pédagogie sociale" des médias en faveur de "l'éducation des enfants à l'égalité et la diversité". L'émission "Los Lunnis" avait présenté le 18 mai 05 un espace intitulé "mariages différents" dans lequel étaient montrés le mariage d'un Soudanais avec une Espagnole, celui de deux Catalans qui s'unissaient selon un rite ancestral catalan, et enfin le mariage de deux hommes. (Lemonde.fr)
26.5.05

PACS suisse - Deuxième sondage: le OUI se confirme
A dix jours de la votation du 5 juin, une très nette majorité (67%), semble toujours se dessiner en faveur de la Loi sur le partenariat enregistré entre personnes de même sexe. Sans surprise, le oui gagne 12 points chez les Romands.
Globalement, selon le deuxième sondage de SRG SSR idée suisse réalisé par l'institut gfs, les positions n'ont quasiment pas évolué en un mois. Les partisans de la nouvelle loi ont gagné un point à 67% tandis que le non stagne à 24% et que les indécis reculent d'un point à 9%.
En y regardant de plus près cependant, on constate que la campagne produit un certain effet au sein des partis. Les partisans du partenariat progressent de 23 points à 70% chez les démocrates-chrétiens, tandis qu'ils reculent de treize points à 66% chez les radicaux. Finalement, les socialistes sont toujours les plus fervents supporters de la loi avec 84% de oui en progression de 4%.

Le OUI gagne 12% chez les Romands
Aucun fossé linguistique ne semble plus se dessiner entre Romands (65% de oui aujourd'hui, 53% il y a un mois) et Alémaniques (68% contre 69% il y a un mois). En revanche, les Tessinois sont un peu moins enthousiastes avec 60% contre 66%. Finalement, il faut souligner que les citoyens des campagnes sont un peu plus réticents que ceux des villes.
Pour ce qui est de l'argumentation, les sondés se veulent pragmatiques. Ce sont donc surtout des questions juridiques qui motivent les partisans de cette nouvelle loi. Ils estiment que les couples de même sexe ne doivent pas être prétérités en cas d'héritage ou devant les assurances sociales. Quant aux opposants, ce sont avant tout des questions d'ordre moral qui motivent leur choix.
59% des citoyens comptent fermement participer à la votation du 5 juin. Ces sondages ont été réalisés entre le 17 et le 21 mai 05 auprès d'un échantillon représentatif de 1226 électeurs. La marge d'erreur avoisine les 3%. (Avec TSR.ch
25.5.05

Arabie saoudite - Nouvelles arrestations d'homosexuels présumés
L'Arabie Saoudite continuerait à arrêter des homos, si l'on en croit le site d'infos 365gay.com. Ce dernier nous apprend en effet que des policiers saoudiens armés auraient fait irruption dans un immeuble de Riyad et arrêté 92 hommes. Selon Al-Wifaq News, un quotidien proche du pouvoir saoudien il s'agissait là d'une «fête de déviants», vocable qui désigne en général les gays et les lesbiennes. Le journal précise que les hommes avaient consommé de l'alcool et des drogues, ce qui est illégal en Arabie Saoudite, tout comme l'homosexualité, passible de coups de fouets, de prison, ou même dans certains cas, de la peine de mort. Les hommes portaient également des habits féminins, toujours selon le journal saoudien. En mars, des policiers avaient arrêté une centaine de personnes réunies dans un prétendu «mariage gay», la plupart avaient été relâchées, mais certaines avaient été condamnées à des coups de fouet et des peines de prison. (Tetu.com)
24.5.05

GB - OutRage! dénonce les violences envers les homos en Palestine
OutRage!, le mouvement de Peter Tatchell, a manifesté samedi 21 mai contre les tortures et les violences commises envers les homos palestiniens en Palestine lors de la manifestation «Liberez la Palestine» organisée à Trafalgar Square à Londres. «OutRage! soutient le combat des Palestiniens pour la liberté et la justice. L'occupation israélienne doit cesser, a expliqué Peter Tatchell. Mais les violences sexistes et l'homophobie perpertrées par l'autorité palestinienne et des mouvements politiques palestiniens tels que le Hamas ou l'OLP doivent également cesser. Les homos palestiniens sont frappés, torturés et tués par des factions de l'autorité palestinienne dont le Hamas et le Jihad isalmique. Et l'administration palestinienne tolère les crimes «d'honneur» contre les femmes qui refusent de se soumettre aux règles stricts de l'Islam intégriste.» On pouvait notamment lire sur leurs pancartes «Le Hamas et l'OLP torturent et tuent des gays. Honte à eux !», «Arrêtez les crimes d'honneur de gays et de lesbiennes en Palestine» ou «Israël : arrêtez de persécuter la Palestine ! Palestine, arrêtez de persécuter les queers». OutRage! a aussi dénoncé «l'inaction» d'Amnesty International sur cette question précise.  (Tetu.com)
24.5.05

