Swissgay.ch home
  Guide-portail d'info gay, bi et lesbien suisse

Votre publicité sur Swissgay.ch

 

   
   
   
 

in englishauf deutschin italianoen españolem Português翻译成中文

 







 
 
 
 Les infos  [+/-]
60 - 59 - 58 - 57 - 56 55 - 54 - 53 - 52 - 51 50 - 49 - 48 - 47 - 46 45 - 44 - 43 - 42 - 41 40 - 39 - 38 - 37 - 36 35 - 34 - 33 - 32 - 31 30 - 29 - 28 - 27 - 26 25 - 24 - 23 - 22 - 21 20 - 19 - 18 - 17 - 16 15 - 14 - 13 - 12 - 11 10 - 09 - 08 - 07 - 06 05 - 04 - 03 - 02 - 01
 Magazines gays
 Vos articles
 Rechercher

Web Swissgay
 iPhone - Mobile

Swissgay.ch (Agenda + Guide) sur votre iPhone/mobile ! Tapez : swissgay.ch/m
 Partagez

Bookmark and Share

 Flux RSS

http://swissgay.ch/rss.xml
Subscribe
http://www.itsmynews.com

 Partenaires

Easyroommate.ch
Nathan gay café-bar
Ptisitegay.net
Swissgay blog
 Dons

Pour soutenir et développer Swissgay.ch. Merci !

 
Les infos | Rechercher une info | Réagir | Magazines gays | Vos articles
 
  Les infos - 56

Pologne - Les manifestants de Poznan contre-attaquent
Le comité à l'origine du meeting LGBT dispersé samedi 19 novembre par la police a décidé de déposer plainte devant le tribunal administratif. Les organisateurs accusent le maire de Poznan, le pouvoir régional et la police d'avoir outrepassé leurs compétences. Ils vont aussi porter plainte contre les manifestants d'extrême droite qui les ont menacés lors de la manifestation.
L'affaire de Poznan a provoqué en Pologne de nombreuses réactions, dans l'ensemble plutôt favorables aux gays et aux lesbiennes. Environ 500 professeurs d'universités, écrivains, journalistes, politiques et artistes ont lancé une lettre ouverte de protestation contre le comportement de l'administration et de la police. Le plus grand journal polonais, Gazeta Wyborcza, depuis un an décidément pro-gay, a condamné la police en soulignant que l'État en Pologne semble soutenir des extrémistes au lieu d'encourager la justice et la liberté. Et après la République tchèque, un rassemblement de solidarité avec les homos de Poznan a eu lieu devant le consulat polonais à New York, auquel ont participé quelques dizaines d'étudiants, de professeurs et d'artistes polonais et américains. (Tetu.com)
23.11.05

Lire aussi:
> "Pologne - Fermeture d'une institution gay-friendly"
> "Pologne - "Sales pédés, on va vous gazer !" : Poznan, journée internationale de la tolérance"

SIDA - Le Brésil et l'Unicef dénoncent la politique anti-sida de Bush
Le responsable du programme de lutte contre le sida au Brésil a attaqué lundi 21 novembre 05 la politique de lutte contre le sida des Etats-Unis. Comme méthode de prévention, les USA conditionnent leur aide dans les pays bénéficiaires à l'abstinence sexuelle.
Le responsable du programme antisida du ministère brésilien de la Santé a qualifié la politique du président George Bush "d'intégrisme religieux", soulignant qu'elle courait le risque de provoquer un véritable "génocide". Il a dénoncé "l'imposition de politiques anti-scientifiques sur des bases théologiques intégristes" de la part des Etats-Unis.
De son côté, le directeur du Fonds des Nations unies pour l'Enfance (Unicef) en Amérique latine a déploré quant à lui "qu'en ce moment en Amérique centrale et dans une partie des Caraïbes, on conditionne trop les ressources en matière de prévention à des programmes qui ne sont financés que s'ils sont basés sur l'abstinence". (E-llico.com)
22.11.05

France - Les homos, des consommateurs presque comme les autres
Les consommateurs homosexuels français ne se tournent pas systématiquement vers des produits étiquetés gay-friendly, selon un sondage Ifop pour GayResearch, révélé en avant-première par Têtu. Cette enquête, la première à étudier la population homosexuelle française sous l'angle des habitudes de consommation, contredit certains clichés.
Ainsi, selon ce panel, les dépenses d'hygiène (83%), de communication (mobile 75%, Internet 72%) et alimentaires (73%) occupent chez le consommateur homo une place plus "importante" que les vêtements, les sorties ou les produits de beauté (respectivement 70, 61 et 60%). Il s'habille plutôt "cool" (53%) ou "classique" (44%) que "avant-gardiste" (10%) et écoute plutôt de la chanson française que de la techno (56 contre 49%).
Têtu est - de loin - le titre préféré des gays et des lesbiennes français en matière de presse: 53% le citent parmi leurs favoris, loin devant Le Monde (30%) et Libération (22%). En revanche dans les autres domaines, les marques phares sont plus "grand public" que traditionnellement gay: Peugeot pour les voitures (35%), NRJ en radio (36%, tandis que Radio FG est deuxième avec 32%), M6 en télévision (54%, contre 27% pour PinkTv), et Ikea pour la distribution spécialisée (70%). Au palmarès des marques préférées, toutes catégories confondues, la Fnac et Google arrivent en tête. "Ce sondage prouve que les marques souhaitant cibler la clientèle gay doivent d'abord apporter une vraie valeur ajoutée au consommateur. Le côté gay-friendly ne suffit pas", analysent Christophe Wilmart et Didier Heller de l'agence marketing "Les Uns, les Autres" qui a commandité l'enquête.
L'Ifop a recruté ses sondés sur le portail Internet CiteGay.com. 1001 personnes, parmi lesquelles 95% d'hommes et 35% de franciliens, ont ainsi répondu aux questions via leur ordinateur, du 8 juillet au 22 août 2005. (Tetu.com)
22.11.05

Pologne - Fermeture d'une institution gay-friendly
Le premier ministre Kazimierz Marcirenkiewicz a tenu sa promesse, malgré de vives protestations. Le Bureau de porte-parole du gouvernement pour l'Égalité des femmes et des hommes n'existe plus. L'institution, dirigé depuis 2001 par deux célèbres féministes polonaises, Izabela Jaruga-Nowacka (vice-Premier ministre de 2004 à 2005) et Magdalena Sroda, soutenait, notamment financièrement, de nombreuses initiatives LGBT (expositions, publications…). La décision du nouveau Premier ministre est considérée, par les observateurs, comme un acte de vengeance, au cœur de la guerre idéologique que mène la nouvelle majorité contre la gauche polonaise et la communauté LGBT. (Tetu.com)
22.11.05

> Lire aussi: "Pologne - La nouvelle majorité veut fermer une institution gay-friendly"

Sion - Alpagai déménage
"L'unique platefome homosexuelle valaisanne" ou "un oasis dans le désert" comme elle aime à s'appeler, Alpagai déménage dans une rue dont les mémoires se souviendront du nom: rue de la Drague ! En voisin de l'Erotik Markt, dans la zone industrielle de Sion.

