Swissgay.ch home
  Guide-portail d'info gay, bi et lesbien suisse

Votre publicité sur Swissgay.ch

 

   
   
   
 

in englishauf deutschin italianoen españolem Português翻译成中文

 







 
 
 
 Les infos  [+/-]
60 - 59 - 58 - 57 - 56 55 - 54 - 53 - 52 - 51 50 - 49 - 48 - 47 - 46 45 - 44 - 43 - 42 - 41 40 - 39 - 38 - 37 - 36 35 - 34 - 33 - 32 - 31 30 - 29 - 28 - 27 - 26 25 - 24 - 23 - 22 - 21 20 - 19 - 18 - 17 - 16 15 - 14 - 13 - 12 - 11 10 - 09 - 08 - 07 - 06 05 - 04 - 03 - 02 - 01
 Magazines gays
 Vos articles
 Rechercher

Web Swissgay
 iPhone - Mobile

Swissgay.ch (Agenda + Guide) sur votre iPhone/mobile ! Tapez : swissgay.ch/m
 Partagez

Bookmark and Share

 Flux RSS

http://swissgay.ch/rss.xml
Subscribe
http://www.itsmynews.com

 Partenaires

Easyroommate.ch
Nathan gay café-bar
Ptisitegay.net
Swissgay blog
 Dons

Pour soutenir et développer Swissgay.ch. Merci !

 
Les infos | Rechercher une info | Réagir | Magazines gays | Vos articles
 
  Les infos - 55

Europe - Les homos socialistes européens se mobilisent
Vendredi 28 octobre 05, le PS et Homosexualités et Socialisme organisaient une journée de réflexion des groupes socialistes LGBT d’Europe.
La principale initiative, dont l’idée avait été lancée il y a trois mois à Barcelone, consiste en l’envoi d’une déclaration commune demandant au président du Parti socialiste européen, Martin Schulz, la création "d’un groupe LGBT au sein du Parti Socialiste Européen".
"Suite à l'approbation, par plusieurs gouvernements européens, de lois visant à octroyer une pleine égalité des droits aux personnes LGBT, écrivent-elles, il devient intolérable que tous les citoyens des pays membres de l'UE n'aient pas des droits identiques. Il nous semble essentiel de rappeler que l'universalité des droits est un pilier central du socialisme." Leur propistion "vise à créer une plate-forme LGBT au sein du PSE et contribuera ainsi à une meilleure connaissance des engagements politiques du PSE", précisent les signataires, parmi lesquels on trouve des représentants LGBT des Pays-Bas, d’Allemagne, d’Autriche, d’Espagne, d’Italie, du Royaume Uni, de France, de Belgique ou de Suède.
"L’idée, indique un des participants, est de passer, sur cette question comme sur d’autres, d’un PSE qui était davantage un groupe de chefs de partis à un vrai parti politique proprement dit au niveau européen". L’enjeu n’est pas mince pour les questions LGBT. (E-llico et Tetu.com) 31
.10.05

USA - Coming out de l'acteur George Takei, l'officier de l'Enterprise dans Star Trek
L’acteur George Takei, l’interprète du personnage de Mr. Sulu, l’officier navigateur de l'Enterprise dans la série Star Trek, a dévoilé son homosexualité dans la récente édition d’un magazine gay et lesbien de Los Angeles.
Takei a indiqué jeudi 27 octobre 05 que son nouveau rôle, celui du psychologue Martin Dysart dans la pièce de théâtre Equus, l’avait incité à parler publiquement de sa sexualité.
La pièce de théâtre a débuté mercredi au David Henry Hwang Theater de Los Angeles, le même jour que le magazine Frontiers abordait l’homosexualité de Takei.
Takei, un japonais-américain qui a vécu de l’âge de quatre à huit ans dans les camps d’internements américains durant la Deuxième guerre mondiale, affirme qu’il a grandi gêné par son identité ethnique et sa sexualité. Il compare le préjudice contre les homosexuels à la ségrégation raciale. « C’est contre la décence élémentaire et ce que les valeurs américaines représentent » explique Takei.
Takei a rejoint la série Star Trek en 1966 dans la peau d’Hiraku Sulu, un personnage qu’il a joué durant trois saisons à la télévision et dans six films destinés au grand écran. Il a reçu une étoile sur le boulevard des célébrités à Hollywood en 1986.
L’acteur de 68 ans partage sa vie avec Brad Altman, son partenaire depuis dix-huit ans.
29.10.05

France - TF1: les 5 "experts" queers reprennent du service fin 2005
TF1 a décidé de jouer gros sur les 5 "experts": après une audience mitigée et une absence de sponsors en 2004, la diffusion en 2005 se fera en prime time avec un prix du sponsoring augmenté de 50%.
Après une première saison très remarquée, les cinq "experts dans le vent" reprennent du service sur TF1 à la fin de l’année 2005. Le programme de divertissement devrait être diffusé en prime time, au rythme de deux épisodes par semaine. Le principe de l’émission reste le même - relooker une garde robe et un intérieur ringards-  mais devrait concerner une famille tout entière et non une seule personne. Le dossier destiné aux sponsors potentiels promet une formule "plus spectaculaire". Les candidats pour le relooking doivent vivre dans plus de 70 m² et accuser une vie de famille compliquée. Autre évolution, et non des moindres, le tarif du sponsoring: le prix moyen du "billboard" des partenaires (court spot du sponsor diffusé en marge d’une émission et de ses bandes annonces) augmente de plus de 50 % par rapport à 2004 (800'000 euros les 13 billboards pendant 8 semaines en 2004… restés invendus; 210'000 euros les 18 billboars pendant une semaine en 2005). (Media-g.net)
28.10.05

> Lire aussi: "TF1 - Queer: cinq experts dans le vent. C'est passé, mal"

Pologne - La nouvelle majorité veut fermer une institution gay-friendly
La nouvelle majorité polonaise, qui est en train de former son gouvernement, a annoncé la fermeture prochaine du Bureau de Porte-Parole du Gouvernement pour l'Égalité des Femmes et des Hommes. À la place de ce bureau, le nouveau pouvoir veut créer un Bureau de l'Aide à la Famille. Il ne s'agit pas d'un simple changement de nom : la nouvelle institution se concentrerait essentiellement sur la propagation de l'idéologie patriarcale de la droite polonaise. Le Bureau pour l'Égalité des Femmes et des Hommes, qui existe depuis 2001 et soutient les féministes et le milieu LGBT, est devenu un symbole de liberté et d'égalité des genres et des personnes. Depuis sa création, il était attaqué par les milieux conservateurs. Sa fermeture sera donc une victoire pour la droite cléricale. 80 associations qui travaillent pour les droits de la personne en Pologne se sont déjà engagées pour sauver l'institution. (Tetu.com)
28.10.05

  PACS - Avant le 1er janvier 2007, c'est définitivement non !
Les cantons sont opposés à l'introduction de la loi sur le partenariat (Lpart) avant le 1er janvier 2007. L'Office fédéral de la justice a demandé aux cantons si une entrée en vigueur était envisageable mi-2006 (réponse du Conseil d'Etat à deux motions de Daniel Stolz PRD/Pink Cross et Bruno Suter PS).
Pour le canton de Bâle, c'est uniquement dans le domaine de la fiscalité que le problème se posait, raison pour laquelle il a proposé une entrée en vigueur échelonnée. Selon les indications de l'Office fédéral de la justice, un seul canton s'est déclaré prêt, sans restrictions, à un avancement de la date. En septembre 05, Pink Cross, LOS (Organisation suisse des lesbiennes) et FELS (Association des ami-e-s et parents de gays et de lesbiennes) avaient écrit à la Confédération, aux cantons et aux partis pour demander instamment que le délai soit raccourci. C'est maintenant définitivement hors de question. (Pink Cross)
27.10.05

France - L'abbé Pierre, l'église, le sexe et les homos
Dans un livre intitulé "Mon Dieu... pourquoi ?", qui sort ce jeudi 27 octobre 05, l'abbé Pierre aborde des sujets sur lesquels on ne l'attendait pas. Evoquant ses propres expériences sexuelles, il dénonce le célibat obligatoire des prêtres et se montre ouvert sur l'homoparentalité.
A 93 ans, l'abbé Pierre surprend toujours. Dans un livre intitulé "Mon Dieu... pourquoi ?", la figure favorite des Français évoque sans détour le célibat des prêtres - qu'il dénonce -, ses expériences sexuelles et l'homoparentalité. Dans cet ouvrage à paraître jeudi chez Plon, écrit avec le directeur du Monde des Religions Frédéric Lenoir, l'abbé Pierre explique connaître des prêtres vivant en concubinage avec une femme : "ils continuent d'être de bons prêtres".
"Puisque l'Eglise catholique permet depuis des siècles à ses communautés orientales d'ordonner des prêtres mariés je vois mal pour quelle raison Jean Paul II a pu affirmer récemment qu'il était hors de question de revenir sur le célibat des prêtres pour le reste de l'Eglise catholique", ajoute-t-il. Ll'abbé Pierre se dit également favorable à l'ordination des femmes. "Si j'avais été marié ou engagé dans une relation affective particulière, je n'aurais jamais pu faire ce que j'ai fait. Ma vocation réclamait une disponibilité totale", poursuit-il. Lui-même a consacré très jeune sa vie à Dieu : "cela n'enlève rien à la force du désir, et il m'est arrivé d'y céder de manière passagère. Mais je n'ai jamais eu de liaison régulière car je n'ai pas laissé le désir sexuel prendre racine. Cela m'aurait conduit à vivre une relation durable avec une femme, ce qui était contraire à mon choix de vie".
Par ailleurs, il "comprend" le désir des couples homosexuels de faire reconnaître leur amour par la société et rappelle que son secrétaire le père Péretti a contribué à fonder l'association d'homosexuels chrétiens David et Jonathan. Mais il suggère de parler d'"alliance" homosexuelle plutôt que de "mariage" car cela "créerait un traumatisme et une déstabilisation sociale forte". Sur l'adoption d'enfants par des homosexuels, l'abbé Pierre souhaite s'assurer que les enfants ne subissent pas de préjudice psychologique ou social : "ce serait à mes yeux la meilleure raison qui pourrait interdire l'homoparentalité. Car pour le reste, on sait tous qu'un modèle parental classique n'est pas nécessairement gage de bonheur et d'équilibre pour l'enfant". (TF1)
27.10.05

PACS - Plus que frs 50'000.- !
Au 9 septembre 05, la campagne OUI au partenariat n'affichait plus qu'un déficit de frs 50'000 sur un total des dépenses de frs 1'160'000.-. Pour que les comptes soient bouclés avec autant de bonheur que le OUI du 5 juin auquel le comité national OUI au partenariat a largement contribué par son travail, un dernier effort vous est demandé. Merci !
27.10.05