PACS suisse - 1000 autographes sur la Place fédérale
Plus de 1000 personnes, dont plusieurs personnalités, ont signé des panneaux d'étoffe blanche pour exprimer leur soutien au partenariat enregistré pour couples homosexuels (LPart). Leurs autographes ont été exposés sur la Place fédérale à Berne.
Otto Stich, Ruth Metzler, Ruth Dreifuss, Rolf Schweiger, Hans-Jürg Fehr, Michael von der Heide, Claude Nobs et bien d'autres personnalités se sont engagées à dire oui au partenariat enregistré soumis au peuple le 5 juin. Les panneaux d'étoffe couverts de leurs signatures ont formé un tapis de plus de 400 mètres de long.
"Nous avons voulu illustrer le large soutien en faveur de la loi et remercier toutes celles et ceux qui disent et s'engagent pour un oui", a commenté Lilian Schaufelberger, coprésidente de la coordination "Oui au partenariat enregistré". Selon elle, le comité de soutien compte plus d'un millier de membres et enregistre chaque jour de nouvelles adhésions. (ATS)
21.5.05

PACS suisse - L'homosexualité au coeur de deux forums neuchâtelois
Homosexualité et discrimination, la thématique fait toujours parler d'elle: deux forums de discussion se pencheront sur la question la semaine prochaine à Neuchâtel.
Le premier est organisé par l'Eglise réformée évangélique de Neuchâtel. Il se déroulera mercredi 25 mai 05 à 20h au Centre de Loisirs de Neuchâtel. Les intervenants aborderont la question de la discrimination en discutant de la "règle d'or", le principe éthique selon lequel nous ne devons pas faire à autrui ce nous ne souhaitons pas qu'il nous fasse.
Le second forum baptisé "Mai fais ce qu'il te plaît", mis sur pied par plusieurs associations de défense des homosexuels en Suisse romande, se déroulera toute la journée, samedi 28 mai 05, à la Case-à-Chocs de Neuchâtel. (RTN.ch)
21.5.05

Russie - 43,5% des Russes favorables à la répression des relations homosexuelles
Plusieurs associations homosexuelles russes ont demandé au président Vladimir Poutine de "condamner" l'homophobie en Russie, à l'occasion de la Journée mondiale de lutte contre l'homophobie célébrée le 17 mai 05. "Nous vous appelons à (...) contribuer à élaborer une législation interdisant toute manifestation d'homophobie en Russie", ont écrit ces associations au président russe. Le portail d'information GayRussia.ru avait fait réalisé par le centre Levada un sondage sur l'attitude des Russes face à l'homosexualité. 43,5% des Russes se prononcent pour l'adoption d'une législation prévoyant une répression des relations homosexuelles et un Russe sur trois (36,1%) s'oppose à l'adoption d'une législation interdisant la discrimination des homosexuels. Par ailleurs, 73,4 % des Russes se prononcent contre le mariage des couples homosexuels, 14,3% seulement y étant favorables. Le sondage a été réalisé à la mi-avril auprès de 1600 personnes.
La représentante russe de la BBC a interdit tout accès à ses bureaux à deux militants qui souhaitaient lui transmettre les données relatives à ce sondage (...). Les militants se sont rendus au bureau de l'AFP pour les mêmes raisons où ils furent reçus sans problème. Rainbow et GayRussia.Ru, «indignés par cette position homophobe», ont demandé des excuses officielles à la BBC.