Antenne médicale, bibliothèque traitant de l'homosexualité et du SIDA et espace de détente, Alpagai regroupe plus de 150 membres et publie tous les deux mois un bulletin d'information, "Alpagai News". Active dans le domaine de la solidarité et de la défense des droits des homos, elle lutte aussi activement pour la prévention du SIDA au sein de la population homosexuelle. Pourtant, Alpagai ne reçoit aucun soutien financier du canton ou de l'Etat et ne vit que grâce aux dons, aux cotisations de ses membres et aux aides des autres associations suisses !
Le nouveau local de l'association mixte valaisanne est ouvert à toutes et tous les vendredis de 20h à 01h, au moins... Pour découvrir ce nouvel oasis, venez vous désaltérer avec un vin chaud le vendredi 16 décembre dès 20h. (Swissgay.ch) 21.11.05
> Alpagai.ch
> Guide gay de Sion
> Guide lesbien de Sion

Paris - Conférence internationale: la prévention du VIH ne fonctionne plus
( photo: Michael Haüsermann )
En marge de la Conférence internationale sur la Santé Gaie qui se tiendra à Paris les 28 et 29 novembre 05, E-llico.com propose un dossier et offre une interview de Michael Haüsermann, responsable du Projet Santé Gaie de Dialogai.
Articulé en trois volets, le dossier d'E-llico débute sur un constat difficilement soutenable: la prévention du VIH en France ne fonctionne pas et rien n'est prévu pour que ça change, aussi bien de la part des associations que des pouvoirs publics. A quelques jours du 1er décembre, Journée mondiale contre le SIDA, l'association Warning a choisi de confronter les connaissances et les expériences venant d'autres pays lors d'une Conférence internationale "VIH et Santé gaie" à l'Hôtel de Ville de Paris.
"La vie solitaire que mène la majorité des gays est vraisemblablement la source principale de leur vulnérabilité particulière dans le domaine de la santé", explique Michael Haüsermann, concepteur et coordinateur du Projet Santé gaie de Dialogai à Genève depuis 2000. Ateliers, espaces de parole, expression corporelle, espaces d'écoute et de partage animés par des professionnels de toutes les disciplines ont été mis sur pied à Genève jusqu'en juin 2006 pour proposer et trouver des clés.
En France, l'association Warning "défend le principe d’une prévention plus proche des réalités vécues par les gays et l’idée d’un concept global de santé gay". Une approche qui refuse d'isoler les risques de SIDA des autres problèmes des gays, telle, par exemple, la mésestime de soi et les problèmes psychologiques qu'elle engendre. "Si on ne traite pas cette question, comment peut-on sérieusement espérer qu’un message de prévention soit pleinement efficace ?" demande Olivier Jablonski, président de Warning. L'éducation contre l'homophobie et le suicide chez les jeunes homos sont eux aussi négligés. Après le mariage et l’adoption, la santé gay sera-t-elle l'une des priorités associatives du nouveau millénaire ? (Swissgay.ch) 21.11.05
> Dossier E-llico: Santé gaie: le souci de nous !
> Conférence internationale de Paris
> Santé gaie de Dialogai
> Santé gaie de Pink Cross
Lire aussi:
> Suisse - Pink Cross recherche 150 gays pour améliorer notre santé
> Genève - Le Projet Santé gaie de Dialogai débarque au Nathan Café avec des "Café-Dialogue"

USA - Nombre de séropositifs nettement en hausse
Des statistiques sur le nombre de séropositifs aux Etats-Unis ont été publiées par les autorités fédérales. Le nombre de nouveaux séropositifs chez les homosexuels est resté inchangé de 2001 à 2003, avant de grimper de 8% entre 2003 et 2004.
Plus d'un million de personnes seraient infectées avec le virus du sida aux Etats-Unis. Malgré les trithérapies, plus de 40'000 Américains développent le sida chaque année et 18'000 en meurent. (E-llico.com) 21
.11.05

Espagne - Les franquistes insultent les gays
Des centaines de manifestants nostalgiques de Franco ont manifesté ce week-end à Madrid en faisant le salut fasciste et en criant des insultes anti-gays à l’occasion du trentième anniversaire de la mort du dictateur.
L’Espagne vient de légaliser le mariage homosexuel et l’adoption pour les couples de même sexe. Le Parti Socialiste espagnol a été la cible privilégiée des néo-franquistes, mais d’une manière générale, c’est la constitution démocratique de 1978 que contestent les franquistes qui y voient le point de départ de la "décadence espagnole".
Un des intervenants du rassemblement s’en est pris explicitement aux homosexuels et aux musulmans qui "assassinent" l’Espagne, dénonçant le mariage homosexuel honni par ses militants. (Extraits: E-llico.com) 21
.11.05

Pologne - "Sales pédés, on va vous gazer !" : Poznan, journée internationale de la tolérance
68 participants à la "marche de la tolérance et de l’égalité", samedi à Poznan, encourent des amendes pouvant atteindre 1200 euros et des peines d’emprisonnement d’un mois. Leur tort : avoir pris part à cette manifestation.
Des tas de crottin de cheval, des ballons de baudruche violets crevés et des gamins shootant rageusement dans de petites bougies. Voilà à quoi ressemblait la rue commerçante de Poznan, grande ville de l’Ouest de la Pologne, samedi 19 novembre 05 en fin d’après-midi. La police venait de mettre fin à la "marche de la tolérance et de l’égalité" en embarquant plusieurs dizaines de manifestants. Organisée par Zieloni - les Verts polonais -, des associations féministes ainsi que des organisations de défense des gays et lesbiennes, la manifestation s’inscrivait dans le cadre de la "Journée internationale de la tolérance" initiée par l’Unesco.
Elle se voulait un temps fort de la lutte contre les discriminations, sous toutes leurs formes. Sexuelles, raciales, religieuses, liées à un handicap ou à l’orientation sexuelle. En voyant ces adolescents mettre toute leur hargne à détruire le cercle de bougies rouges allumant, dans la nuit, le signe de l’amour et de la paix, on n’est assuré que d’une chose : l’aide de l’Unesco ne sera pas de trop pour promouvoir la tolérance en Pologne.
La marche de l’égalité devait clore trois journées de débats consacrés à la lutte contre les discriminations. Mais en début de semaine dernière, le maire de Poznan (PO droite ultralibérale) et le président de la Région (SLD, alliance de la gauche démocratique, sociaux-démocrates tout aussi conservateurs que leurs homologues de droite) ont décidé de l’interdire. (...)
"Luttons pour la tolérance !", "Non à l’homophobie", "Pas de démocratie sans droit à manifester !", répétaient les manifestants rejoints par des jeunes de la ville jusqu’à former un petit groupe d’environ 300 personnes. (...) De l’autre côté des cordons de police, les slogans des contre-manifestants véhiculaient de toutes autres valeurs. "Nous allons vous faire ce qu’Hitler a fait aux Juifs", "sales pédés, on va vous gazer", "la Pologne catholique" ou encore "pas de sexe avant le mariage", scandaient hargneusement de jeunes opposants, qui restaient quant à eux parfaitement libres de leurs mouvements.
Au bout d’une heure et demie, les forces de l’ordre ont décidé d’abréger la manifestation. (...) Plusieurs dizaines ont été évacués par la force, encadrés ou traînés par plusieurs policiers. Ils ont été contraints de monter dans les fourgons de police et conduits au commissariat. D’après les témoignages, certains d’entre eux se sont vus subtiliser leur téléphone portable. D’autres ont reçu des coups. Au final, 68 personnes ont été accusées d’avoir refusé d’obtempérer à l’injonction de quitter la manifestation. Et risquent des condamnations allant jusqu’à 1200 euros et un mois de prison ferme. (...) Selon le responsable de la police de Poznan, quelques contre-manifestants fascistes auraient aussi été appréhendés. Mais rapidement relâchés sans qu’aucune charge ne soit retenue contre eux. Il n’existe pas en Pologne de loi réprimant les comportements homophobes.
Le compte-rendu fait par les media polonais, mais aussi Euronews, de cette manifestation est lui aussi saisissant. (...) La thèse des autorités selon laquelle il était nécessaire, pour des raisons de sécurité, d’interdire la manifestation, n’est jamais remise en question. (...) Les medias polonais présentent généralement l’homosexualité comme une déviance.
Il ne fait pas de doute que la manifestation a été interdite non pour des impératifs de sécurité, mais parce que les autorités politiques, marchant main dans la main avec l’Eglise catholique, n’ont aucune envie d’entendre les gays et lesbiennes crier dans la rue qu’ils ne veulent plus vivre cachés. (...)
(...) (Extraits: Bellaciao.org - Emmanuelle Piriot)
21.11.05