> Infos et dons

Zoug - Graffitis homophobes: la soirée gay est annulée
La Sensation Party n'aura pas lieu. Les dirigeants du Topas-Club à Zoug ont pris peur et l'ont annulée. Quelques jours avant la soirée gay, leurs murs ont été sprayés d'injures homophobes, relate le site Gay.ch. Les organisateurs de la soirée ont lancé un appel à la mobilisation pour ce samedi devant la discothèque.
A la fin de la semaine passée, des mains anonymes ont sprayé "Tapettes + Club de pédés"sur les murs du Topas-Club. Pour ne pas perdre leur clientèle habituelle et éviter de nouveaux actes de vandalisme, les dirigeants du Topas-Club ont annulé la soirée gay et gay friendly qui devait avoir lieu ce samedi 29 octobre 05.
Les organisateurs de la Sensation Party ne peuvent que s'excuser auprès de leur clientèle et des djs invités de leur manque d'influence pour arranger la situation.
Face à de tels actes homophobes d'intimidation et de discrimination, les organisateurs de la Sensation ont lancé un appel pour davantage de tolérance et de respect. Et puisque le thème de la soirée était "100% Pink", toute personne est invitée à se mobiliser et à venir habillée tout en rose ce samedi 29 octobre à 21h devant le Topas-Club. (Swissgay.ch)
26.10.05

> Le site web Gay.ch rappelle que toute réaction est la bienvenue dans le Guestbook du site du Topas-Club: http://www.club-topas.ch/de/gb/gb_main.html.
> Plus d'infos sur la Sensation Party du 29 octobre

Vaud - Le Journal de Vogay surf sur le succès
Un an après son lancement en couleur et à 4'000 exemplaires dans toute la Suisse romande, le Journal de Vogay de l'association vaudoise est disponible sur le web en site propre. Dernières news, dossiers, archives, santé, culture... le plaisir de naviguer entre de multiples rubriques claires et simples d'accès a déjà séduit plus de 13'000 visiteurs en deux mois !
26.10.05

> Site web

Genève - Le Projet Santé gaie de Dialogai débarque au Nathan Café avec des "Café-Dialogue"
Dans le cadre du Projet Santé gaie, l'association homosexuelle genevoise Dialogai a mis sur pied un programme alléchant autour d'une thématique simple: "Etre gay ensemble".  Deux défis auxquels tout homo est confronté sont mis en évidence: "Accepter son homosexualité et ne pas être seul". Ateliers, espaces de parole, expression corporelle, espaces d'écoute et de partage sont animés par des professionnels de toutes les disciplines, à chaque fois dans des lieux différents et appropriés, afin de proposer et de trouver des clés: "Aller vers et partager avec les autres, créer un réseau d’amis et de proches, construire autour de soi la famille gay dont on a besoin pour le meilleur et pour le pire".

Dans le cadre de ce programme qui s'étend d'octobre 2005 à fin juin 2006, Dialogai a créé un "Café-Dialogue" au Nathan Café à Genève. Toute personne concernée y est invitée à l'heure de l'apéro pour des échanges autour de thèmes de la vie des gays, bis et lesbiennes. Premier thème mercredi 26 octobre 05: "Pourquoi est-il parfois si difficile de se sentir à l'aise dans la communauté homosexuelle ?". (Swissgay.ch) 25.10.05
> Chaque 2ème et 4ème mercredi du mois jusqu'à fin juin 2006, 19h à 21h au Nathan Café, sans inscription, gratuit.
> Café-Dialogue: programme et infos

Chine - L'homosexualité sera abordée dans les manuels médicaux
L'homosexualité, thème longtemps négligé en Chine par manque de connaissances, devrait dorénavant  être inclus dans l'enseignement orthodoxe du pays.

Lors du premier forum international sur la médecine du sexe tenu dimanche 23 octobre 05 en Chine, les experts ont indiqué qu'aborder le sujet de l'homosexualité dans les manuels médicaux était  essentiel pour créer un environnement social capable de tolérer  les 18 millions d'homosexuels estimés du pays.
Plus de 300 intellectuels et experts venant de la Chine, des  Etats-Unis, de l'Allemagne et de l'Australie ont assisté à ce  forum. Selon les sources émanant du forum, environ 70% des  homosexuels cachent toujours leur préférence sexuelle dans  l'actuel environnement social et culturel de la Chine.
"Parmi les homosexuels, 33,9% ont des tendances suicidaires et  13,7% ont eu des comportements suicidaires", a expliqué Zhang  Beichuan, membre du Comité de Consultation du Sida dépendant du  ministère de la Santé, qui travaille depuis 15 ans sur le problème des homosexuels chinois.
Ce dernier considère que le respect et la compréhension de la  part de la société pourraient aider à atténuer les difficultés  rencontrées par les homosexuels, réduiraient les problèmes sociaux; et grâce à plus d'informations sur la transmission du virus du VIH/ Sida par les rapports sexuels non protégés, le nombre de cas  baisserait.
La Chine a pour objectif d'enregistrer un nombre de cas du VIH/ Sida en dessous de 1,5 million d'ici 2010. Cependant, si aucune  mesure efficace n'est prise, le nombre risquera d'exploser pour  dépasser 10 millions d'ici là, a averti Dai Zhicheng, directeur du Comité de Consultation du Sida.
La tolérance sociale envers les homosexuels aidera à contrôler  la propagation de cette maladie et la société médicale pourra quant à elle aider à établir des voies de communication avec les  homosexuels, a affirmé Zhou Jiansheng, directeur du Rainbow Work  Group, organisation non-gouvernementale qui offre de l'assistance aux homosexuels dans la municipalité de Chongqing en Chine du sud-ouest. (Xinhuanet.com25.10.05

France - La majorité du PS prête à voter pour l'adoption par les couples homos
Dans un article publié le 25 octobre 05, Libé note l'évolution des socialistes vers une égalité totale des droits des homosexuels et affirme que la majorité du Parti socialiste vote pour l'adoption !

Le quotidien français admet que tous les responsables du PS français ne sont pas du même avis, mais qu'une majorité claire se dessine en faveur de l'homoparentalité. "L'avant-projet de proposition de loi du PS est quasi prêt. Et il prend clairement position pour "l'ouverture du mariage aux couples homosexuels sans saucissonnage des droits". Autrement dit, il est favorable à l'adoption", souligne Libération.
Patrick Bloche, député de Paris et animateur d'un groupe de travail où se mêlent parlementaires et représentants du parti, espère bien inscrire le sujet à l'ordre du jour d'un bureau national pour valider le principe du dépôt d'une proposition de loi "au premier semestre 2006".
Ce groupe de travail avait été créé en mai 2004, juste après que Dominique Strauss-Kahn, dans Libé, avait annoncé qu'il était favorable au mariage gay. Lionel Jospin avait dit tout le mal qu'il pensait de la précipitation avec laquelle ses camarades se jetaient dans les bras du mariage homo.
Un an et demi plus tard, la motion de François Hollande, DSK, Aubry, Lang and Co est assez claire: "Sur l'adoption, le droit doit s'adapter aux réalités nouvelles et notamment tenir compte de l'homoparentalité." Patrick Bloche fait remarquer que jamais une formulation n'avait "été aussi loin". Ségolène Royal, Elisabeth Guigou et Eric Besson se montrent plus réticents et réclament du "temps pour réfléchir". Dans leurs motions, Laurent Fabius et Henri Emmanuelli restent eux aussi prudents, mais admettent qu'il faut avancer sur les questions de l'homoparentalité et du droit à l'adoption. (Swissgay.ch - Source: Liberation.fr)
25.10.05

Europe - L'Union européenne menace la Pologne
Selon le quotidien britannique The Guardian, la Pologne pourrait perdre ses droits de vote dans le cadre de l'Union européenne si elle continue à s'opposer aux droits des gays et des lesbiennes et si elle rétablit la peine de mort. "Nous allons suivre la situation très attentivement", a déclaré Jonathan Todd, l'un des porte-paroles de la Commission européenne. En effet, selon l'article 7 du Traité de Nice, les membres qui enfreignent les conditions d'adhésion sur la protection des minorités et la peine de mort peuvent se voir retirer leurs droits de vote pendant les rendez-vous inter-ministériels. Le nouveau président polonais, Lech Kaczinsky, dont le parti a également remporté les élections législatives, n'a jamais fait mystère de son approbation de la peine de mort et il s'est déclaré "opposé à la propagation de l'orientation gay". (Tetu.com)
25.10.05

Pologne - Sale temps pour les homos: le conservateur Lech Kaczynski élu président
Le maire catholique conservateur de Varsovie et homophobe déclaré, Lech Kaczynski, a été élu dimanche 23 octobre 05 président de la Pologne. A deux reprises déjà, il a interdit la Gay Pride dans la capitale polonaise.

Le samedi 11 juin 05 aurait dû avoir lieu à Varsovie la Parade varsovienne pour les mêmes droits. Mais, comme l'année précédente, la manifestation avait été interdite par Lech Kaczynski. Malgré l'interdiction de manifester et sous les protestations de quelque 200 à 300 manifestants de droite, 5'000 gays et lesbiennes (2'500 selon la police), avaient défilé pour défendre leurs droits. En affirmant: "Un gay n'est pas un pédophile" ou "Droit et justice pour tous", les manifestants n'avaient finalement pas été dispersés par la police qui avait reçu l'ordre du ministre des Affaires intérieures Ryszard Kalisz de protéger la parade, à laquelle s'étaient joints des représentants de partis polonais de gauche et des plus importantes institutions de l'État ainsi que des députés de plusieurs autres pays européens.
Lech Kaczynski avait expliqué qu'il refusait d'autoriser une manifestation qui promeut "un style de vie homosexuel" et, à peine la première journée mondiale contre l'homophobie achevée, être "contre la propagation de la culture homosexuelle". 55% des Polonais avaient soutenu sa décision contre 34% qui la critiquaient.
Environ 200 contre-manifestants avaient jeté des oeufs et des pierres en lançant des invectives homophobes. "Assassins, pédophiles, déviants !", hurlaient ces jeunes, dont certains de la Ligue des familles polonaises, une organisation nationaliste, qui brandissaient des banderoles sur lesquelles était écrit : "Arrêtez de violer notre moralité sous prétexte de défendre la liberté !". "Fascistes !", leur répondaient les manifestants homosexuels.