En Europe, selon une étude menée par l'institut TNS Sofres dans 10 pays représentant 85% de la population totale de l'Union européenne (Allemagne, Espagne, Italie, France, Pologne, République tchèque, Grande-Bretagne, Pays-Bas, Finlande et Portugal), 62% des personnes interrogées considèrent l'homosexualité comme une "façon acceptable de vivre sa sexualité", et la majorité d'entre eux se prononcent pour l'avortement (à l'exception de la Pologne) et contre la peine de mort. (E-llico.com - Tetu.com - AFP) 20.5.05

Gay Pride - A Varsovie, c'est non ! A Athènes, c'est oui pour la 1ère fois
A peine la première journée contre l'homophobie achevée, le maire de Varsovie, Lech Kaczynski, a fait savoir qu'il empêcherait, pour la deuxième année consécutive, l'organisation d'une gay pride dans la capitale polonaise.
Ce dernier, pressenti pour être candidat à l'élection présidentielle en octobre, a affirmé être "contre la propagation de la culture homosexuelle" et a expliqué que le défilé perturberait les cérémonies honorant la mémoire d'un grand résistant polonais pendant la deuxième Guerre mondiale, prévus le même jour.
L'année dernière, le maire de Varsovie avait aussi interdit cette Parade de l'Egalité, expliquant qu'il craignait des affrontements avec des militants anti-gays qui avaient prévu une contre-manifestation. Les organisateurs de la gay pride se sont adressés au pouvoir régional afin qu'il déclare l'interdiction illégale.

Dans le même temps à Athènes, les associations homosexuelles grecques organisent le 25 juin 05 la première gay pride de Grèce, a indiqué hier, jeudi 19 mai, à l'AFP, le plus connu des militants homosexuels grecs, Grigoris Vallianatos. "C'est la première fois qu'une telle manifestation est organisée, réunissant toutes les associations homosexuelles", et avec le soutien des entreprises gays, notamment les bars, a-t-il ajouté. Victime de nombreux préjugés en Grèce, où l'homosexualité est tolérée à condition qu'elle ne s'affiche pas, la communauté homosexuelle a entrepris ces derniers mois de gagner en visibilité et de revendiquer ses droits, en s'appuyant notamment sur les législations européennes et internationales. (avec AFP)  (Tou-o.com et Tetu.com) 20.5.05

Hongrie - Premier coming-out politique
Alors que le gouvernement a annoncé sa volonté d'ouvrir le mariage aux couples homosexuels à partir de 2007 et que de nombreux homophobes sortent de l'ombre à droite, une femme politique de premier rang a annoncé à la télévision le 10 mai 05 qu'elle était lesbienne. "Pour moi, a-t-elle expliqué, il est plus logique de dire que je suis homosexuelle que d'attendre que d'autres le fassent à ma place." Klara Ungar a été députée de 1990 à 1998 et est aujourd'hui membre du bureau politique du Parti libéral démocrate, le SZDSZ, associé au gouvernement de coalition. (...) Avec l'Estonie, la Hongrie a toujours été le pays issu de l'ancien bloc soviétique le plus en avance sur la question des droits des gays et des lesbiennes, bien qu'une partie de sa population soit très conservatrice, voir réactionnaire. L'homosexualité a été dépénalisée dès 1961 et un partenariat existe depuis 1996. (Tetu.com) 20
.5.05