USA - Madonna, productrice de série gay
Madonna et sa maison de production Maverick TV projettent de lancer une série de type "Melrose Place" avec la chaîne gay et lesbienne Logo, qui appartient à MTV. Le public suivra les aventures d'un groupe de gays, de lesbiennes et de personnes transgenres vivant dans le même appartement avec les intrigues classiques d'un bon soap opera. Si "San Rafael", le nom choisi pour la série, évoque le meilleur des télénovelas brésiliennes, on ne sait rien pour l'instant sur le casting choisi. C'est avec humour que le magazine américain Out a annoncé le lancement de la série, titrant "Du moment que Madonna ne joue pas dedans", évoquant ses piètres performances d'actrice dans le film de son mari Swept Away. (Tetu.com) 21
.11.05

People - Mister Suisse romande 2006 est fribourgeois
Stats: 26/192, non-fumeur, célibataire, pas libre... Patrick Klaus, Fribourgeois de Genève né à Zurich, a été élu samedi 19 novembre 05 à Lausanne. Le nouveau Mister Suisse romande, treizième du nom, Fribourgeois de Vuadens et ambulancier à Genève, est né le 16 avril 1979. Enfant dodu, il se prend en main très tôt: "A 12 ans, j'ai réagi en faisant du sport", se souvient-il. Vivant en colocation aux Eaux-Vives, ce pianiste - il a passé son certificat à 18 ans - est célibataire... et amoureux ! (Source: Le Matin) 20.11.05

Canada - La communauté trans se souvient de ses morts
Le 20 novembre 1995, Chanelle Picket, une jeune transgenre, était retrouvée morte dans l’appartement de son assassin, William Palmer. Elle est méconnaissable. "C’est un phénomène des plus courants lorsqu’il s’agit de meurtre envers des personnes trans. On remarque souvent un schéma d'action que l'on a surnommé "surextermination", explique la fondatrice du projet "Souvenons-nous de nos Morts" (Remembering our dead), Gwen Smith.
Depuis, chaque année, la communauté trans de la planète se souvient de cette violence gratuite perpétrée contre l’une des leurs et, surtout, contre des centaines de personnes transsexuelles et transgenres partout dans le monde. (...)
Cette violence est l’une des affaires qui a motivé Gwen Smith, et bon nombre d’autres personnes de la communauté trans, à mettre sur pied un "Jour du souvenir transgenre". Il a lieu le 20 novembre de chaque année. Des dizaines de manifestations ont lieu à travers le monde. (...) Un site Internet listant les décès par meurtre de plus de 350 personnes trans a aussi été mis sur pied. (...)

Deux meurtres par mois
Au cours de 2004, vingt-quatre meurtres ont été commis auprès des personnes trans. "La moitié d’entre eux ont été commis aux États-Unis, signale Gwen Smith. Depuis la mort de Chanelle Pickett, les rapports dénombrent deux cents meurtres violents envers des personnes transgenres et transsexuelles. C’est énorme !"
Un projet de loi qui piétine
Au Congrès américain, un projet de loi contre les crimes haineux envers les minorités, incluant les personnes transgenres, a été approuvé récemment par la Chambre des représentants. Mais le Sénat semble peu disposé à faire de même. Les leaders qui proposent cette initiative au Sénat veulent supprimer toute mention de la communauté transgenre. Même la plus grande organisation gay et lesbienne des États-Unis, l'Human Rights Campaign (HRC), fait cause commune avec les sénateurs. "Il semblerait que, pour la HRC, gagner soit plus important que de faire ce qui est moralement juste, car le projet de loi a plus de chance d'être approuvé si l’on supprime la protection des transgenres", affirme Gwen Smith. (Extraits: Alterheros.com) 20.11.05

> http://www.gwensmith.com
> http://www.rememberingourdead.org

Media - Pink TV fête son premier anniversaire
Créée le 25 octobre 2004, la première chaîne française destinée à un public gay et lesbien diffusée sur le câble et le satellite rassemble aujourd’hui près de 60'000 abonnés. Pierre Garnier, le directeur marketing de Pink TV, souligne le coté non communautaire de la chaîne: "Pink TV n’est pas une chaîne communautaire et ne s’adresse pas uniquement aux 8% des personnes se déclarant homosexuelles de la population française. Il y a évidemment une préoccupation de rentabilité. Mais au-delà de cette dimension, nous cherchons régulièrement à élargir la base de nos abonnés en diffusant des programmes destinés à un large public." (Monchoix.net) 19.11.05

Monde - Campagne pour l’abolition universelle des lois homophobes
Six mois avant IDAHO 2006 (Journée mondiale contre l'homophobie), la mobilisation s’oriente vers une campagne pour l’abolition universelle des lois homophobes.
Six mois après la première édition en 2005, ses organisateurs font un premier bilan. Côté positif, ils observent qu’elle a été célébrée, le 17 mai dernier, dans près de 40 pays à travers le monde, même en Chine, et elle a été reconnue par un vote unanime (sans l'extrême droite) du Parlement belge.
Cependant, les instigateurs de la Journée souhaitent que ces avancées ne masquent pas la réalité quotidienne des personnes LGBT à travers le monde. Les discriminations homophobes restent partout la règle, les persécutions se poursuivent, comme au Népal, les exécutions aussi, comme en Iran. Dans 80 pays, l’homosexualité demeure pénalisée punissable parfois de la peine de mort. C’est ce scandale international qui pousse les initiateurs de l’IDAHO à faire de la dépénalisation universelle de l’homosexualité le thème de la Journée mondiale 2006.
Les associations luttant pour les droits LGBT dans le monde sont invitées à inscrire dans leur programme des actions qui permettent de promouvoir cette "Campagne pour l’abolition universelle des lois homophobes". Les associations, les syndicats, les partis politiques, les municipalités, les citoyennes et les citoyens sont eux aussi invités à réfléchir aux actions qu’ils pourraient mettre en place autour du 17 mai 2006.
Les responsables de la Journée internationale ont déjà en tête un des axes forts de la Journée mondiale 2006 : la conférence internationale IDAHO 2006 prévue à Moscou du 24 au 27 mai 2006. Lancée par Nikolay Alexeyev, correspondant IDAHO en Russie, cette conférence rassemblera de nombreuses personnalités du monde entier comme Michael Cashman, président de l’inter-groupe gai et lesbien au Parlement européen, Merlin Holland, petit-fils d’Oscar Wilde, etc... Parallèlement se tiendra un festival culturel nordique animé en partie par l’International Lesbian and Gay Cultural Network, et le tout s’achèvera par la première marche des fiertés LGBT jamais organisée en Russie. (Extraits: E-llico.com)
18.11.05

> IDAHO

Lausanne - La Pride 2006 voudrait s’installer au centre-ville
Le comité d'organisation de la Pride 2006 qui se déroulera à Lausanne souhaite mettre sur pied une fête solidaire largement ouverte à la population lausannoise. Le projet présenté le 9 novembre 05 à l'assemblée générale de l'association reflète largement cette volonté: l'ensemble de la manifestation se déroulera au centre-ville et de nombreuses manifestations visant à informer le grand public devraient être mises sur pied. Du moins, si les autorités donnent leur aval au projet présenté.
Trois mois après la formation de l'association en juillet dernier, le comité d'organisation de la Pride 2006 a pu présenter à ses membres un premier projet pour cette fête qui se déroulera l'été prochain pour la deuxième fois à Lausanne. La première Pride lausannoise a eu lieu en 1998. Le dernier mot reviendra toutefois aux autorités communales. Si elles valident ce projet, la manifestation se déroulera du 7 au 9 juillet et le "village pride" s'établira dans le parc de Montbenon.
Le lieu de la manifestation a été l'objet de nombreuses discussions entre organisateurs et services communaux. Ces derniers auraient aimé voir la manifestation se dérouler au bord du lac ou au parc de Milan, mais les organisateurs tiennent à ce que la manifestation reste au centre-ville, proche de la population. Le Service des parcs et promenades a d'ailleurs établi un préavis négatif concernant le lieu du village, craignant le piétinement des pelouses.
Ces réticences ne découragent pas les représentants de la Pride. "Nous nous sentons soutenus par les autorités, a déclaré Jean-Paul Guisan, membre du comité Pride. Les réticences évoquées sont très clairement des éléments techniques dont nous avons essayé de tenir compte dans notre projet."
Le défilé, qui aura lieu le samedi 8, devrait faire une boucle au centre-ville en partant et en rejoignant le parc de Montbenon. En marge de la Pride devraient avoir lieu, en fonction des partenariats qui auront pu être établis, des projections de films, des expositions et performances artistiques, un colloque, une célébration œcuménique. Le dimanche 9, la manifestation devrait se clore par un brunch offert à la population.
Le fil conducteur du week-end sera la solidarité, tant avec "notre ville" qu'avec les homosexuels persécutés ailleurs dans le monde. Le comité espérant à la fois dénoncer les discriminations dont sont victimes les homosexuels dans certains pays et rappeler qu'il n'est pas toujours facile d'assumer son homosexualité sous nos latitudes. (24 Heures - Joël Burri)
17.11.05