Lech Kaczynski a été élu en faisant mentir les sondages qui faisaient de son rival, le libéral Donald Tusk, le favori de ce second tour opposant deux candidats de droite.
Lech Kaczynski, candidat du parti Droit et Justice (conservateur catholique et social), a recueilli 53,7% des suffrages, alors que Donald Tusk, candidat de la Plateforme civique (favorable au capitalisme et à l'économie de marché), a obtenu 46,3% des voix selon un sondage à la sortie des urnes.
La personnalité des rivaux a aussi joué un rôle, entre le modéré Tusk, qui se voulait unificateur, et le plus agressif Kaczynski, défenseur de la protection sociale, mais aussi héraut des valeurs catholiques, pourfendeur des droits des homosexuels et de l'avortement.
Autre handicap surmonté par Lech Kaczynski: son frère jumeau, Jaroslaw, dirige son parti Droit et Justice, qui a remporté les législatives du 25 septembre 05. Certains craignaient donc de voir le pouvoir trop concentré entre les mains du tandem Kaczynski.   (Swissgay.ch avec agences) 23
.10.05

>> Lire aussi: Brèves 55 - Brèves 54 - Brèves 53

Italie - Un film sur l'homosexualité féminine dans la course aux Oscars
"La bestia nel cuore" représentera l'Italie dans la course à l'Oscar pour le meilleur film en langue étrangère. Le film de Cristina Comencini aborde avec sensibilité les thèmes de l'inceste et de l'homosexualité féminine. "La Bestia nel cuore" avait été salué par la critique italienne au dernier festival de Venise. L'actrice principale, Giovanna Mezzogiorno, y avait reçu la coupe Volpi de la meilleure actrice. L'Académie des Oscars choisira le 31 janvier 06 les cinq finalistes pour l'Oscar du meilleur film étranger. La 78e cérémonie des Oscars aura lieu le 5 mars 2006. (Tetu.com)
23.10.05

USA - La justice du Kansas refuse de considérer l'homosexualité comme une circonstance aggravante
La Cour suprême du Kansas a estimé vendredi 21 octobre 05 que les relations sexuelles avec une personne sexuellement mineure ne pouvaient pas être santionnées plus sévèrement s'il s'agissait de rapports homosexuels. Le ministre régional de la Justice, Phill Kline, a fait savoir qu'il ne comptait pas faire appel.
L'affaire avait été portée devant la plus haute juridiction de l'Etat par Matthew Limon, condamné en 2000 à 17 ans et deux mois de prison pour avoir eu une relation sexuelle à l'âge de 18 ans avec un adolescent de 14 ans. Or s'il avait eu un rapport avec une adolescente, il n'encourait au maximum que 15 mois de détention.
La Cour suprême a ordonné un nouveau jugement pour Matthew Limon, qui a déjà passé plus de cinq ans derrière les barreaux. La question du sexe de son partenaire ne devra pas être prise en compte. Les documents versés au dossier montrent que la relation sexuelle était consentie par l'adolescent mais la majorité sexuelle est fixée à 16 ans au Kansas. (AP)
22.10.05

Pologne - De fausses bombes, apparemment posées par des groupes gays, paralysent Varsovie
Dès 7h20, hier matin, jeudi 20 octobre 05, la police de Varsovie a été submergée de coups de téléphone d'habitants qui ont découvert près d'arrêts de bus, de ponts et de grands croisements 13 paquets identiques qui faisaient penser à des bombes. Des centaines de policiers et de pompiers ont aussitôt coupé la circulation et la capitale s'est vite retrouvée paralysée. Après examen des colis, la police a constaté que les bombes étaient fausses mais préparées d'une façon très professionnelle, contenant même du salpêtre, utilisé dans la fabrication d'explosifs.
Au même moment, plusieurs rédactions ont annoncé avoir reçu des courriels dans lesquels des organisations jusqu' à présent inconnues, les Brigades PowerGay et Fort Pédé revendiquent la responsabilité de l'action. «Vous paralysez notre vie alors nous allons paralyser la vôtre», écrivent les auteurs de la lettre, qui expriment leur colère à l'encontre de la société homophobe qui rejette les personnes LGTB. L'action est présentée comme une manifestation de vengeance et une démonstration de force. Les auteurs annoncent aussi être en possession de véritables explosifs. Lech Kaczynski, maire de la capitale, candidat à la présidence du pays et homophobe assumé, a mis fin prématurément au pèlerinage qu'il effectuait à Czestochowa, principal centre du culte catholique du pays. Lors d'une conférence de presse, il a qualifié l'action de «terreur psychique». Il a aussi affirmé ne pas croire que ses auteurs soient réellement des gays ou des lesbiennes. «J' apprécie le niveau d'organisation des milieux gays mais ils ne sont certainement pas aussi professionnels, surtout dans ce genre de domaine qui est très brutal», a-t-il ajouté avec une évidente ironie.
Pour l'instant, on ne connaît pas les vrais organisateurs de l'action. Selon Robert Biedron, le chef de Campagne contre l'Homophobie, qui toute suite a condamné les faux attentats, «on ne peut pas exclure que l'action soit due à un groupe de personnes LGBT déçues par la vague d'homophobie en Pologne». Mais pour d'autres commentateurs, il pourrait s'agir d'une provocation émanant du maire de la ville lui-même. À quelques jours du second tour de l'élection présidentielle, qui aura lieu dimanche 23 octobre, Lech Kaczynski a 10 points de retard sur son adversaire Donald Tusk. Les fausses bombes ont pu être utilisées pour créer une atmosphère de peur, ce qui lui permettrait d'apparaître comme le sauveur de la ville, l'homme fort qui rétablit l'ordre. Cette théorie est loin d'être farfelue, car l'extrême droite, depuis des mois, joue la carte gay pour effrayer et manipuler les électeurs. (Tetu.com) 21
.10.05

Varsovie - Un groupe gay poserait de fausses bombes
Une organisation d'homosexuels, les "Brigades Power gay", aurait revendiqué jeudi 20 octobre 2005 la pose de plus d'une dizaine de fausses bombes dans différents points de Varsovie, et est à l'origine d'un grand désordre dans la capitale polonaise.
Dans une lettre adressée à plusieurs rédactions de médias polonais, les "Brigades Power gay" ont revendiqué l'acte. "Vous paralysez notre vie alors nous allons paralyser la vôtre". Une manière de dénoncer le maire de Varsovie Lech Kaczynski, connu pour ses propos contre l'homosexualité et candidat de la droite conservatrice à l'élection présidentielle de dimanche prochain.
Le ministre de l'Intérieur Ryszard Kalisz a fait savoir que la police avait trouvé dans la matinée treize fausses bombes placées dans différents points de la capitale polonaise. (Nouvelobs.com) 20
.10.05

Londres - 141 agressions anti-gay dans un quartier en un an, 1 mort
Jody Dobrowski venait du Gloucestershire, région rurale de l'Ouest de l'Angleterre. Les brimades qu'il subissait à cause de son homosexualité l'avaient poussé, il y a quelques années, à rejoindre Londres. Alors qu'il rentrait chez lui samedi 15 octobre 05, peu après minuit, après une soirée passée chez des amis, Jody Dobrowski a été attaqué et battu à mort près de Clapham Common, un lieu de drague gay très populaire. On a appris qu'un homme avait tenté de s'interposer mais qu'il avait reculé lorsque les agresseurs l'ont menacé de lui faire subir le même sort. Il s'agit la 141 ème agression dans l'arrondissement de Lambeth (dont fait partie Clapham Common) en un an. Et beaucoup craignent que les meurtriers de Jody frappent à nouveau. "Ce n'est probablement pas leur première attaque homophobe et, à moins qu'on ne les arrête, ce ne sera peut-être pas leur dernière. Ces meurtriers peuvent encore tuer", a déclaré Peter Tatchell, de l'association gay OutRage!. Trois adolescents ont été interpellés dans le cadre de l'enquête. Deux d'entre eux sont âgés de 17 ans et le troisième de 13 ans. Ils ont été libérés sous caution. (Tetu.com)
19.10.05

USA - Le commentateur anti-gay était payé par la Maison Blanche
Selon www.365gay.com, suite à la pression du sénateur démocrate Frank Lautenberg, une enquête a été lancée contre les agissements de l'administration Bush qui aurait employé un commentateur pour promouvoir sa politique anti-gay. Armstrong Williams, qui anime un talk-show et tient une rubrique dans plusieurs journaux, aurait en effet reçu 250.000 dollars pour attaquer le mouvement gay et promouvoir le mariage traditionnel selon la vision qu'en a George W. Bush. Dans un de ses écrits, Williams a notamment qualifié le mouvement gay de «Cosa Nostra», autrement dit de mafia.  (Source: Tetu.com)
18.10.05

PACS - Romano Prodi remporte la primaire à gauche en Italie
Plus de trois millions de personnes ont participé dimanche 16 octobre 2005 à la primaire organisée par la gauche italienne, remportée avec plus de 70% des suffrages exprimés par l'ancien président de la Commission européenne Romano Prodi, qui a inscrit un projet de PaCS à son programme.
Le leader de l'opposition italienne Romano Prodi a promis que la question du PaCS "trouvera certainement une solution dans le programme final de l'Union", la coalition des partis de gauche, qui affrontera la droite menée par Silvio Berlusconi lors des élections législatives de mai 2006.
L'ancien président de la Commission européenne soutient une proposition de loi déposée en 2004 par 161 parlementaires sur la création d'un PaCS à l'italienne. Il a pris cet engagement auprès d’Arcigay, la principale association gay italienne qui se bat depuis plusieurs années contre l'absence de toute reconnaissance des unions civiles homosexuelles. Arcigay voit dans cette position de Prodi un "engagement explicite et contraignant pour toute la coalition" de centre-gauche.