Soeur Marie-Thérèse des Batignolles - Dessin de MaësterPACS suisse - Le bon père-abbé de Saint-Maurice retient sa haine
(Dessin de Maëster, "Soeur Marie-Thérèse": cliquer pour agrandir)
Le père-abbé de Saint-Maurice a écrit un texte d'un autre siècle contre le Pacs suisse. Sans surprise, le Nouvelliste offre à ce Monseigneur une tribune affable. Amalgames, mensonges, recours aux sempiternelles lois naturelles, références bibliques pas très catholiques, craintes devant l'augmentation du nombre des homos: toutes les absurdités y sont assénées.
Emmitouflés dans leur sacro-sainte liberté religieuse, certains continuent à se référer à leur religion pour y trouver toutes les excuses à leurs débordements. Jusqu'à quand leur irrespect devra-t-il être respecté ? L'intolérance de ces croyants tue. Leurs ignorances sont effrayantes. A force de croire en ce qui n'existe pas... (Swissgay.ch) 19.5.05
Compte-rendu de l'Agence de presse internationale catholique:
"La loi sur le partenariat enregistré, qui sera soumise au peuple suisse le 5 juin prochain, fait réagir le Père-abbé de Saint-Maurice, Mgr Joseph Roduit. Pour lui, tout le monde est d’accord de ne pas discriminer des personnes. Mais "de là à prévoir un système de statut social reconnu par un officier d’état civil pour les homosexuels vivant ensemble, c’est un changement de société", estime-t-il.
Il est d'avis qu'un système de simples contrats notariés pourrait suffire. Les explications du conseil fédéral sont pour lui peu convaincantes: "Elles situent ce partenariat au même niveau que le mariage". Et d'estimer que "le simple bon sens montre que la nature est bien faite et qu’on ne peut pas prendre l’exception pour la règle. Le couple hétérosexuel est prévu par la nature. Sur les plans anatomiques, physiologiques et psychologiques, tout montre la complémentarité du couple homme-femme. La Bible elle aussi le montre clairement".
Le Père-abbé de Saint-Maurice affirme, dans une contribution à paraître samedi dans le quotidien valaisan "Le Nouvelliste", que l’extension de l’homosexualité tient en grande partie de la désintégration de la famille. Expliquant les diverses étapes de la prise de conscience par l'enfant de son genre, puis de sa sexualité, Mgr Roduit souligne que c'est à l’adolescence que l'enfant doit découvrir l’altérité, oser la confronter, et que c’est à cet âge surtout que la présence d’un père normatif et d’une mère libératrice l’aide à devenir normalement hétérosexuel.
A ses yeux, la société actuelle est trop souvent sans père et donc sans repères. Et d'affirmer qu'un travail de formation aux valeurs personnelles et familiales vaut bien mieux que des lois qui veulent tout justifier: "La loi sur le partenariat, telle que présentée, est inacceptable: d’autres formes juridiques peuvent être mises en place pour assurer un meilleur futur de notre société". (APIC)  
19.5.05

Genève - Espace 360: bientôt la fin ?
Pour faire face à sa crise budgétaire et à un endettement endémique, l'Etat de Genève a revu à la baisse certaines de ses subventions. Dont celle d'Espace 360. Le pôle social de l'association mixte genevoise 360°, qui existe, pourrait ainsi disparaître fin 2005.
L'association genevoise 360° est constituée de trois pôles, dont deux commerciaux connus de tous, 360 Fever et 360 Magazine, mais également d'un pôle social subventionné, Espace 360. C'est ce dernier qui risque sa peau. Selon 360°, sa subvention serait passée de 98'000.- en 2003 à 50'000.- en 2004. 10'000.- seraient garantis en 2005. 360° se pose une question: "Est-il normal que le Département de l'Action sociale et de la Santé se désengage aussi brutalement, alors que l'utilité sociale d'Espace 360 avait été reconnue deux ans plus tôt ?" En attendant la réponse, qui avait déjà été posée dans le Magazine 360° début 2004 suite à un retard du paiement de sa subvention, 360 ° souhaite maintenir ses prestations et invite à signer une pétition.
A l'opposé, avec son contrat de partenariat, l'association homosexuelle Dialogai se porte nettement mieux. L'Etat de Genève semble reconnaître son travail de fond constant bien que discret et augmenterait ses subventions de 480'000.- à 680'000.- pour 2005. Enfin, l'association lesbienne Lestime verrait sa subvention de 100'000.- inchangée.
(Swissgay.ch)  18.5.05
> Lire aussi: Presse - Quand 360 degrés devient 360 %

Subventions de l'Etat de Genève et de la Ville de Genève aux associations gays et lesbiennes genevoises

Etat

2003 2004 2005
360° 98'000.- * 50'000.-- * 10'000.-- *
Dialogai 480'000.- 480'000.- 680'000.-
Lestime 100'000.- 100'000.- 100'000.-

Ville

2003 2004 2005
360° 39'520.- ** 39'520.- ** 39'520.- **
Dialogai 25'000.- 25'000.- 25'000.-
Lestime 25'000.- 25'000.- 25'000.-
* Source: 360°
** Dont 14'520.- de subventions relatives à des prestations en nature
Sources: Département des finances de
l'Etat de Genève (ge.ch/df) et de la Ville de Genève (ville-ge.ch/geneve/finances)

 