Religion - L'Eglise anglicane au bord du schisme sur l'homosexualité
Rowan Williams, archevêque de Canterbury, chef de la Communion anglicane (77 millions de fidèles dans le monde), est l'objet d'une fronde sans précédent pour ses positions jugées trop tolérantes dans la polémique sur le clergé homosexuel.
Dans une "lettre ouverte", publiée jeudi 17 novembre 05 par le Guardian, signée par 17 des 38 primats (chefs d'Eglises nationales) de la Communion anglicane, il est mis en demeure de "couper les branches mortes" et de prendre des mesures contre "l'immoralité sexuelle sans repentance" d'une partie du clergé de l'Eglise, réunie en synode général à Londres.
"Nous vous engageons vivement à reconsidérer votre point de vue personnel (...) et à agir en ce domaine conformément à ce que prescrit le témoignage de l'Ecriture", ajoute cette "lettre ouverte", inspirée par les chefs des Eglises africaines, conduites par Mgr Peter Akinola, archevêque de Lagos (Nigeria), qui ont déjà rompu leurs liens avec l'Eglise épiscopale (anglicane) des Etats-Unis.
C'est l'ordination, en 2003, d'un évêque homosexuel, Gene Robinson, dans le New Hampshire, qui avait provoqué ce schisme entre les Eglises africaines, hostiles à tout clergé "gay", et les Eglises occidentales, jugées trop libérales. (Le Monde)
17.11.05

Fidji - Troisième camouflet pour les Méthodistes anti-gay
Pour la troisième fois en moins d'un mois, l'influente église méthodiste de Fidji s'est vue refuser une demande de manifester dans les rues de la capitale Suva en signe de protestation contre ce qu'elle considère comme étant le comportement "contre nature" de la petite communauté homosexuelle de cet archipel.
Un autre demande, formulée au début du mois, avait également été rejetée, en vue de manifester dans la grande banlieue de Suva, rapporte jeudi 17 novembre le quotidien Fiji Times.
Une nouvelle fois, la préfecture de la division centre de l'île principale de Viti Levu a motivé son refus par le fait que cette manifestation pouvait être considérée comme une incitation à un "comportement discriminatoire" ou de nature à "inciter la haine, le mépris ou la peur au sein de la société fidjienne dans son ensemble".
Inoke Devo, Commissaire Divisionnaire, a notamment rappelé que la Constitution de Fidji, dans sa dernière version de 1997, stipule que nul ne peut faire l'objet de discriminations, y compris du fait de son "orientation sexuelle".
En réponse à ce nouveau refus, l'église méthodiste a mis en garde le gouvernement fidjien contre un "retour de bâton politique" s'il persiste à "ne pas prendre en compte les préoccupations" de ses ouailles ainsi que les "enseignements de la Bible".
En réponse, Laisenia Qarase, Premier ministre de Fidji, a réagi jeudi en affirmant que son gouvernement remporterait les élections législatives de l'an prochain "tout seul et même sans le soutien de l'église méthodiste. (…) Je ne pense vraiment pas que cette question y changera quoi que ce soit".
Après avoir essuyé le second refus de manifester au début du mois, l'église méthodiste avait annoncé une "punition divine" contre Fidji, qu'elle comparait à une sorte de Sodome et Gomorrhe, en prédisant que cet archipel serait prochainement frappé par un cyclone "de la même force que Katrina", qui a frappé les États-Unis le mois dernier". (Tahitipresse.pf )
17.11.05

> Lire aussi: "Fidji - L'Église Méthodiste privée de manifestation homophobe" (11.11.05)

France - 170'000 Pacs en 6 ans
À l'occasion des six ans du Pacte civil de solidarité, répondant à la demande de Têtu, le cabinet du garde des Sceaux Pascal Clément a effectué un nouveau recensement du nombre de Pacs conclus: depuis le 15 novembre 1999, 169'531 demandes de Pacs ont été enregistrées, ainsi que 21'531 dissolutions de ce contrat. Un succès qui n'empêche pas les projets d'amélioration, dont la modification de la loi de financement de la Sécurité sociale espérée pour 2006 et proposés par le PS et les Verts. (D'après: Tetu.com)
14.11.05

Prague - Le festival du film gay et lesbien a commencé
Après sa première partie présentée à Brno en Moravie, le Festival du film gay et lesbien a commencé à Prague. Les cinéphiles avaient été obligés de se rendre loin du centre de Prague lors de ses éditions précédentes. Les projections ont lieu cette fois en plein coeur de la capitale, au cinéma Svetozor.
Quelque 3'000 spectateurs ont déjà vu le festival à Brno et on estime que leur nombre pourrait atteindre 5'000 à Prague. Quels sont, cette année, les thèmes principaux de cette manifestation ? Le directeur du festival Ales Rumpl:
"Cette édition du festival est centrée sur le thème de la famille gay et lesbienne. C'est un sujet assez nouveau en République tchèque et nous désirons informer le spectateur tchèque sur la réalité et la vie quotidienne des couples gay et lesbiens qui élèvent des enfants. Nous présentons surtout des films européens. A peu près 90 % des films sont des premières tchèques, ce qui veut dire qu'ils ont été amenés spécialement pour notre festival. Il s'agit au total d'une soixantaine de films. Le cinéma indépendant et d'avant-garde est représenté notamment par la rétrospective de la réalisatrice allemande Monica Treut, qui se trouve actuellement à Prague et accompagne chaque projection de ses oeuvres par une introduction et un débat avec les spectateurs."
Le festival propose aussi plusieurs séries de courts-métrages dont notamment celle intitulée "Regards et désirs", qui réunit des films et des vidéos expérimentaux ainsi que la série "Pastel, Pixel, Pâte à modeler" dans le cadre de laquelle on peut voir des dessins animés qui ont un dénominateur commun: la problématique gay et lesbienne. Le cinéma français n'est pas absent à ce festival. Ales Rumpl:
"En coopération avec l'Ambassade de France et l'Institut français de Prague, nous présentons le film français Wild Side que les spectateurs tchèques ont eu l'occasion de voir au festival de Karlovy Vary, il y a deux ans. C'est une oeuvre de Sébastien Lifshitz, réalisateur gay français bien connu. Le film a suscité un grand retentissement à des festivals internationaux, il obtenu par exemple le prix Teddy Award au festival de la Berlinale en 2004. Au programme, il y aussi le film "Comme un frère" de Bernard Alapetite et de Cyril Legann consacré au thème de la recherche de l'identité dans une petite ville française."
Les projections de films se poursuivront jusqu'au dimanche 20 novembre 05 et seront accompagnées d'un riche programme parallèle composé d'expositions, de représentations de théâtre et de soirées pour les spectateurs. (Radio.cz)
16.11.05