L'ancien président de la commission européenne a remporté ces primaires avec 74,6% des voix devant six autres concurrents. Son principal adversaire, Fausto Bertinotti, de Rifondazione, aurait recueilli 14,6%. Quant à Ivan Scalfarotto, candidat gay qui défendait notamment l'ouverture du mariage aux couples homosexuels, il n'a réuni que 0,6%. (E-llico et Tetu.com) 17.10.05
>> L'excellent article d'E-llico sur les difficiles avancées du PACS en Italie face à l'opposition des catholiques et de la droite (18.10.05)

Genève - Pink TV débarque en Suisse
(Extraits reproduits avec l'aimable autorisation d'IBnews et de leurs auteurs)
Après la Belgique et avant le Luxembourg, Pink TV confirme ses ambitions européennes. Limousine blanche, présence complice de son PDG et des 2 animateurs du ‘Set’: Pink TV débarquait à Genève, avant de séduire Lausanne. IBnews y était.
Champagne et élections
Ce vendredi 7 octobre 2005, c’est curieusement par IBnews que certains bars et restaurants gays de la ville apprenaient la tenue de la soirée de lancement de la chaîne gay à Genève. Il faut dire que la campagne publicitaire du câblo-opérateur genevois Naxoo, illuminant à la faveur du ciel azuréen les flancs des bus et tramways de l’agglomération, faisait plus volontiers miroiter aux téléspectateurs les avantages d’un abonnement à Disney Channel qu’à Pink TV, l’une des quelque 20 autres nouvelles chaînes proposées (pour 17 CHF) en cette rentrée… Une lacune dont est pleinement conscient Antoni Mayer, le sympathique directeur général de Naxoo: "Tout d’abord, on connaît mal le milieu gay; ensuite on a confié cette partie de la pub à Pink TV elle-même". Prévu sans date ni lieu précis, le lancement de la seule chaîne gay câblée au monde s’est fait "à la dernière minute", nous confiera d’ailleurs l’un de ses responsables marketing… "C’est vrai que c’est un peu tard et c’est dommage qu’il n’y ait pas d’autres journalistes ni d’autres télés pour couvrir le lancement", renchérit le n°1 de Naxoo. "Mais nous essayerons d’éviter ce problème pour Lausanne…". En l’absence des figures de la nuit genevoise comme des médias français, la soirée comptait sur la présence de Swissgay.ch, le 1er portail Internet suisse, et du périodique 360°. Les associations, invitées en masse au carré VIP, font entre elles assaut d’amabilités (open-bar au champagne rosé et fond sonore pop-house obligent), mais discutent plus volontiers des chances des 8 candidat(e)s lesbiennes et gays aux élections au Grand conseil de Genève le surlendemain que de la grille de rentrée de Pink TV, dont les teasers sont diffusés sur écran géant.
PinkTV: ambitions européennes
Peu sollicité durant la soirée, Pascal Houzelot (centre de la photo), le PDG de la chaîne, tombe finalement le pull-over et s’occupe de son ami tandis que les animateurs du ‘Set’ Marie Labory et Christophe Beaugrand (ci-contre) sacrifient à notre séance photo. La nuit avance, l’ambiance reste cool et l'espace Lounge se remplit (des militants de Dialogai) autant qu’il se vide sans qu’on n’y voit l’ombre de ces bloggeurs qui insinuaient il y a peu que la chaîne n’était pas attendue à bras ouverts "dans la vallée interdite"… "On est heureux de diffuser nos programmes décalés et spécifiques qui ne se trouvent sur aucune autre chaîne, ici à Genève", s’enthousiasme Pascal Houzelot, qui précise au passage que Pink TV n’est en aucun cas une chaîne "militante" ou "parisienne". Celle qui a vocation à nouer des accords avec les opérateurs des autres métropoles francophones (Coditel, prochainement à Luxembourg), n’est pourtant pas encore prête à enregistrer des programmes sur place: "On couvrira tous les événements gays importants qui se passeront dans ces villes-là" et qui seront diffusés dans le journal d’informations gay du mardi. Au niveau business, l’ambition affichée est de séduire à terme, comme à Bruxelles, 10% des abonnés au câble, soit selon Antoni Mayer "2'000 par an en comptant sur d’autres qui ont déjà fait une pré-inscription". Demeure un petit "problème de différenciation" entre, d’un côté Pink TV, et de l’autre Pink+ et Pink Extra, deux chaînes musicales serbes (!) qui débarquent en même temps sur Naxoo ! (Article et photo: P. Rogel et A. Béjaoui / IBnews) 15.10.05

Pink TV: rentrée people
(Extraits reproduits avec l'aimable autorisation d'IBnews et de leurs auteurs)
Après avoir essuyé des critiques sur une formule en rodage et la diffusion d’œuvres de seconde zone, Pink TV rebondit et s’offre un parterre de stars à l’occasion de son arrivée en Suisse, le 7 octobre 2005.
Stars à la pelle
La salle des ventes de l’avenue Montaigne, à Paris, où était présentée à la presse le 22 septembre 05 la grille de rentrée de Pink TV, avait connu plus folle ambiance. Le décor (blanc strié de rose), bien plus terne que celui de l’an passé, était à l’image de l’intérêt qui avait entouré à l’époque le lancement de la seule chaîne gay câblée au monde, et qui depuis, s’est quelque peu émoussé. En l’absence de révélations tonitruantes durant l’été, les professionnels attendaient donc avec impatience les nouveautés promises. Et il y en eut.
Ainsi, Marc-Olivier Fogiel (‘On ne peut pas plaire à tout le monde’ sur France 3) co-animera avec Claire Chazal (journal télévisé de TF1) des spéciales, dont la première aura lieu à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le sida, le 1er décembre prochain. Ulrika Von Glott alias Marianne James (‘Nouvelle Star’ sur M6) présentera à intervalles réguliers ‘Aujourd'hui Marianne’, "une émission drôle et décalée, voire irrévérencieuse". L’animateur et parolier Pascal Sevran (‘Chanter la vie’ sur France 2) décortiquera l’actualité littéraire, entouré de jeunes éphèbes dans ‘Bibliothèque Pink: on casse les prix!’. Guillaume Durand (‘Campus’ sur France 2) parlera d’art contemporain dans ‘On refait l'Expo’. Gérard Lefort (critique cinéma à Libération et présentateur de ‘La Minute du Festival de Cannes’ sur Arte) discutera mode avec Martine Marcowith dans ‘On refait le Show’ tandis que Frédéric Mitterrand (ex-directeur des programmes de la chaîne francophone TV5) interviewera chaque semaine des personnalités ou des inconnus dans ‘Ca c’est passé comme ça’.
Des séries inédites
On annonce de nouvelles séries "dont les caractéristiques communes sont indéniablement l’innovation, la transgression et l’exclusivité." Les saisons inédites de ‘Queer As Folk’ et de ‘The L World’ côtoieront ainsi ‘Reno 911!’, une parodie nominée aux GLAAD Awards pour sa peinture positive de l’homosexualité, ‘Bienvenue à Paradise Falls’, ‘It’s All Relative’ ou ‘Télé-Rodrigo’, une sitcom colombienne (!). S’inspirant de son actionnaire TF1, Pink TV se lance également dans la télé-réalité… mais façon porno avec un ‘Hot Cast’ black-blanc-beur produit par Citébeur, qui semble plus alléchant que la diffusion en version originale de fonds de tiroir américains. Agrémentée d’un magazine de reportages et de ‘Paradise’, un programme de nuit "arty", la grille fait indéniablement la part belle aux nouveautés tout en reconduisant l’access prime-time ‘Le Set’, vedette de la 1ère année de Pink TV, dont il fut curieusement peu question durant la conférence de presse.
Jeu, ‘Set’ et match
Après le jeu d’influence vient donc ‘Le Set’. A juste quelques jours de sa diffusion "en clair" dans la tranche 19-21h (qui permet de toucher théoriquement 6 millions de foyers), l’émission "multi-culturelle" quotidienne entretenait le flou sur la composition de son équipe. Sensible aux critiques des téléspectateurs et des médias, Pink TV a renouvelé les têtes d’affiche du ‘Set’. Tout ce petit monde se succèdera à l’antenne dès le 7 octobre sur le réseau câblé genevois Naxoo, qui a intégré Pink TV à son bouquet Tendances (25 FS par mois), lequel comprend la chaîne italienne Gay.TV, Fashion TV et les chaînes musicales Mezzo et Melody. Quant au match décisif, il sera économique: "Le défi commercial est déjà relevé", annonce Pascal Houzelot. Nous sommes d’ores et déjà en route vers notre prochaine étape: 75.000 abonnés début 2006". (Patrick Rogel - Alexandre Masseron / IBnews) 15.10.05

France - 80% des Français n'estiment «pas normal» que les homos n'aient pas les mêmes droits que les hétéros
Dans un sondage réalisé pour Rainbow Attitude par LH2 (Louis Harris), 80% des Français interrogés jugent qu'il n'est «pas normal» que les homosexuels «n'aient pas en pratique les mêmes droits que tous les Français». Ce sondage a été réalisé du 22 août au 28 septembre 2005 par l'institut LH2 auprès d'un échantillon représentatif de 1.002 Français et auprès d'un échantillon de 1.004 internautes se déclarant homosexuels. Il ressort de cette étude une grande différence de perception entre les Français et le groupe d'homosexuels: par exemple, si 48% des Français estiment que les homos «sont bien acceptés dans le discours politique», les homosexuels interrogés ne le pensent qu'à 23%. Autre exemple: si seulement 50% des homos jugent qu'ils ont les mêmes droits qu'une personne hétérosexuelle, 73% des Français le pensent. L'adoption demeure toujours un point d'achoppement, puisque seuls 41% des Français souhaitent que «les couples gays et lesbiens aient les mêmes droits que les hétéros en matière d'adoption». Mais 66% des Français pensent en même temps que ces couples sont «capables d'assurer leur rôle de parents aussi bien qu'un couple hétéro».  (Tetu.com
14.10.05

Italie - La justice classe l'affaire Pasolini
Le ministère public romain a décidé mardi 12 octobre 2005 de mettre fin à l'enquête sur la mort, il y a 30 ans, du poète-cinéaste Pier Paolo Pasolini, rapporte l'agence de presse italienne Ansa. En mai dernier, Pino Pelosi, l'homme qui avait avoué le meurtre à l'époque, ce qui lui a valu de passer 7 années en prison, était revenu sur ses déclarations, affirmant qu'il s'agissait en réalité d'un crime politique, lié aux positions radicales de Pasolini. «Aujourd'hui je n'ai plus peur, avait expliqué Pino Pelosi lors d'un entretien à la chaîne de télévision RaiTre. Ceux qui m'avaient menacé et avaient menacé ma famille doivent être vieux ou morts aujourd'hui.» Quelques jours plus tard, un autre cinéaste et vieil ami de Pasolini, Sergio Citti, avait également demandé à être entendu par la justice, précisant qu'il avait parlé avec le poète le soir de sa mort et que son témoignage pouvait être capital. La justice a finalement estimé qu'aucune preuve ne venait étayer les suspicions de Pelosi et Citti, qui est d'ailleurs mort mardi de complications cardiaques. Il était âgé de 72 ans.   (Tetu.com)
14.10.05

Matthew ShepardUSA - La mère de Matthew Shepard demande au Congrès d'agir contre les crimes homophobes
Il y a 7 ans, le 12 octobre 1998, Matthew Shepard, un jeune étudiant à l'université du Wyoming, décédait à la suite d'une attaque homophobe particulièrement violente. Sa mère, Judy, qui milite depuis ce drame pour l'adoption d'une loi contre les crimes homophobes, a utilisé ce triste anniversaire pour demander au Congrès d'enfin adopter la loi sur les crimes de haine qui doit protéger les homosexuels et les transsexuels. «Mon fils Matthew a été victime d'un crime de haine homophobe il y a 7 ans. Depuis, trop d'autres innocents ont été attaqués ou tués parce qu'ils étaient gay ou transsexuels. Mais le Congrès n'a toujours pas agi», a-t-elle regretté. En septembre dernier, la Chambre des représentants avait pourtant adopté un amendement permettant d'étendre la loi fédérale relative aux crimes de haine, qui s'applique déjà pour les crimes commis en raison de la race, de la couleur, de l'origine nationale ou de la religion de la victime, aux crimes commis en raison du genre, de l'orientation sexuelle, du handicap ou de l'identité de genre de la victime. Mais ce texte est actuellement bloqué devant différentes commissions du Sénat, qui, pour le moment, ne souhaitent pas inclure les transsexuels dans ce dispositif. (Tetu.com)  
14.10.05