Royaume-Uni - L'homophobie tue une adolescente de 13 ans
Mobilisation générale des parents d'ados homos au Royaume-Uni: l'enquête de police qui a suivi le suicide de Laura, 13 ans, qui a fait une overdose de médicaments en septembre dernier, vient de révéler que la collégienne était victime d'agressions homophobes incessantes dans son école. En anglais, ces attaques, qui vont des moqueries aux traitements physiques dégradants en passant par les insultes et l'humiliation publique, sont regroupées sous un terme sans équivalent exact en français : «bullying». Or Laura a bel et bien été humiliée de la sorte, ce qui l'a poussé à conclure avec une copine de classe un «pacte de mort» et tenter de se suicider ensemble. Son amie de 14 ans a survécu à l'overdose mais pas Laura et ses parents entendent remuer ciel et terre pour que les élèves gay et lesbiennes, évidemment très fragiles, ne soient plus la cible des attaques de leur entourage en milieu scolaire. Des chercheurs ont récemment estimé que trois quarts des élèves homosexuel(le)s sècheraient finalement les cours afin d'éviter les humiliations. (Têtu.com)  
18.5.05

PACS suisse - Des professeurs de droit prennent la défense de la LPart
Dix-neuf professeurs de droit de toute la Suisse signent une prise de position commune concernant la loi sur le partenariat enregistré. Ils soulignent notamment sa compatibilité et sa complémentarité avec le droit matrimonial.
Préoccupés par l'écho suscité dans la presse par certains arguments des opposants à la loi sur le partenariat enregistré entre personnes du même sexe (LPart), les personnalités soussignées entendent apporter les éclaircissements suivants afin de contribuer à la sérénité du débat démocratique.
La LPart ne remet nullement en cause les fondements de notre société et l'institution du mariage
La LPart permet aux couples de même sexe de donner un cadre juridique à leur relation. Cette reconnaissance étatique des couples homosexuels ne constitue nullement une menace pour le mariage. En effet, le partenariat enregistré est réservé aux couples homosexuels et se démarque clairement de l'institution du mariage, qui reste exclusivement ouverte aux couples hétérosexuels.
Les expériences menées à l'étranger ont montré que l'introduction de lois permettant aux couples homosexuels d'aménager leur union ne remettent nullement en cause les fondements de notre société; le nombre de mariages et l'attrait de cette institution n'ont en particulier pas diminué.
L'adoption et la procréation médicalement assistée sont clairement exclues
La loi sur le partenariat exclut formellement l'adoption et les méthodes de procréation médicalement assistée (pma).
Contrairement à ce que prétendent les opposants à la loi, l'adoption ne risque pas d'être introduite "par la petite porte". En effet, seule une modification de la loi permettrait de lever l'exclusion formelle de l'adoption et de la pma. Une telle modification, très hypothétique vu les débats parlementaires intervenus, serait au surplus soumise à la procédure de référendum, applicable à toutes révisions législatives. Dès lors, le peuple suisse aurait à nouveau le dernier mot sur le sujet.
Il y a lieu de relever en outre que le choix très clair du législateur doit être observé par tous les organes d'application du droit, en particulier les services chargés de l'adoption et les tribunaux, notamment le Tribunal fédéral, qui ne revoit pas la constitutionnalité des lois. Ce choix ne risque nullement d'être remis en cause par la Cour européenne des droits de l'homme, laquelle a encore récemment considéré que le refus pour un Etat de donner l'agrément à l'adoption par une personne du (seul) fait de son orientation sexuelle n'était pas discriminatoire. Cette pratique ne risque pas de subir de changement dans un proche avenir.
La LPart est une loi utile et modérée qui élimine les discriminations subies par les couples homosexuels
Selon les connaissances scientifiques actuelles, le nombre de personnes homosexuelles, estimé entre 5 et 10% de la population, ne varie guère. Seul le regard de la société, plus ou moins hostile ou libéral, rend le phénomène plus ou moins visible. La reconnaissance juridique des couples homosexuels répond clairement à un besoin, vu le nombre de personnes concernées. Au surplus, notre pays s'est toujours fait un point d'honneur de respecter ses minorités.
Le partenariat enregistré suisse est une solution modérée, qui a acquis un très large soutien lors de la procédure de consultation et lors du vote au Parlement.
Contrairement à ce qu'avancent certains opposants à la loi, celle-ci a toute son utilité dans la mesure où il est aujourd'hui juridiquement impossible de résoudre de nombreuses questions. Il en est ainsi par exemple de tous les contacts avec l'administration, en particulier dans le domaine des assurances sociales, du droit des successions, du droit fiscal et du droit de la police des étrangers.
Pour toutes ces raisons, les personnalités soussignées invitent les citoyennes et les citoyens de ce pays à accepter le 5 juin prochain la loi sur le partenariat. Cette loi s'inscrit dans la tradition du respect des minorités et des valeurs démocratiques et libérales de la Suisse.  (LOS.ch) 17.5.05