Iran -  Nouvelles pendaisons d’homosexuels
Deux jeunes hommes auraient été pendus la semaine dernière sur la place publique Chahid Bahonar de la ville de Gorgan (nord de l’Iran), après avoir été condamnés pour homosexualité, selon le quotidien iranien Keyhan du 13 novembre 05, repris par l'agence de presse Iran Focus.
Ce journal rapporte que les deux hommes, Mokhtar N. et Ali A., étaient respectivement âgés de 24 et 25 ans et ont été condamnés au nom de la loi islamique qui bannit l’homosexualité. L'article du Keyhan précise que si figurent dans le "passé criminel" des deux jeunes les crimes d'enlèvement et de viol (raisons souvent invoquées pour faire passer la condamnation pour homosexualité), ils ont bien été pendus pour "crime" de sodomie. Cette exécution fait suite à celle de deux mineurs en juillet dernier et une autre prévue en août qui finalement n'a pas eu lieu. Elles avaient provoqué une grande émotion en occident au sein des communautés LGBT et des opposants à la peine de mort.
Le groupe en exil de défense des droits des gays iraniens Homan avance que le gouvernement iranien aurait exécuté 4'000 gays depuis la révolution islamiste de 1979.
Plusieurs pays européens ont suspendu les extraditions de gays iraniens depuis la connaissance des exécutions, mais les Etats-Unis et la Grande Bretagne sont restés silencieux sur cette situation. (E-llico.com et Tetu.com)
14.11.05

Russie - Concert d'un chanteur homo annulé sous la pression de l'Église orthodoxe
Boris Moïsseïev, chanteur russe homosexuel, a vu un de ses concerts prévus samedi 21 novembre 05 à Tioumen, en Sibérie, annulé à la suite de protestations émises par l'organisation non gouvernementale Pour la protection de la moralité orthodoxe. Elle l'accuse en effet de "propagande des vices et de la sodomie", a rapporté le 15 novembre le quotidien russe Kommersant. L'association avait menacé de venir manifester devant le bâtiment philharmonique de Tioumen où devait se tenir le concert - manifestation autorisée par les autorités municipales - et avait enjoint les habitants à rendre leurs billets. Boris Moïsseïev a accusé les autorités "d'indulgence envers les barbares. Le pouvoir ne pense pas aux droits des gens qui ont payé pour leurs billets, mais à ceux des anarchistes qui estiment qu'ils ont droit de juger ce qui est bien et ce qui est mal", a-t-il déclaré. Le directeur du Philharmonique de Tioumen, Mikhaïl Birman, a justifié l'annulation de crainte que la salle de concerts ne se transforme "en terrain de manifestations". Ce n'est pas la première fois que Boris Moïsseïev est la cible de cette association. L'an passé déjà, 150 militants avaient manifesté contre le tenue d'un de ses concerts. Et ils envisagent désormais d'empêcher sa prochaine prestation prévue à Ekaterinbourg, dans l'Oural. (AFP)
15.11.05

France - Paris perd une 2ème fois les Jeux
Après deux ans de travaux, Cologne a remporté lundi 14 novembre 2005 les Gay Games 2010, alors que Paris les attendait comme lot de consolation après la perte des Jeux Olympiques 2008, qui se dérouleront finalement à Pékin. Il semble que les récentes émeutes dans les banlieues françaises aient fait penché la balance en faveur de la ville allemande.

La Fédération internationale des Gay Games a choisi ce week-end Cologne comme ville hôte des Gay Games de 2010. La candidature de Paris a échoué malgré un dossier jugé de bonne qualité.
Cologne a remporté les jeux gay au terme d’un processus de candidature au cours duquel Paris et Johannesburg avaient également rivalisé pour organiser cette manifestation quadriennale rassemblant sport et culture. Selon la Fédération des jeux, les trois villes candidates avaient bien intégré les principes des Gay Games.

Il n’empêche, Paris a été éliminé au profit de la métropole allemande dès le premier tour de scrutin. La présentation globale, les réponses apportées aux questions pointues du comité de sélection ont pourtant, selon plusieurs participants, placé Johannesbourg et Paris au dessus de Cologne. Il se dit aussi que la médiatisation dans des grands médias étrangers des émeutes dans les banlieues françaises aient pu desservir la candidature parisienne.
En 2006, les VIIèmes Gay Games Sports and Cultural Festival auront lieu à Chicago du 15 au 22 juillet, dont Sir Elton John sera l'ambassadeur, après ceux d'Amsterdam et de Sidney. Selon les organisateurs, les préparatifs de Chicago sont en bonne voie, avec beaucoup de sponsors, des milliers de sportifs déjà inscrits et, pour la première fois, une couverture télévisée à grande échelle. (Swissgay.ch - Avec E-llico.com) 14.11.05
> Gay Games 2010 Cologne
> Gay Games 2006 Chicago

Calendriers 2006 - Du nu, jamais assez!
La mode est aux calendriers, tous les calendriers: rugbymen, surfeurs, danseurs, bodybuildés, mais aussi pompiers, infirmières, gardes frontières, agriculteurs... souvent pour la bonne cause humanitaire. Rien qu'en Angleterre, plus de 100 calendriers de nus sont publiés chaque année. Tous les corps de métier se dénudent pour attirer la sympathie ou moderniser leur image, parfois pour notre plus grand plaisir. Quelques liens et exemples. (Swissgay.ch)
14.11.05

Dieux du Stade 2006 Dieux du Stade 2006
39 photos de Fred Goudon. Cette 6ème édition vient en aide à l’association "Les enfants de Biemassy" (Cameroun). Et il se décline: livre, DVD Making of, t-shirt. Le top des ventes sur Adventice et Amazon...
Surfeurs nés 2006 Surfeurs Nés 2006
2ème édition en faveur de la Surfrider Foundation Europe pour la protection de l'océan. 12 photos de surfeurs nus de Mathias Fennetaux.
Mister France 2006 Mister France 2006
Le calendrier Misters au fil de l'eau des candidats 2005 dénudés en pleine nature...
Surfeurs nés 2005 > Calendriers de charme hommes 2006

> Encore plus pour 2006... chez Priape

> Les bodybuildés 2006
Men of American Ballet Theatre Men of American Ballet
L'American Ballet Theatre mené par Angel Corella et vu par le photographe danois John Andresen, qui a déjà mis en lumière les poses nonchalantes, plus ou moins dénudées et sans équivoque, de sportifs de renom, de modèles, de danseurs du Ballet royal de Norvège, de Suède ou du Danemark, et d'autres... Le calendrier peut-être téléchargé gratuitement ici !

 

Suisse - Recrudescence des maladies vénériennes, surtout chez les homos
Les cas d'infections sexuellement transmissibles sont en recrudescence depuis l'an 2000. Entre 1997 et 2003, près de 3'000 personnes ont été traitées en polycliniques, indique lundi 14 novembre 05 l'Office fédéral de la santé publique.
Le nombre de cas diagnostiqués, qui était en baisse, a augmenté à nouveau à partir de 1997 (+127% jusqu'à 03). Les 25-44 ans sont les plus concernés. Chez les homosexuels (hausse encore plus forte), ces maladies, notamment la syphilis, affectent surtout les 35-44 ans.
Les cas de gonorrhée ont presque doublé entre 1997 et 2003. Les mêmes tendances sont observées en Europe et aux USA. (Search.ch).
14.11.05

Allemagne - Le programme du gouvernement de coalition sacrifie les homos
Les plus hauts dirigeants des Unions chrétiennes (CDU-CSU) et du Parti social-démocrate (SPD) allemands ont enfin trouvé un compromis sur le programme de gouvernement de "grande coalition" qu'ils vont constituer.
Cet accord concerne au premier chef l'emploi, la TVA ou la politique étrangère, mais d'autres thèmes très controversés comme la loi anti-discrimination et le mariage homosexuel ont été tranchés.
Et, face à une droite chrétienne farouchement opposée aux unions homosexuelles, la gauche a dû sacrifier une des mesures qu'elle souhaitait appliquer: les couples homosexuels ne disposeront donc pas de mesures spéciales en matière d'impôt et d'héritage au cours de la prochaine législature. (E-llico.com)
14.11.05