> Matthew Shepard: la vie, les liens, le film

Presse gay - E-male va cesser de paraître. Difficultés pour tous les titres gays gratuits
Le magazine gratuit parisien E-male va cesser de paraître. Edité depuis quatre ans par Publications Nouvelles Interactive (PNI), qui éditait aussi plusieurs magazines érotiques dont Gay Vidéo, le titre connaît un nouvel avatar.
Depuis sa création par Gilles Dumoulin, E-male a déjà rencontré des difficultés à plusieurs reprises. Avec quelques interruptions, il est passé entre les mains de la radio FG, puis de Gai Pied avant d'être repris par PNI.
Mais si l'agenda bi-mensuel des rendez-vous gay parisiens doit cesser sa publication sous le nom d’E-male, un nouveau titre devrait lui succéder sous le nom de 2X, reprenant peu ou prou le même créneau de façon allégée.
La presse gratuite doit faire face depuis de nombreux mois à la dépression du marché publicitaire communautaire. Les difficultés que connaît E-male ne lui sont pas spécifiques ; tous les titres gratuits sont à la peine. Le mensuel Je a cessé de paraître aussi bien à Paris qu’en régions, Baby Boy a rapidement réduit sa périodicité de moitié et quelques titres plus anciens paraissent de manière aléatoire ces derniers temps.
La plupart des lancements intervenus ces derniers mois se sont soldés par des échecs. Equivok ne paraît plus, Mec n’a pas réussi sa sortie à Paris. Seul AgendaQ a trouvé un créneau pointu mais pertinent depuis un an.
L’édition papier d’Illico a, elle-même, sensiblement réduit sa pagination depuis l’été répercutant la baisse des espaces publicitaires vendus.
La morosité de la scène commerciale gay, la quasi-disparition des annonceurs télématiques –qui a longtemps constitué une manne publicitaire considérable- et la concurrence des sites internet gratuits mènent la vie dure au média-roi des années 90. Le modèle économique initié au milieu des années 80 par Illico est aujourd’hui confronté à une crise qui l’oblige à trouver ailleurs que dans la seule publicité ses ressources. A court terme un repositionnement économique va s’imposer à tous les titres du secteur. (E-llico)
14.10.05

Turquie - La première association LGBT enfin autorisée
La justice turque a rejeté mercredi 12 octobre 2005 la demande de la Gouvernance d'Ankara qui ordonnait la dissolution immédiate de l'association LGBT Kaos GL. En septembre, le vice-gouverneur d'Ankara, Selahattin Ekremoglu, avait saisi la justice, arguant que la dénomination et les buts figurant dans le dossier de demande d'officialisation de l'association, déposé en juillet, violaient la loi interdisant l'existence d'organisations «portant atteinte à la morale publique». Suite à cette procédure, de nombreuses ONG et media, pour la plupart étrangers, se sont mobilisés pour faire pression sur les autorités turques. Dans sa décision, le procureur de la République, Savci Kursat Kayral, a souligné qu'en accord avec les critères de l'Association psychiatrique américaine (APA), l'homosexualité ne peut être considérée comme une anomalie médicale et que les mots «gay» et «lesbienne» étaient largement employés dans le langage commun et les recherches scientifiques. «C'est un grand pas en avant dans le combat des homos pour atteindre la justice et l'égalité qu'ils méritent, pour abolir les discriminations basées sur la base de l'orientation sexuelle dans tous les domaines de la vie sociale», considère Ali Erol, membre de l'association Kaos. Cette décision est intervenue après que la Commission européenne a fait pression sur Ankara, soulignant que si les citoyens LGBT turcs n'obtenaient pas de protections de leurs droits, cette violation des droits de la personne deviendrait l'un des critères officiels de refus de l'entrée de la Turquie dans l'Union européenne. (Tetu.com
14.10.05

USA - Nouvelles attaques anti-gay à New York
Un lieu de drague à Brooklyn a été le théâtre de nouvelles violences anti-gay dans la nuit du 5 octobre 05 lorsqu'un homme a tiré sur deux hommes pour ensuite dérober leurs possessions. Les deux hommes ont été blessés mais leurs jours ne sont pas en danger. Prospect Park est un des lieux de promenade préféré des new-yorkais et devient la nuit un lieu de drague. Doug John habite à quelques mètres du parc: «Il n'est pas étonnant que les gays doivent prendre des risques pour draguer, la ville ferme un par un tous les lieux de rencontre. La police nous pourchasse partout comme si nous étions le danger numéro un de la ville. Les deux derniers saunas de New York sont en sursis et surveillés par la police», explique-t-il. Ces attaques tombent en pleine campagne électorale pour la Mairie de New York. Michael Bloomberg n'a fait aucune déclaration suite aux attaques, pas plus que son rival démocrate Fernando Ferrer. Selon Doug John, «les deux [candidats] auraient réagi différemment si deux vieilles dames de l'Upper West Side avaient été attaquées alors qu'elles promenaient leurs précieux chiens à Central Park…» (Tetu.com)
.11.10.05

Suisse - Journée nationale 2005 du coming-out
Les gays et les lesbiennes suisses ont fêté leur Journée nationale du coming-out 2005. Des stands d'information, des tracts et des fêtes dansantes étaient censés encourager les homosexuels à déclarer leur orientation sexuelle.
La Journée a été mise sur pied par l'organisation suisse des lesbiennes (LOS) et l'association des gays Pink Cross. (...) La journée du 11 octobre est fêtée en Suisse et dans de nombreux autres pays. Elle existe depuis 25 ans aux Etats-Unis.
Cette journée est un évènement important pour les homosexuels, poursuivent les deux organisations. Malgré l'acceptation par le peuple en juin du partenariat enregistré, beaucoup d'homosexuels ont encore de la peine à se faire accepter à l'école, dans leur entourage ou leur famille, déplorent-elles. (ATS) 11
.10.05

Vatican - Benoît XVI interdit la prêtrise aux homosexuels
L’hebdomadaire italien Panorama confirme l’information qui circulait depuis plusieurs semaines. Le Vatican veut barrer l’accès à la prêtrise aux homosexuels.
Un document sur le sujet a été rédigé par la congrégation pour l'éducation catholique, le service du Vatican en charge des séminaires, et a été signé cet été par Benoît XVI, qui a choisi d'attendre quelques semaines avant de la publier.
Selon la presse italienne, ce document recommande de refuser l'ordination aux séminaristes n'ayant pas pu rester chastes durant les trois années précédentes, ou qui vivraient leur homosexualité de manière ostensible, ou qui s'intéresseraient un peu trop à la culture homosexuelle.
L'Eglise a toujours condamné l'homosexualité et les consignes de mise à l’écart de la prêtrise des homosexuels remontent à 1961... (E-llico.com)
11.10.05

Espagne - Première pension de veuvage pour le conjoint d'un homosexuel décédé
La Sécurité sociale espagnole a accordé vendredi 7 octobre 05 pour la première fois une "pension de veuvage" au conjoint survivant d'un couple homosexuel, a annoncé le ministère du Travail.
Le couple s'était marié le 21 juillet, grâce à la loi entrée en vigueur le 3 juillet en Espagne et donnant aux homosexuels les mêmes droits qu'aux hétérosexuels en termes de mariage et d'adoption.
L'un des conjoints est décédé le 23 août et la "pension de veuvage" a été accordée au survivant le lendemain du dépôt de sa demande auprès de la Sécurité sociale de Barcelone, précise le ministère.
La loi, grâce à laquelle plus de 500 couples homosexuels ont déjà entamé des démarches pour se marier, "clôt une longue étape de discrimination basée sur l'orientation sexuelle", se réjouit le ministère, qui ne précise pas le sexe du couple concerné. (E-llico.com)
10.10.05

Genève - AuncunE des candidatEs soutenuEs par les associations LGBT n'a été éluE
Dialogai le souligne dans son dernier Dialomail: aucune et aucun des 8 candidatEs soutenuEs par Dialogai, Lestime, Pink Cross et Los n'ont recueilli suffisamment de voix ce dimanche 9 octobre 05 pour siéger au Grand Conseil de Genève. Néanmoins, note l'association homosexuelle genevoise, il est important de relever une première à Genève: jamais autant de personnes ouvertement gay et lesbiennes n'ont eu le courage de se présenter en tant que tel(le)s face aux électrices et électeurs du canton. (Dialogai).
Parmi les huit candidatEs soutenuEs, quatre figuraient sur la liste Solidarités. Ce parti de gauche n'a de justesse pas obtenu le quorum de 7% permettant à ses candidatEs de siéger au Grand Conseil. De leur côté, les Verts ont fortement progressé lors de ces élections, obtenant un seul siège de moins que les Socialistes, soit 16 sièges. Malgré ce score, les deux candidats Verts soutenus par les associations LGBT, en queue de liste, n'ont pas été élus. (Swissgay.ch) 10.10.05

Genève - Des associations lesbiennes et gays soutiennent des candidats aux élections cantonales 2005
Pour l'élection au Grand Conseil du 9 octobre 2005, les trois associations LGBT du canton de Genève, Dialogai, Lestime et 360°, ainsi que LOS et Pink Cross, appellent à voter pour huit candidat(e)s. Ces personnes se sont engagées activement au sein des associations LGBT du canton de Genève et ont pris une part active lors de la campagne sur la LPart. De plus, ces personnes s'engagent, si elles sont élues, à être une passerelle entre le Grand Conseil et les associations LGBT genevoises et à les soutenir, ainsi qu'à défendre les projets en faveur des droits des personnes LGBT. Il s'agit de:

- Ariane Arlotti, Solidarités, liste n. 8
- Didier Bonny, PDC, liste n. 6
- Alexandre Chevalier, Libéral, liste n. 5
- Yves de Matteis, Les Verts, liste n. 1
- Catherine Gaillard, Solidarités, liste n.8
- Pablo Garcia, Les Socialistes, liste n. 3
- Gisèle Thiévent, Solidarités, liste n. 8
- Andreas Meister, Les Verts, liste n. 1
Autres candidat(e)s ayant également soutenu le partenariat et/ou les mouvements LGBT:
- Jean-Michel Gros, Libéral, liste n.5
- Anne-Marie von Arx-Vernon, PDC, liste n. 6
- David Hiler, Les Verts, liste n. 1
- François Longchamp, Radical, liste n. 2
- Micheline Spoerri, Libéral, liste n. 5
- Charles Beer, Les Socialistes, liste n.3
- Robert Cramer, Les Verts, liste n. 1
- Laurent Moutinot, Les Socialistes, liste n. 3