Signataires
Université de Lausanne

Ariane Morin, Professeur de droit des obligations
André Kuhn, Professeur de droit pénal
Bettina Kahil, Professeur de droit des assurances sociales
Andreas Ziegler, Professeur de droit international public
Université de Fribourg
Astrid Epiney, Professeur de droit européen, droit international public et
droit constitutionnel
Franz Werro, Professeur de droit civil
Pascal Pichonnaz, Professeur de droit privé
Alexandra Rumo-Jungo, Professeur de droit civil
Université de Genève
Andreas Bucher, Professeur de droit international privé
Université de Zurich
Peter Breitschmid, Professor für Privatrecht
Université de Berne
Hanspeter Walter, Professor für Zivilrecht
Pierre Tschannen, Professor für Staats- und Verwaltungsrecht
Andreas Kley, Professor für Staatsrecht
Université de Neuchâtel
Pascal Mahon, Professeur de droit constitutionnel
Olivier Guillod, Professeur de droit civil
Université de Saint-Gall
Robert Waldburger, Professor für Steuerrecht
Klaus Valender, Professor für Verwaltungsrecht
Bernhard Ehrenzeller, Professor für Oeffentliches Recht
Vito Roberto, Professor für Privatrecht
Thomas Geiser, Professor für Privatrecht

17 mai - Première Journée mondiale de lutte contre l'homophobie
Cette Journée célèbre le quinzième anniversaire de la décision de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) de retirer l'homosexualité de la liste des maladies mentales. Elle a été créée à l'initiative de Louis-Georges Tin, directeur du "Dictionnaire de l'homophobie" (PUF 2003). Quarante pays participent à cette Journée mondiale. A cette occasion, Act Up - Paris a dessiné la cartographie de l'homophobie à travers le monde. En Suisse, les trois associations genevoises s'unissent pour inscrire cette journée dans le calendrier national. Voici le texte de leur appel:
"Le combat en faveur du partenariat enregistré mené par les trois associations homosexuelles genevoises et le « Comité genevois pour le OUI au partenariat » ne doit pas faire oublier l’homophobie récurrente tant en Suisse qu’ailleurs. Dialogai, Lestime et 360 s’unissent pour inscrire au calendrier national une Journée Mondiale de Lutte contre l’Homophobie, qui se déroulera le 17 mai 2005. Cette démarche doit mobiliser l’ensemble de la communauté homosexuelle afin qu’un maximum de pays emboîtent le pas.
La violence homophobe est plus que jamais d’actualité. Si les récentes avancées législatives sur la reconnaissance des couples de même sexe contribuent à une reconnaissance de l’homosexualité, pas moins de 80 états condamnent les actes homosexuels par la loi. Celle-ci prévoit dans certains pays jusqu’à l’emprisonnement à perpétuité, voire la peine de mort. Dans d’autres pays où l’homosexualité ne relève pas du code pénal, les persécutions se multiplient. Dans ces conditions, il paraît difficile de penser que le respect d’une autre orientation sexuelle gagnerait réellement du terrain. D’autant que le XXe siècle, encore proche, a sans-doute vécu l’homophobie dans la réalité la plus virulente, en totale contradiction aux grands principes des droits humains définis au milieu du même siècle par la communauté internationale. L’homophobie est condamnable dans ce qu’elle représente en terme de violence physique, morale et symbolique contre l’orientation sexuelle ou l’identité de genre. C’est pourquoi les associations homosexuelles genevoises -Dialogai, Lestime , 360- souhaitent s’inscrire dans une démarche de solidarité avec toutes les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transsexuelles en soutenant la première Journée Mondiale de Lutte contre l’Homophobie.
A l’image des journées mondiales des Femmes et de Lutte contre le Sida, la Journée de Lutte contre l’Homophobie vise la défense des droits humains. Ses objectifs visent notamment à susciter et coordonner les actions et les réflexions (débat dans le cadre scolaire, expositions et animations de rue, visibilité dans les médias, etc) qui se dérouleront le même jour afin de leur donner une plus large visibilité et d’inscrire cette journée au calendrier international. Ainsi, il est important de rappeler au grand public que l’homophobie ne concerne pas seulement l’homosexualité masculine mais aussi les lesbiennes, les bisexuels-les et les transsexuels-les.
L’homophobie prenant des formes diverses selon les espaces géographiques ou sociaux, cette journée sera probablement peu suivie dans le monde. En revanche, quarante pays y participent. La mise en route de nombreuses actions au niveau local et national inspirent à une mobilisation générale, d’autant que le 17 mai figure comme une date clef, puisque c’est un 17 mai 1990 que l’Assemblée Générale de l’Organisation Mondiale de la Santé supprimait l’homosexualité de la liste des maladies mentales. Le combat doit continuer auprès des instances internationales -Haut-Commissariat des Droits de l’Homme et Commission des Droits de l’Homme aux Nations-Unies, pour qu’elles condamnent l’homophobie en reconnaissant cette journée".
16.5.05