USA - Planet Out rachète les magazines "The Advocate" et "Out"
Planet Out a annoncé le rachat récent de LPI Media, éditeur des magazines gay et lesbien The Advocate et Out ainsi que de sites internet éditoriaux. Ce rachat fait de Planet Out le 1er groupe mondial d'édition de magazines et de sites internet destinés à la communauté LGBT. The Advocate et Out sont les deux plus importants magazines gay aux Etats-Unis. Chaque année, plus de huit millions d'exemplaires des deux magazines sont vendus. La stratégie de Planet Out (qui inquiète certains petits éditeurs de journaux locaux), est de s'imposer sur le marché publicitaire en proposant une gamme de journaux et de sites internet très complète. Lowell Selvin, le PDG de Planet Out, s'est réjoui du rachat en déclarant: "C'est le seul mariage gay autorisé par la loi !" Planet Out est l'éditeur des sites gay.com, planetout.com ou encore kleptomaniac.com, ce dernier site entièrement dévolu au shopping gay en ligne.  (Tetu.com)
14.11.05

Portugal - Pétition pour soumettre la question du mariage homo au parlement
Une pétition lancée en septembre dernier au Portugal, ayant pour objectif de soumettre la question du mariage homosexuel au parlement, a déjà recueilli près de 2'000 signatures. Il faut un minimum de 4'000 signatures pour que cette question soit discutée au parlement.
"Le contexte politique actuel, avec une majorité de gauche au pouvoir, est idéal pour aborder la question de la légalisation du mariage gay", a expliqué Manuel Cabral Morais, président d'Ilga Portugal, membre de l'Association Internationale Lesbienne et Gay. La pétition doit être remise au parlement avant la fin du mois de novembre.
"L'article 36 de la constitution, qui précise que tous les citoyens ont le droit de constituer une famille et de se marier, n'est pas respectée au Portugal", a fait valoir Manuel Cabral Morais.
La loi portugaise reconnaît depuis 2001 les unions de fait des personnes vivant en couple depuis plus de deux ans indépendamment de leur sexe et leur reconnaît un certain nombre de droits notamment en matière fiscale.
Le Premier ministre portugais, le socialiste José Socrates arrivé au pouvoir en mars dernier, avait indiqué au cours de la campagne électorale en début d'année que le thème du mariage gay n'était pas une priorité de son gouvernement. (E-llico.com)
14.11.05

Suisse - Pink Cross recherche 150 gays pour améliorer notre santé
Comment améliorer la santé des hommes gays dans notre pays ? Avec le soutien de l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), Pink Cross invite 150 hommes à trouver les moyens et les stratégies à mettre en place en Suisse, dans le cadre d’un forum de discussion intitulé "Être gai, heureux et en bonne santé". La participation est gratuite. Le formulaire d’inscription se trouve sous: Sante-gaie.ch.
Les recherches sur la santé des gays en Suisse brossent un tableau inquiétant de la situation. Les résultats du sondage mené dans le cadre du projet Santé gaie de l'association genevoise Dialogai confirment que les hommes gays cumulent pour ainsi dire les problèmes de santé des hommes et des femmes.
Pink Cross, l’organisation suisse des gays, cherche 150 volontaires de sexe masculin aux âges, styles de vie, métiers et origines recouvrant la palette la plus large possible. Ils seront invités à se pencher durant le week-end du 7 au 9 avril 2005 (de vendredi 19h à dimanche 16h) sur la manière d’améliorer la santé, le moral et le bien-être des gays en Suisse.
La méthode de travail retenue est celle dite de l’open-space ou du "forum ouvert". Alliant un minimum d’instructions à un maximum d’autonomie, cette méthode aux procédures très souples permet de faire émerger toutes les idées disponibles, de les formuler et de les développer. (Communiqué Pink Cross) 11.11.05
> http://www.sante-gaie.ch - 031 372 33 00

Swiss people - Votez pour le plus bô !
L'élection de Mister Suisse romande 2005 aura lieu samedi 19 novembre au Cult de Lausanne. Les 14 belles gueules sont en ligne... votez pour celui qui vous fait craquer ici !
11.11.05

 

Rome - Interdiction de sacerdoce: contre les prêtres homos et la "culture gay"
Selon des indiscrétions publiées par les quotidiens italiens "Il Giornale" et "L’Indipendente" du 11 novembre 2005, le Vatican pourrait publier le 29 novembre prochain l’Instruction rappelant l'exigence de ne pas ordonner de prêtres à tendance homosexuelle. L'Instruction préciserait notamment que l'homosexualité est "un obstacle aux relations correctes entre hommes et femmes".
Le document de la Congrégation pour l'éducation catholique, dont l'Apic avait annoncé l'existence le 19 septembre dernier, aurait donc reçu l’approbation de Benoît XVI. Le document daté du 4 novembre se composerait de trois parties: "maturité affective et paternité spirituelle", "homosexualité et ministère ordonné" et "discernement de l'aptitude des candidats par l'Eglise".
Selon des informations recueillies à Rome par le partenaire romain de l'Apic, l'Agence I.Media, l’Instruction sur les critères de discernement vocationnel concernant les personnes à tendances homosexuelles en vue de leur admission au séminaire et aux ordres sacrés serait en fait publiée dans la soirée du 28 novembre dans l’édition de "L’Osservatore Romano" datée du lendemain. La remise du document aux chefs des dicastères de la curie romaine, logiquement sub secreto, le 9 novembre dernier, serait à l’origine des fuites apparues dans la presse italienne. Depuis, l’Instruction a aussi été envoyée aux nonciatures afin qu’elles adressent ensuite le texte aux évêques du monde entier.
Le quotidien "Il Giornale" a ainsi cité de nombreux passages de l’Instruction vaticane. "L’Eglise, tout en respectant profondément les personnes homosexuelles, ne peut admettre au sacerdoce ceux qui pratiquent l’homosexualité, présentent des tendances homosexuelles profondément enracinées ou soutiennent ce qu'on appelle la "culture gay", pourrait-on lire dans le document à paraître fin novembre. Le texte préciserait aussi qu’il "n'existe pas de droit à recevoir l'ordination", affirmant toutefois que les personnes homosexuelles doivent être "accueillies avec respect et délicatesse", en évitant "toute marque de discrimination".
L’Instruction signée par le préfet et le secrétaire de la Congrégation pour l'éducation catholique, le cardinal Zenon Grocholewski et Mgr Michael Miller, préciserait que l'homosexualité est "un obstacle aux relations correctes entre hommes et femmes". Il serait alors exigé que les évêques, les responsables de séminaire ou d’ordre religieux vérifient que les candidats au sacerdoce n’ont pas de "dérangements sexuels incompatibles" avec cette fonction, qu’ils ont "les facultés requises" et qu’ils ont atteint "la maturité affective".
Dans le cas d’un "sérieux doute", affirmerait l’Instruction, le candidat ne devrait pas être ordonné, ajoutant que les directeurs spirituels ont "l’obligation de conscience" de le dissuader de poursuivre son parcours. La Congrégation pour l'éducation catholique préciserait enfin que "les tendances qui ne seraient l'expression que d'un problème transitoire, comme celui d'une adolescence non encore achevée, doivent avoir été totalement surmontées trois ans au moins avant l'ordination diaconale". (Apic - Genève)
11.11.05

Fidji - L'Église Méthodiste privée de manifestation homophobe
La préfecture de police fidjienne a rejeté mercredi 9 novembre 05 la demande de manifestation présentée il y a quelques jours par l'influente église méthodiste fidjienne. Cette église était à l'origine d'une première manifestation anti-gay qui avait rassemblé plusieurs milliers de personnes dans la banlieue de la capitale Suva.
Inoke Devo, préfet divisionnaire de la région Centre (où se trouve la capitale Suva) et habilité à délivrer les permis de manifester, a basé son refus sur le fait qu'une nouvelle manifestation homophobe (qui aurait dû avoir lieu le 19 novembre) ne ferait qu' "encourager la discrimination et la haine" contre la communauté gay et lesbienne de Fidji.