(LOS) 5.9.05

Suisse - Annulation de l'élection de Miss et Mister Gay suisses
La finale de l'élection de Miss et Mister Gay suisses n'aura pas lieu. La manifestation qui aurait dû se dérouler le 8 octobre 05 au Volkhaus de Zurich a dû être annulée pour des raisons financières. Six finalistes étaient en lice.
Cette élection affiche un déficit à cinq chiffres et il n'y pas de couverture financière suffisante pour assurer le spectacle prévu, ont indiqué les organisateurs dans un communiqué. Les détenteurs du titre 2004/2005, Karin Eschmann et Sven Müller, n'auront donc pas de successeur. Les organisateurs regrettent cette décision. (ATS) 5
.9.05

Monde - Noces espagnoles pour tous !
Deux étrangers du même sexe pourront se marier en Espagne même si la loi de leur pays n'autorise pas le mariage gay et lesbien, selon une circulaire du ministre de la Justice espagnol publiée lundi 8 août 2006.
"Le mariage entre deux étrangers du même sexe, résidents en Espagne" sera valide "même si aucune des législations de leur pays ne permet de tels mariages", affirme le texte publié au Bulletin officiel de l'Etat (BOE).
La seule condition est qu'"au moins l'un d'entre eux ait son domicile en territoire espagnol", selon la même source.
Seront également reconnus le mariage entre un(e) Espagnol et un étranger(e) et celui de deux Espagnol(e)s à l'étranger.
"La personne chargée du registre civil espagnol ne doit pas dénier à des personnes du même sexe la possibilité de se marier en Espagne au seul motif que ce mariage n'aura pas d'effet dans leur pays", poursuit la circulaire.
L'officier d'Etat civil espagnol n'est pas le "gardien du système légal étranger", "ce sont les autorités étrangères qui doivent décider si le mariage conclu en Espagne entre des personnes du même sexe a des effets dans tel pays ou non", selon la résolution.
La loi qui autorise le mariage entre des personnes du même sexe a été approuvée le 30 juin par le parlement à l'initiative du gouvernement socialiste espagnol dirigé par José Luis Rodriguez Zapatero. Elle est entrée en vigueur le 4 juillet.
Le premier mariage gay a uni le 11 juillet à Tres Cantos (banlieue de Madrid) Emilio Menendez, de nationalité espagnole, et Carlos Baturin German, originaire des Etats-Unis. Le premier mariage lesbien s'est déroulé onze jours plus tard en Catalogne entre une Argentine et une Espagnole. (NouvelObs.com) 
9.8.05

Vaud - Non ! Les nudiste homos de Tolochenaz ne sont pas membres de Vogay...
Depuis des décennies, les homos se rendent à la plage du Boiron (dite de Tolochenaz), discrète et sauvage, pour nager, pique-niquer, se dorer au soleil au milieu des roseaux et flirter dans les sous-bois d'à côté. A Tolochenaz, comme ailleurs. Mais depuis quelques années, la Municipalité de Saint-Prex pourchasse les usagers homos de la plage. Selon le quotidien 24 Heures du 30 juillet 05, l'association Vogay "redoute que ce phénomène ne nuise à la cause homosexuelle, deux mois après que les Suisses ont adopté le partenariat enregistré."
Chaque été, deux populations distinctes se prélassent sur les galets, "dans deux buts carrément inconciliables", note 24 Heures. Les familles d'un côté, "amoureuses de la nature", et les "hommes en quête d'aventures" de l'autre. Après l'intensification des mesures de répression, l'endroit serait devenu risqué pour ceux que la commune qualifie de "nudistes".
Le syndic de Saint-Prex, Günter Dauner, atteste que cette curieuse cohabitation dure depuis des années. Mais le règlement communal est clair: le nudisme est interdit. Selon 24 Heures, la fréquentation homosexuelle a pris de l'ampleur l'an passé grâce à un site internet. Le syndic a joué au chêne au milieu des roseaux et a cassé net la pub: "Nous avons fait fermer le site". Les gendarmes de Saint Tolochenaz envoyés en renfort sur le terrain ont fait le reste.
Début juillet, les amendes auraient gonflé à frs 250.- par nudiste homo ! Vogay se serait émue de cette répression. Mais elle aurait reçu un email: "Si j'avais su ce qu'il se passait à Tolochenaz, je n'aurais jamais voté oui au partenariat enregistré le 5 juin dernier." Un seul email, beaucoup d'inquiétudes. Jean-François Vaucher, vice-président de Vogay, pointe du doigt ces homos et n'hésite pas à les distinguer des autres: "Je n'accepte pas que le public fasse un amalgame entre les homosexuels qui s'engagent dans une démarche de couple et de fidélité et ceux qui recherchent cette facilité des rencontres sans lendemain." 24 Heures a-t-il reproduit fidèlement ses propos ? Un email a été envoyé à Vogay, nous attendons ses réponses.
Le vice-président se garderait de toute critique à l'encontre de ces "homos-là en quête de relations éphémères", selon les mots de 24 Heures. D'ailleurs, ils ne feraient souvent pas partie de son association: "Ce sont souvent des personnes plus âgées, qui préfèrent mille fois mener une vie dite normale et se rendre dans des lieux cachés pour y assouvir leurs fantasmes."
"Je crois que ces endroits existeront toujours, car encore beaucoup de gays vivent dans la crainte. Mais avec le temps, ils seront à coup sûr moins fréquentés." En effet, à coups d'amendes à frs 250.-, cette plage devient un luxe que certains, dont beaucoup de jeunes, ne peuvent plus s'offrir.  (Swissgay.ch) 2
.8.05

Religion - Le dalaï-lama en Suisse pour 10 jours
Le dalaï-lama est arrivé mardi 2 juillet 05 à Zurich pour un séjour d'une dizaine de jour, le plus long qu'il ait jamais fait en Suisse. Les enseignements spirituels qu'il donnera au Hallenstadion du 2 au 12 août en seront le point fort
Il s'exprimera deux fois par jour sur deux textes fondateurs du bouddhisme, le "Bodhicaryavatara" (8ème siècle) et le "Bhawanakrama" (9ème). Exercices spirituels et méditation sont aussi au programme. 7'500 abonnements ont été vendus.
Le dalaï-lama participera aussi à une messe interreligieuse mercredi et rencontrera Pascal Couchepin à l'EPFL jeudi.

Nous méditerons aussi sur ses propos. Une intervention particulièrement remarquée a été celle du Dalaï Lama dans une interview donnée au magazine français "Le Point" du 22 mars 2001. Il y apparaît qu'il considère l'homosexualité comme une mauvaise conduite sexuelle. Il indique que tout acte sexuel ne visant pas la procréation n'est pas acceptable d'un point de vue bouddhiste, dont la fellation, la sodomie et même la masturbation. La sagesse hypocrite du chef religieux de certains bouddhistes tibétains semble affirmer derrière son sourire zen: "Sauvez mon peuple de l'occupation chinoise mais pas les homos."
Sa position sur l'homosexualité est en soi considérée comme allant à l'encontre des préceptes bouddhistes et a été vivement critiquée par les bouddhistes eux-mêmes qui considèrent que le Dalaï Lama fait là de la politique inaceptable et qu'il est influencé par son éducation britannique et personnelle. (Swissgay.ch)
2.8.05

Espagne - Guérilla des magistrats conservateurs contre le mariage homo
La bataille pour installer le mariage homo dans les faits n'est pas encore gagnée en Espagne. Après un premier cas de blocage à Denia, un second juge espagnol a gelé les procédures de mariage de trois couples homosexuels aux Canaries en mettant en cause leur constitutionnalité. (...)
Courant juillet déjà, une magistrate avait émis des réserves sur la compatibilité de la Constitution espagnole, qui ne prévoit que le mariage entre "l'homme et la femme", avec le nouveau texte du code civil, selon lequel "le mariage aura les mêmes conditions et effets que les contractants soient du même sexe ou de sexe différent".
L’Eglise catholique et la droite espagnole ont mené une bataille politique intense pendant plusieurs mois pour tenter de s’opposer à la légalisation du mariage entre personnes du même sexe. Cette bataille perdue, l’Eglise et la droite parlementaire entament désormais une guérilla juridique en invitant fonctionnaires et magistrats à s’opposer à l’application de la loi votée.
Les associations LGBT espagnoles redoutent que cette obstruction des secteurs les plus conservateurs de la magistrature paralyse dans les faits de nombreuses unions.
Une consolation tout de même: la Direction générale de l'Etat civil et des notaires espagnole a récemment estimé que les juges affectés à l'Etat civil n'étaient pas habilités à saisir le tribunal constitutionnel, car ils ont un simple pouvoir d'enregistrement et non un pouvoir juridictionnel. (E-llico.com) 2
.8.05

Russie - Le maire de Moscou refuse la gay pride en 2006
La réponse n'a pas tardé. A peine annoncée la volonté d'organiser la première gay pride moscovite (voir La Brève du 29 juillet ci-dessous), le maire de la capitale russe Iouri Loujkov a fait connaître son refus d'autoriser cette manifestation prévue en mai 2006.
"Si je reçois une demande à cet effet, je refuserai", a déclaré le maire de Moscou vendredi soir, expliquant qu'il "défend les intérêts des Moscovites et que les habitants de la capitale seraient catégoriquement opposés à une telle initiative".
L'organisation GayRussia.ru avait fait connaître la veille son intention d'organiser un défilé à Moscou le 27 mai 2006 pour marquer l'anniversaire de la fin de la criminalisation de l'homosexualité en Russie. "Si cela nous est refusé, nous envisageons de poursuivre les autorités de Moscou en justice, et si nous échouons devant toutes les instances en Russie, nous porterons l'affaire devant la Cour européenne des droits de l'Homme à Strasbourg, où nous sommes presque sûrs de gagner, car le droit de réunion est inclus dans les conventions européennes", a prévenu Nikolai Alekseev (de GayRussia) dès la conférence de presse présentant l'évènement.
L'homosexualité a cessé d'être un crime en Russie en 1993 et depuis 1999 les psychiatres russes ne la classent plus comme une maladie mentale. (E-llico.com) 2
.8.05