> Signez et faites signer la pétition de l'ILGA !
> L'article du Monde

Israël - La World Pride reportée
Habaït Hapatuah (La Maison ouverte), organisatrice de la World Pride à Jérusalem, a annoncé le 14 mai qu'elle reportait la parade mondiale à août 2006. Cette décision intervient après l'annonce du gouvernement israélien de remettre le retrait du Gaza à la mi-août. Les organisateurs de la World Pride, initialement prévue le 25 août 2005, voulaient éviter que les festivités ne se tiennent dans un climat politique tendu. En effet, de nombreuses manifestations des opposants au retrait sont prévues et les autorités craignent les débordements. Mike Hamel, président de l'Aguda, l'union LGBT en Israël, a attaqué cette décision en affirmant que la parade aurait pu donné une autre image du pays et que son report donne aux extrémistes le droit de décider sur l'agenda du pays. L'Inter Pride, l'organisation mondiale qui est à l'initiative de la World Pride, a donné son accord pour le report de la parade à 2006. Lancée en 2000 à Rome, la World Pride est censée avoir lieu tous les 5 ans. Toute fierté gay ne sera pas absente cette année en Israël, la marche des fiertés à Jérusalem est fixée au 30 juin, après celle du 10 juin à Tel-Aviv. (Tetu.com)
17.5.05

USA - Le premier membre ouvertement gay du Congrès américain s'est marié discrètement en 2004
L'ancien représentant Gerry Studds, premier élu du Congrès à déclarer publiquement son homosexualité, s'est marié discrètement avec son compagnon de longue date l'an dernier, quand les mariages homosexuels ont été légalisés dans le Massachusetts, selon le journal "Patriot Ledger of Quincy" de dimanche.
Ce libéral-démocrate âgé de 68 ans et resté plus de 20 ans au Congrès aurait épousé Dean Hara, 47 ans, à Boston le 24 mai dernier. Ils ont refusé de commenter les informations du journal. Gerry Studds a gagné son premier siège en 1973 puis a remporté 12 élections avec en moyenne près de 70% des suffrages à chaque fois.
Lorsque son orientation sexuelle et sa relation sexuelle avec un employé de la chambre des représentants âgé de 17 ans ont été révélées en 1983, il a déclaré son homosexualité et a reçu un blâme pour mauvaise conduite, mais il n'a pas présenté d'excuses. Il a été réélu en 1984 avec 56% des voix.
Plus de 6.000 couples homosexuels se sont mariés au Massachusetts depuis l'autorisation de ces unions dans cet Etat le 16 mai 2004. (Matinternet)
16.5.05