En début de semaine, Shaista Shameem, directrice de la Commission des Droits Humains de Fidji, avait annoncé son intention de poursuivre en justice l'église méthodiste si cette manifestation devait avoir lieu. Carlos Perera, coordinateur de cette association, affirme quant à lui que la multiplication de ce genre de manifestations représente un "danger" croissant pour cette communauté, qui pourrait bientôt, selon lui, être contrainte de se réfugier dans la quasi-clandestinité. "Il y a deux mois, ils sont même allés jusqu'à faire publier une annonce dans un journal, dans laquelle ils estimaient que les homosexuels devraient être lapidés à mort ", a-t-il déclaré à Radio Australie.
Depuis le début de l'année, le débat sur l'homosexualité s'est enflammé à Fidji. L'église méthodiste a multiplié les déclarations homophobes, décriant les actes "contre nature" et en particulier le concept de mariage entre personnes du même sexe.
À Fidji, alors que la Constitution, dans sa dernière version de 1997, protège tout individu contre toute discrimination, notamment en raison de son "orientation sexuelle", un article du Code Pénal datant de 1944 condamne toujours les "actes contre nature".

En août 2005, la Haute Cour fidjienne confirmait la prééminence de la Constitution, provoquant la colère du lobby religieux (dont l'influente église méthodiste fidjienne) qui condamne des actes jugés "contre nature".
Cette église a depuis annoncé son intention d'organiser une "anti-Gay pride", comme elle l'avait déjà fait en juin dernier, pour faire entendre son point de vue. La communauté religieuse musulmane de Fidji a également condamné les actes homosexuels.
Le Vice-Président de la République fidjienne, Ratu Joni Madraiwiwi, a pour sa part défendu publiquement ces dernières semaines le droit des homosexuels à jouir de leur vie privée. Mais Laisenia Qarase, Premier ministre fidjien, déclarait en septembre que son gouvernement s'emploierait à faire en sorte que les "actes contre nature" entre gays et lesbiennes "restent condamnables". "Personnellement, je pense que toute législation qui n'est pas conforme à la loi de Dieu doit être amendée. (…) Et que cet acte soit commis en privé ou en public ne cange rien à l'affaire ", a-t-il ajouté. (Source: Tahitipresse.pf ) 11
.11.05

Pride 2006 - Assemblée générale mercredi 9 novembre 2005 à Lausanne
Une première assemblée générale s'était tenue cet été. Depuis, le Comité Pride2006 a entrepris les négociations avec la Ville de Lausanne et un avant-projet a été déposé auprès des autorités communales. Mercredi 9 novembre dès 19h30 au Yookoso à Lausanne, le Comité exposera, commentera, écoutera et invite toutes les bonnes volontés à se rassembler autour de ce projet. 9.11.05
Infos

Suède - L'homophobie se propage sur internet
"La menace homosexuelle contre la race blanche". Le titre est provocateur et les conclusions inquiétantes. Le 8 novembre 05, l'Association suédoise de défense des droits des homosexuels (RFSL) et le journal antiraciste Expo ont publié une enquête inédite sur "la propagande homophobe raciste et nazie sur internet". Selon les auteurs de cette étude, "ces groupes (...) utilisent l'Internet comme leur médium principal", afin de diffuser une propagande "qui incite de plus en plus souvent à la haine contre les homos, bi et transsexuels". Ces groupes sont "en guerre" et leur ennemi est le mouvement LGBT, décrit comme "malade, criminel et menaçant la société". Interrogé par le quotidien Dagens Nyheter, Richard Slätt, rédacteur en chef d'Expo, estime que "la haine est pire sur internet que dehors, dans la rue". Il indique que "certains sites reçoivent entre 40 et 50'000 visiteurs par mois" et que leurs cibles sont "les personnes de 13 à 15 ans, qui peuvent être attirées par cette propagande". Les effets sont déjà visibles. Selon un rapport, bientôt rendu public par les services de sécurité suédois, les crimes homophobes sont en hausse, en Suède, depuis 2000. 185 plaintes avaient été déposées cette année-là; les services de police du royaume ont enregistré 326 plaintes de ce type en 2003. L'association RFSL appelle les pouvoirs publics à réagir contre le développement de cette criminalité, clairement encouragée par Internet. (Tetu.com) 9
.11.05

Espagne - Pedro Almodovar récompensé au festival du film gay de Madrid
Le festival du film gay et lesbien de Madrid s'est ouvert le 3 novembre par la remise d'un prix au réalisateur espagnol Pedro Almodovar. Les organisateurs ont attribué le prix Lesgai au cinéaste pour l'ensemble de sa carrière, qui a, à leurs yeux, tant fait pour l'égalité des gays, des lesbiennes et des transsexuel(le)s. Le public enthousiaste a acclamé le réalisateur, lui coupant plusieurs fois la parole, et lui a offert l'hommage des anonymes par une standing ovation. Pedro Almodovar a rappelé plusieurs anecdotes de sa vie et insisté sur la nécessité d'accepter les différences. De nombreuses personnalités de la politique, de la culture et du cinéma ont participé à l'inauguration. La manifestation se voulait aussi militante, comme le montrent les interventions de Javier Lopez, secrétaire général du syndicat CCOO (Commissions ouvrières), et de Miguel Angel Sánchez, président de la Fondation Triangulo, qui ont rappelé que la culture est une arme et que le combat pour l'égalité sociale continue. Le festival du film gay et lesbien dure jusqu'au 13 novembre 05. (Tetu.com) 8
.11.05

GB - Les joueurs gays de l'élite du foot anglais n'osent pas faire leur coming out
Il y a au moins deux joueurs gays parmi l'élite du foot anglais, mais un coming out est impossible en raison de l'homophobie qui règne parmi leurs co-équipiers et leurs fans, selon le club de foot gay Stonewall FC.

Selon le patron de ce club, Andrew Walmsley, qui a accordé une interview au journal The Sun dans son édition du 3 novembre 05, ses propres joueurs ont connu des stars gays de la Premiership, l'équivalent de la Ligue 1. Pour ces footballeurs de grande renommée, "faire son coming out n'est même pas une option", affirme Andrew Walmsley. La Football Association, qui régit le sport outre-Manche, a refusé de commenter des cas individuels mais affirme lutter contre l'homophobie et essayer de "changer les attitudes et perceptions". (Tetu.com) 8.11.05

Pays-Bas - La presse gay néerlandaise en crise
Selon le quotidien amstellodamois Het Parool, le groupe média d'Erik de Vlieger a demandé la mise en faillite de sa branche impression, qui imprime entre autres Squeeze, un des deux magazines homos néerlandais vendus en kiosque, l'autre étant GayKrant.

L'entreprise a une dette de plus de 5 millions d'euros auprès des impôts et de ses fournisseurs. Cette demande arrive après le départ de toute l'équipe de Squeeze, à cause de la politique éditoriale, mais aussi de salaires non payés. L'équipe a décidé de fonder son propre magazine et ce qui reste de Squeeze a été repris en main par le rédacteur en chef originel, Hans Blommaert.
La presse gay néerlandaise est donc désormais en crise: Squeeze est un magazine fantôme sans rédaction ni imprimeur, et Henk Krol, rédacteur en chef et propriétaire de GayKrant, a annoncé vouloir vendre son bébé après 25 ans de bons et loyaux services.
(Tetu.com) 8.11.05
> Lire aussi: "France - E-male va disparaître. Difficultés pour tous les titres gays gratuits"

Web - Bon anniveraire !
Ce mois de novembre 2005, le web a qinze ans ! La première page web est née en novembre 1990 de l'idée invraisemblable de Tim Berner-Lee au CERN à Genève. 4.11.05

Neuchâtel - Happy Gays: nouvelle association pour jeunes homos
Quelques virées entre copains et un blog délirant plus tard, le hg-net, le groupe des HG est rattrapé par la réalité du coming out des jeunes homos. Le nom Happy Gays subsiste mais devient une association. Pour gagner en crédibilité et en efficacité, et acquérir un poids politique encore inexistant.