> www.gayrussia.ru

Suisse - Le film de Lionel Baier, "Garçon stupide", en Allemagne et aux Etats-Unis
Cinéaste suisse venu du documentaire, Lionel Baier signait l'an dernier son premier long métrage de fiction, "Garçon stupide", une œuvre très personnelle, atypique et intelligente. Après avoir enregistré quelque 6'000 entrées lors de sa sortie en Suisse romande en mars 2004, le film est à l'affiche en Suisse allemande depuis le 7 juillet dernier.
Distribué en France (Pierre Grise Distribution) depuis janvier dernier et resté à l'affiche à Paris jusqu'en juin, "Garçon stupide" a été bien accueilli par la critique et a trouvé son public, puisque 23'000 spectateurs l'ont vu. Fort de ce succès, la sortie dans les salles américaines (Picture This Entertainment, Los Angeles) et allemandes (Salzgeber & Co. Medien , Berlin) est prévue pour cet automne. Et le DVD sera disponible dès septembre en Suisse, en France et en Belgique. Le film a par ailleurs été montré en compétition au New European Film Festival, qui avait lieu à Vitoria-Gasteiz (Espagne) du 3 au 14 mai dernier, où Lionel Baier a reçu le Prix du meilleur réalisateur européen.
Né à Lausanne en 1975, Lionel Baier a fait ses premières armes comme assistant réalisateur, aux côtés de la documentariste suisse Jacqueline Veuve notamment. Il a tourné depuis deux documentaires remarqués: "Celui au pasteur" et "La parade (notre histoire)". Le premier est consacré à son père, le second à la Gay Pride qui fit des vagues dans la petite ville de Sion. Il prépare actuellement son prochain long métrage, "A l'Est (Na Wschod)", fiction d'inspiration autobiographique où il part à la recherche de ses origines, dont le tournage en Pologne débutera le 17 septembre. Il travaille aussi à l'écriture du suivant avec l'actrice et réalisatrice française Marina De Van (Dans ma peau).  (Cineuropa) 30
.7.05

Quand grand-maman ou grand-papa sort du placard...
[Un sociologue a mené la première étude canadienne sur les aînéEs gays et lesbiennes. Après des vies entières d'amours interdites, les pressions sociales, familiales et juridiques continuent de régenter le quotidien des résidences. La pression religieuse reste la plus forte: les corbeaux catholiques s'arquent boute jusque sur les lits de mort pour tenter une ultime conversion.

Les religions ont rendu l'homosexualité illégale pendant des siècles. Sûre qu'un jour, ce seront elles qui enfin seront interdites. (Swissgay.ch)]

Bill Ryan, professeur de sociologie à l'université McGill, mène la première étude canadienne sur les aînés gays et lesbiennes. Des personnes âgées homosexuelles, leur famille et des intervenants du réseau de la santé de quatre villes canadiennes (Montréal, Halifax, Vancouver et Victoria), ont été interviewés. M. Ryan parle de ses observations.

Est-ce difficile de joindre des personnes âgées homosexuelles ?

Oui. Même le vocabulaire n'est pas le même. Ils ne sont pas habitués à dire "je suis gay", "je suis lesbienne". Il y a des gens qui nous ont appelés en nous disant: "J'ai 80 ans, et je suis comme ça." Pour eux, c'est impossible de se dire gay.

Est-ce que la plupart ont vécu une relation de couple avec une personne du même sexe ?

Oui, mais ce sont des gens qui étaient présentés comme un coloc, ou un meilleur ami. Ils ne pouvaient pas le dire parce qu'ils pouvaient être arrêtés, emmenés dans une unité psychiatrique. Ils risquaient le mépris. Parfois même l'emprisonnement, parce que c'était illégal, jusqu'en 1969, d'avoir une relation sexuelle avec une personne du même sexe.
Les femmes étaient moins persécutées, parce que l'homosexualité féminine dérangeait moins que l'homosexualité masculine. Mais devant la loi, les deux étaient interdites. Les hommes étaient plus souvent punis et opprimés légalement que les femmes. Une femme qui vivait avec une colocataire passait mieux qu'un homme dans la même situation.


N'est-il jamais trop tard pour faire un coming-out ?

Non, sauf que parfois, les conséquences sont différentes. On a rencontré des gens qui avaient déjà été mariés et qui s'étaient retrouvés célibataires à la suite d'un décès ou d'une séparation. Ils s'inquiétaient beaucoup pour leurs enfants, qui n'étaient pas au courant. On a rencontré une femme à Vancouver qui a fait son coming out à l'âge de 75 ans après le décès de son mari. Elle avait annoncé à ses enfants qu'il était possible qu'elle noue une relation avec une femme avant de mourir. Ses enfants lui ont répondu: "Si tu fais ça, oublie tes petits-enfants, tu ne les verras plus jamais."

Est-ce que la plupart ont vécu une vie d'hétérosexuel, en se mariant et en ayant des enfants ?

Souvent, oui. On leur disait: "Marie-toi, ça va passer." La pression sociale et familiale, sans parler de la pression juridique, était tellement forte, que de rester célibataire était presque impensable. Probablement plus pour un homme que pour une femme. Un homme célibataire de 30-35 ans qui n'était pas prêtre était plus rapidement l'objet de soupçons qu'une femme.

Sont-ils victimes de discrimination dans les résidences ?

Oui, beaucoup. Elle se manifeste d'abord par le silence, qui rend leur vie, leur couple et leurs amis invisibles. Nous avons rencontré un homme qui a dû placer son conjoint âgé dans un centre d'accueil. Par crainte de discrimination, il n'a pas mentionné qu'ils formaient un couple. Quand il le visitait, il allait à la chambre, verrouillait la porte, et les deux s'enlaçaient derrière la porte fermée. Après, il rouvrait la porte et redevenait un ami en visite. Il avait peur qu'en son absence, son conjoint subisse de la discrimination.
Il y a aussi des gens, employés ou bénévoles, qui arrivent dans la chambre avec des bibles et des chapelets pour leur dire qu'ils prieront pour qu'ils se convertissent avant de mourir. Le réseau des aînés est très influencé par l'héritage catholique. On a même demandé aux fédérations d'aînés de tout le Canada de participer au projet. On n'a trouvé aucun intérêt. On nous a dit: "Ça n'existe pas, on ne veut pas en parler."

Avez-vous noté des différences entre les quatre villes ?


C'est beaucoup plus avancé sur la côte Ouest, pour plusieurs raisons. Ça fait plusieurs années qu'ils ont un gouvernement néo-démocrate. Le réseau de la santé et des services sociaux est beaucoup moins influencé par l'Église catholique qu'ici. Il y a une reconnaissance formelle que les aînés gays et lesbiennes existent. Ils ont des groupes de bénévoles pour répondre aux besoins.
Ici, d'après ce que je vois, l'influence de l'Église est encore assez importante dans les réseaux des aînés de façon informelle. Les crucifix, les statues, la chapelle, tout ça est omniprésent. Même si c'est inconscient, il y a un message véhiculé selon lequel il ne faut pas en parler.

Les aînés gays et lesbiennes sont-ils en faveur de l'ouverture de résidences particulières ?


C'est divisé entre ceux qui croient qu'il faut avoir des résidences particulières, et d'autres qui disent: "J'ai payé mes taxes toute ma vie, j'ai droit à un service adapté et respectueux dans tous les centres d'accueil." Toronto a un modèle assez innovateur pour les aînés gays et lesbiennes: dans certains centres, ils ont des unités pour gays et lesbiennes qui veulent vivre dans une petite communauté avec des pairs et des intervenants sensibilisés à leurs besoins. C'est un modèle que j'aime beaucoup parce qu'il est à la fois particulier et intégré dans le réseau.

Les soins de santé sont les mêmes pour tous, mais la question de respect est particulièrement importante.

Je dirais que le point le plus sensible est la présence du conjoint de même sexe. Que cette personne-là soit respectée. Il y a une femme qui nous disait: "J'aimerais simplement savoir que, dans la salle de télévision, je pourrai tenir la main de ma conjointe." Les aînés gays et lesbiennes ne se sont pas mariés, pas même sous l'union civile, et la personne qui les visite n'est, légalement, qu'un ami. Les personnes hébergées veulent savoir que lorsque cette personne les visite, elle sera reçue comme un conjoint de sexe opposé serait reçu, avec le même respect et les mêmes droits. Et s'il y a des décisions à prendre sur leur santé, elles souhaitent que ce soit leur conjoint qui les prenne, plutôt que leur fils qui ne leur a pas parlé depuis 30 ans. (Judith Lachapelle - La Presse)   30.7.05
> Veillir gay: ils se sont battus toute leur vie pour être reconnus pour ce qu'ils sont. Aujourd'hui, ils craignent de devoir retourner "dans le placard". Comment la première génération des militants gays entrevoit-elle la vieillesse ?

Moscou - Première gay pride en 2006 ?
Moscou connaîtra peut-être sa première gay pride en 2006. Une demande d’autorisation a été déposée auprès de la mairie de la ville pour le 27 mai 2006 afin de célébrer le 13ème anniversaire de l’abolition des lois réprimant l’homosexualité.
La nouvelle a été rendue publique lors d’une conférence de presse, le 28 juillet 05 à Moscou, par plusieurs leaders de la communauté gay russe dont le journaliste et militant Nikolai Alekseev, éditeur du site internet GayRussia.
"Moscou est une des capitales européennes qui n’a pas encore connu pareil événement", a-il- expliqué. "C’est aussi la capitale la plus peuplée en Europe où la gay pride peut se tenir".
Nikolai Alekseev a aussi indiqué qu’il inviterait le maire de Moscou à conduire cette première gay pride le 27 mai 2006 puisque cette date tombe opportunément un samedi et qu’elle est la date précise de l’abolition de la criminalisation de l’homosexualité en Russie.
Après d’autres villes de l’ex-bloc communiste comme Tallinn, Riga, Bucarest, Sofia, Bratislava, Moscou veut donc relever le défi. Et notamment faire oublier l’annulation, en 2001, du premier projet de marche homosexuelle, interdit sous prétexte qu’il allait "à l’encontre de la sensibilité religieuse de la population".
Les organisateurs ont prévenu, cette fois. Si l’autorisation leur est refusée, ils utiliseront toutes les voies légales pour faire valoir leur droit à manifester. "Jusqu’à la Cour européenne des Droits de l’Homme de Strasbourg", si nécessaire. (E-llico.com)
29.7.05

> www.gayrussia.ru

Irlande du Nord - La Pride de Belfast sous la pression des chrétiens fondamentalistes
Un certain nombre de groupes chrétiens fondamentalistes ont créer une coalition pour empêcher que la prochaine Pride prévue à Belfast aie lieu en argumentant qu'ils désaprouvaient "les modes vie immoraux et coupables" des gays et lesbiennes. Ils ont obtenu de la police qu'elle considère cette manifestation comme "controversée". La Pride est donc classée comme "sectaire" et "capable de provoquer des tensions sectaires" en Irlande du Nord.
La commission de la Parade doit se prononcer le 28 juillet 05 pour décider si cette parade aura lieu ou non. En cas d'annulation, ceci pourrait créer un précédent préjudiciable à la situation des personnes LGBT en Irlande du Nord. Elle signifierait en effet que l'influence d'une minorité de fondamentalistes est capable de limiter leur liberté de rassemblement et compromettrait sérieusement l'organisation d'une Pride ces prochaines années. (LOS)
28.7.05