PACS suisse - Si c'est non, l'humoriste suisse François Silvant émigre
Dans son édition du 15 mai 05, le quotidien Le Matin livre une interview de l'humoriste vaudois François Silvant qui se dit prêt à émigrer en Espagne si le non l'emporte le 5 juin. Extrait de l'interview:
"- Vous avez dit que, si la loi sur le partenariat ne passe pas lors du vote du 5 juin prochain, vous émigrez en Espagne. C'est un gag ?
- Pas du tout ! Il faut que ça passe. La tolérance envers les homosexuels ne suffit plus. Le temps de la reconnaissance est venu. La ségrégation sexuelle ne peut pas continuer. C'est inadmissible. Qu'on nous foute la paix et qu'on nous donne enfin nos droits !"
François Silvant vit en couple avec son ami Philippe depuis vingt-sept ans. (Swissgay.ch) 16.5.05
> Le site de François Silvant

PACS suisse - Les Eglises neuchâteloises en faveur du PACS
L'Eglise réformée évangélique et l'Eglise catholique chrétienne neuchâteloises recommandent de voter oui le 5 juin au partenariat enregistré entre personnes du même sexe.
Elles estiment que le commandement d'amour, qui fait partie du noyau éternel du message chrétien, a plus de poids que le catalogue des péchés qui ne cesse, lui, de se modifier au fil du temps. (RTN.ch
13.5.05

 

  Plus d'infos

61 - 60 - 59 - 58 - 57 - 56 - 55 - 54 - 53 - 52 - 51 - 50 - 49 - 48 - 47 - 46 - 45 - 44 - 43 - 42 - 41 - 40 - 39 - 38 - 37 - 36 - 35 - 34 - 33 - 32 - 31 - 30 - 29 - 28 - 27 - 26 - 25 - 24 - 23 - 22 - 21 - 20 - 19 - 18 - 17 - 16 - 15 - 14 - 13 - 12 - 11 - 10 - 09 - 08 - 07 - 06 - 05 - 04 - 03 - 02 - 01

  Derniers titres
  Suisse - Un séropositif étranger sera renvoyé, décide le Tribunal administratif fédéral
  Grenoble - Concert de Capleton annulé
  Suisse - Un CD homophobe retiré de la vente
 
USA - En direct, un journaliste au bord des larmes pour le mariage gay
  Allemagne - Un CD homophobe ne sera pas distribué
  Californie - Le mariage homo interdit
  Capleton - Homophobie : les défaillances du système lausannois

 

  Vos réactions

 

 Publicité

 

   
 

 

 
 Services

   
1 shoe.org

165.420

2 purplemoon.ch

290.590

3 swissgay.ch

348.659

4 gay.ch

507.022

5

joy4men.ch

723.176

  TOP 20 : le classement
  Votre publicité moins cher !

Recevez nos infos.
Votre email :




Mailing list, liste de diffusion et gestion d'emailing

Les articles des internautes

Vous avez quelque chose à dire ?
Publiez votre article sur Swissgay.ch en 2 clics.

Faut-il interdire Capleton et les artistes qui appellent au meurtre d’homosexuels ?

Oui, bien sûr !
Si on interdit tous les artistes homophobes, où va-t-on ?
Boycottons !
Non, la liberté d’expression prime sur tout.
Capleton ? Connais pas et ne veux pas connaître.
A ignorer ! Pourquoi leur faire encore de la pub ?
Oui. On ne fait pas reculer la haine sans la combattre.
Non : on est en démocratie et chacun est libre de dire ce qu’il pense.


Voir les résultats
Swisstools.net
Tous les sondages

Mesures d'audience


Google Analytics

Weblog Deckpoint
Alexa
Netcraft
Trafficestimate

 
 
 
   
 

   
   
 Publicité

   
   

 
 
 
     
Publicité Swissgay.ch

 

top

Swissgay.ch | Swissgay.ch/Elle | Annonces | Chat | Webcam chat | Agenda | Guide gay et lesbien | Infos | Vos articles | Forums | Liens
Top 20 | Sondages |
Voyages | Colocation | Météo | Email gratuit | Programmes TV | Sorties cinéma | Vidéos | Radio-TV en ligne | E-cartes
Votre publicité - Tarifs - Fixez votre prix | Newsletter | Recommander | Qui ? | Contact | Rechercher

Swissgay.ch sur Netvibes

Abonnez-vous au flux rss Actualité Swissgay.ch : http://swissgay.ch/rss.xml  -  Rejoignez Swissgay.ch sur Facebook :  Swissgay.ch sur Facebook

© Kaos Editions 1998-2010 - Swissgay.ch - Genève