Thomas Müller et un ami (photo), les deux créateurs du groupe HG, reçoivent les amis des amis depuis bientôt un an, mais sont vite confrontés à la difficulté de certains jeunes homos de s'assumer. "Ils nous remerciaient pour notre soutien, mais on avait l’impression de ne pas avoir fait grand-chose", avouent-ils au Journal de Vogay. Et puisque, selon eux, rencontrer de jeunes homos n'est pas simple et que l'école ignore toujours l'homosexualité dans ses cours d'éducation sexuelle et de sensibilisation, les deux étudiants de 18 et 19 ans prennent les choses en main: Happy Gays deviendra une association où de jeunes homos, trop souvent seuls et sans contact, pourront se rencontrer et compter par la suite sur les échanges avec d'autres associations et faire appel à des professionnels selon les cas.
L'assemblée constitutive des Happy Gays se tient ce samedi 5 novembre 05 à 14h à la Brasserie du Théâtre à Neuchâtel. (Swissgay.ch - source: Journaldevogay.net). 4.11.05
> Site web: Happy Gays

France - Dessiner le Christ nu avec un préservatif est légal
Dessiner le Christ nu avec un préservatif pour seul attribut pour critiquer la position du clergé sur la lutte contre le sida est légal. C'est peut-être grossier, mais pas condamnable car il s'agit d'un dessin d'opinion, selon la justice française.
Une association proche des catholiques traditionalistes, présidée par un membre du parti d'extrême droite Front National, avait porté plainte contre un dessin publié fin avril par le quotidien de gauche "Libération", le jugeant injurieux pour les chrétiens.
Le tribunal correctionnel de Paris a débouté l'association. En dessous du Christ était dessinée "une assemblée de cardinaux manifestant un mouvement d'effroi. Tandis que deux d'entre eux continuent de discuter, l'un, blanc, dit à l'autre, qui est noir: 'Lui-même aurait sans doute utilisé un préservatif", a expliqué le tribunal.
"En dépit de la grossièreté qui s'attache à une telle représentation du Dieu des chrétiens", le dessin litigieux relève de l'opinion, a-t-il jugé.
Il ne "saurait être regardé comme visant à blesser l'ensemble des chrétiens, lesquels ne paraissent pas tous partager la doctrine du pape sur l'usage du préservatif, certaines conférences épiscopales nationales n'ayant d'ailleurs jamais repris à leur compte, en tout cas sous cette forme, les positions communément prêtées à Jean Paul II sur le sujet", a relevé le tribunal. (ATS) 4
.11.05

France - Déportation : une association gay invitée officiellement
Les Oubliés de la mémoire, qui travaille sur la déportation homosexuelle, a été invité officiellement par la présidence de la République à participer, le 3 novembre 05, à l’inauguration du centre européen du résistant déporté dans le camp de Natzweiler-Struthof. C’est dans ce camp, dans le Bas-Rhin, que Pierre Seel, comme d’autres homosexuels, ont été détenus. (E-llico) 3
.11.05

Pier Paolo PasoliniItalie - Il y a 30 ans, l'assassinat de Pier Paolo Pasolini
Le 2 novembre 1975, Pier Paolo Pasolini était assassiné à Ostie. À l'occasion de ce trentième anniversaire d'un meurtre toujours pas élucidé, de nombreuses manifestations sont organisées à Rome, sur l'œuvre du poète-cinéaste, sur son lien avec Rome mais aussi sur les circonstances de sa mort. Crime crapuleux ou complot politique? Le mystère reste entier. Début octobre 05, le parquet de Rome a annoncé le classement de l'enquête réouverte en mai, mais la mairie de Rome exige la reprise de l'enquête et envisage de se porter partie civile. (Tetu.com) 2
.11.05

Hommage Pasolini à Genève
>> La jeune Compagnie des Ombres de Genève, créée en janvier 2005, présente "Pasolini Théâtre", montage de textes de Pasolini mis en scène par Jérôme Richer au Théâtre de L'Usine de Genève du 24 novembre au 4 décembre 05. Une Nuit Pasolini aura lieu le samedi 3 décembre 05 (théâtre, lectures, films en partenariat avec le cinéma Spoutnik). L'Usine - Compagnie des Ombres
>> Du 1er au 18 décembre 05, en collaboration avec le Théâtre de l´Usine, le cinéma Spoutnik présente un événement spécial autour de Pasolini à l´occasion des 30 ans de sa mort... Spoutnik
>> Lire aussi : La justice classe l'affaire Pasolini

 

  Plus d'infos

61 - 60 - 59 - 58 - 57 - 56 - 55 - 54 - 53 - 52 - 51 - 50 - 49 - 48 - 47 - 46 - 45 - 44 - 43 - 42 - 41 - 40 - 39 - 38 - 37 - 36 - 35 - 34 - 33 - 32 - 31 - 30 - 29 - 28 - 27 - 26 - 25 - 24 - 23 - 22 - 21 - 20 - 19 - 18 - 17 - 16 - 15 - 14 - 13 - 12 - 11 - 10 - 09 - 08 - 07 - 06 - 05 - 04 - 03 - 02 - 01

  Derniers titres
  Suisse - Un séropositif étranger sera renvoyé, décide le Tribunal administratif fédéral
  Grenoble - Concert de Capleton annulé
  Suisse - Un CD homophobe retiré de la vente
 
USA - En direct, un journaliste au bord des larmes pour le mariage gay
  Allemagne - Un CD homophobe ne sera pas distribué
  Californie - Le mariage homo interdit
  Capleton - Homophobie : les défaillances du système lausannois

 

  Vos réactions

 

 Publicité

 

   
 

 

 
 Services

   
1 shoe.org

165.420

2 purplemoon.ch

290.590

3 swissgay.ch

348.659

4 gay.ch

507.022

5

joy4men.ch

723.176

  TOP 20 : le classement
  Votre publicité moins cher !

Recevez nos infos.
Votre email :




Mailing list, liste de diffusion et gestion d'emailing

Les articles des internautes

Vous avez quelque chose à dire ?
Publiez votre article sur Swissgay.ch en 2 clics.

Faut-il interdire Capleton et les artistes qui appellent au meurtre d’homosexuels ?

Oui, bien sûr !
Si on interdit tous les artistes homophobes, où va-t-on ?
Boycottons !
Non, la liberté d’expression prime sur tout.
Capleton ? Connais pas et ne veux pas connaître.
A ignorer ! Pourquoi leur faire encore de la pub ?
Oui. On ne fait pas reculer la haine sans la combattre.
Non : on est en démocratie et chacun est libre de dire ce qu’il pense.


Voir les résultats
Swisstools.net
Tous les sondages

Mesures d'audience


Google Analytics

Weblog Deckpoint
Alexa
Netcraft
Trafficestimate

 
 
 
   
 

   
   
 Publicité

   
   

 
 
 
     
Publicité Swissgay.ch

 

top

Swissgay.ch | Swissgay.ch/Elle | Annonces | Chat | Webcam chat | Agenda | Guide gay et lesbien | Infos | Vos articles | Forums | Liens
Top 20 | Sondages |
Voyages | Colocation | Météo | Email gratuit | Programmes TV | Sorties cinéma | Vidéos | Radio-TV en ligne | E-cartes
Votre publicité - Tarifs - Fixez votre prix | Newsletter | Recommander | Qui ? | Contact | Rechercher

Swissgay.ch sur Netvibes

Abonnez-vous au flux rss Actualité Swissgay.ch : http://swissgay.ch/rss.xml  -  Rejoignez Swissgay.ch sur Facebook :  Swissgay.ch sur Facebook

© Kaos Editions 1998-2010 - Swissgay.ch - Genève