Sondage - Les Polonais opposés au mariage homosexuel mais favorables au partenariat
72% des Polonais sont opposés au mariage homosexuel, alors que 22% y sont favorables, selon un sondage publié mercredi 27 juillet 05 réalisé du 1er au 4 juillet auprès de 1'021 personnes.
La même étude reflète une opinion plus nuancée en ce qui concerne une forme légale d'union entre deux personnes du même sexe, qui garantirait les principaux droits dont bénéficient les couples hétérosexuels. 46% soutiennent et 44% condamnent ce type de statut légal reconnaissant les unions homosexuelles.
Un projet de loi nommé "partenariat social" de couples homosexuels est toujours bloqué au parlement polonais. Seuls 11% approuvent l'adoption d'enfants par un couple d'hommes et 14% par un couple de femmes. 13% des Polonais accepteraient un prêtre homosexuel dans leur paroisse, selon ce même sondage. (E-llico.com)
28.7.05

Suisse - Premier camp européen de jeunes lesbigays en Suisse
La première semaine d'août 05 se terminera avec un événement important. Au centre de congrès de Davos se tient la conférence européenne des jeunes lesbigays et une délégation présentera publiquement les résultats de la rencontre.
Avec comme mot d'ordre "Brisons les tabous", ce projet abordera les questions de la dépression, du suicide, de la marginalisation et du mobbing à l'école, de la santé et de la sexualité tout comme celle de la cohabitation avec des orientations sexuelles différentes.
Durant les cinq premiers jours de cette semaine intense, les participantEs seront logés dans l'auberge de jeunesse Schaan de Vaduz. A côté des témoignages, discussions et ateliers auront lieu diverses manifestations culturelles.
L'événement est organisé par Flay (un groupe de jeunes du Liechtenstein) et Diagonal (l'association faîtière des groupes de jeunes lesbigays de Suisse). C'est la première fois que ce rassemblement européen annuel a lieu en Suisse. 70 jeunes participerons, venus du Danemark, d'Island, de Hollande, d'Espagne, d'Allemagne, de Pologne, de Roumanie et de Hongrie.
Le projet a été soutenu financièrement par la commission européenne “Youth for Europe”. Pour le reste, il a été financé par de l'argent public venu de Suisse ainsi que par des soutiens de l'économie privée.
Les jeunes homos et bisexuels font encore actuellement l'objet de tabous dans les pays d'Europe de l'Ouest et les pays voisins. Ceci entraîne des contraintes dans le vie de tous les jours. La peur que son orientation sexuelle soit découverte peut entraîner une perte de la joie de vivre ou des problèmes à l'école ou au travail. "Avec ce projet, nous souhaitons abattre les barrières", a affirmé Florian Meier, l'organisateur de la rencontre. (LOS)
26.7.05

>
Breaktaboos.net

Allemagne - Un homo iranien menacé d’expulsion
L’Allemagne s’apprête à expulser un homosexuel iranien vers son pays d’origine où les homosexuels sont persécutés et exécutés.
La Cour administrative de Kassel a refusé, l’année dernière, l’asile à cet homme qui, selon elle, ne serait pas en danger dans son pays. La Cour estime, en effet, que l’Iran ne punit pas l’homosexualité en tant qu’orientation sexuelle, mais uniquement les actes homosexuels. Si l’on suit la logique de la cour, cet homme serait donc en danger dans la seule mesure où il assumerait son inclination sexuelle…
En avril dernier, ce réfugié a manifesté l’intention de conclure un partenariat enregistré avec un Grec vivant en Allemagne depuis sa naissance, situation autorisée par la législation allemande. En dépit de cette possibilité légale, le responsable de l’enregistrement a non seulement refusé de conclure le partenariat, mais fait appel à la police pour l’arrêter en vue de son expulsion. L’homme a réussi à s’enfuir, mais il a été repris par la police, il y a une semaine et se trouve en attente d’expulsion vers l’Iran depuis cette date. (E-llico.com) 26.7.05
Une pétition par internet circule pour la défense de cet homme:
PetitionOnline.com/aragoli

> Lire: Iran- Deux adolescents exécutés en raison de leur "homosexualité"

Lettonie - Première Gay pride à Riga: haine, insultes et six contre-manifestants arrêtés
Après avoir été interdite puis finalement autorisée vendredi dernier, la première gay pride organisée en Lettonie, à Riga, s'est déroulée dans un climat de haine. Rassemblant une petite centaine de gays et lesbiennes contre plusieurs centaines de badauds et de contre-manifestants, la parade a conduit à plusieurs arrestations. "Six personnes ont été arrêtées. Deux portaient des symboles nazis, d'autres ont tenté de frapper les manifestants et jeté des oeufs sur eux", a déclaré à l'AFP, Mme Sintija Kajina, porte-parole de la police lettonne. Pour contrer les offensives des opposants à la gay pride, qui voulaient bloquer le passage du défilé, la police avait déployé un cordon de sécurité entre les deux groupes et a du intervenir à plusieurs reprises. "Les manifestants sont ici traités comme des loups enragés", a déploré Juris Lavrikovs, un des représentants de l'Ilga-Europe qui était présent. (Tetu.com)
26.7.05

Lettonie - La gay pride interdite finalement autorisée
La première gay pride jamais organisée en Lettonie et interdite mercredi 20 juillet 05 par le conseil municipal de Riga a fini par être autorisée vendredi par la Cour administrative du pays.
Cette cour a donné raison à la plainte déposée par l'organisation lettone de jeunes gays et lesbiennes organisatrice de la Riga Pride 2005 qui remporte ainsi une victoire légale importante contre le conseil municipal de la capitale.
A la suite d’un série de critiques, notamment exprimées mercredi par le Premier ministre, le conseil municipal, invoquant des raisons de sécurité, avait décidé d'interdire la gay pride prévue ce week-end dans le centre-ville.
"Avec la police, nous ferons tout pour assurer samedi l'ordre et la sécurité des manifestants pour éviter d'éventuels heurts lors de la parade", a déclaré le porte-parole du conseil municipal après la décision de la Cour administrative. (E-llico.com)
25.7.05

> Lettonie - Les cathos réussissent à faire interdire la Gay Pride de Riga

Iran- Deux adolescents exécutés en raison de leur "homosexualité"
Le barbarisme religieux a encore frappé. Deux adolescents homosexuels ont été exécutés publiquement le 19 juillet 05 sur la place d'Edalat ("place de la justice") de la ville de Mashhad. L'un était âgé de 18 ans, l'autre était mineur. Ils ont été identifiés par les initiales M.A. et A.M. Selon Outrage!, les deux jeunes gens auraient admis (probablement sous la torture) avoir eu des relations sexuelles avec des hommes mais ont plaidé pour leur défense que la plupart des jeunes garçons avaient des relations sexuelles entre eux.

Leur avocat, Monsieur Rezazadeh, a estimé que les jeunes gens n'avaient pas conscience que les relations homosexuelles et le fait de boire de l'alcool étaient interdits. "L'homosexualité est un crime en Iran, mais la peine de mort est normalement réservée pour les crimes, les viols, les vols à main armée, l'adultère, le trafic de drogues et l'apostasie." Il a rappelé que l'un d'entre eux était trop jeune (moins de 18 ans) pour être exécuté et que la cour devait en tenir compte. Mais la cour suprême de Téhéran l'a également condamné à être pendu. Selon la loi iranienne, les filles de plus de neuf ans et les garçons de plus de 15 ans peuvent être pendus.
Trois autres jeunes gays Iraniens sont recherchés par la police mais n'ont pas encore pu être retrouvés. Ils risquent aussi la pendaison.
Un troisième garçon, âgé de 13 ans, qui aurait été avec eux, n'a pas été condamné. La loi iranienne ne reconnaît pas le consentement sexuel à cet âge, ce qui implique que tout contact sexuel avec un mineur de 13 ans est considéré comme un viol. C'est pourquoi M.A. et A.M. ont été condamnés pour avoir "violé" ce garçon. L'allégation de viol aurait été retenu contre eux afin de miner la sympathie publique envers ces jeunes, une tactique fréquente du régime islamiste en Iran. Avant leur exécution, ils avaient été emprisonnés 14 mois et avaient reçus 228 coups de fouet.
La nouvelle de cette exécution a été rendue publique, avec photos ( 1 - 2 - 3 ), le 19 juillet 05 par l'INSA, l' Iranian Students News Agency. "Voilà la dernière barbarie du fascisme-islamiste de l'Iran. Tout le pays est une prison colossale. La loi islamique permet la détention sans preuve, la torture et le meurtre d'Etat", a déclaré Peter Tatchell, responsable d'OutRage!, qui rappelle qu'on estime à 4'000 le nombre de gays et de lesbiennes exécutés depuis l'arrivée au pouvoir des Ayatollahs en 1979. 100'000 Iraniens ont été exécutés au cours des 26 dernières années. Les victimes sont aussi des femmes adultères et des adversaires politiques au gouvernement islamiste. Beaucoup de pays poursuivent leurs relations amicales avec ce régime meurtrier, y compris l'aide et le commerce. "Nous invitons la communauté internationale à traiter l'Iran comme un Etat paria, à interrompre leurs relations diplomatiques, à imposer des sanctions commerciales et à fournir un appui pratique à l'opposition démocratique et de gauche à l'intérieur de l'Iran", a ajouté M. Tatchell.
Protestations mondiales
Outrage!, demande d'envoyer des protestions dans les ambassades d'Iran de son pays et d'exiger que son propre gouvernement rompe les relations diplomatiques avec l'Iran et qu'il impose des sanctions commerciales contre l'Iran.
L'Association suisse des lesbiennes, LOS, s'est dit profondément choquée par cet acte barbare. Elle demande au Conseil fédéral qu'il proteste énergiquement auprès de l'Iran et auprès de l'ONU contre la peine de mort mais aussi contre les discriminations dont sont victimes les homosexuelLEs à travers le monde. 90 Etats condamnent encore aujourd'hui toute relation homosexuelle entre adultes consentants. Selon l'association, une rencontre aura lieu vers la mi-août entre les organisations faîtières suisses et les représentants du Département des affaires étrangères (DFAE). Cette occasion permettra à ces organisations d’exprimer leur inquiétude par rapport à l’Iran. (Swissgay.ch) 23.7.05

Campagne mondiale d'emails - Envoyez vos emails !
> Un exemple d'email à envoyer à l'ambassadeur d'Iran en Suisse: Ambassador@iranembassy.ch
> Un exemple d'email à envoyer au Secrétariat général du Département suisse des affaires étrangères à l'attention de Mme la Conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey: generalsekretaer@eda.admin.ch
> Chambre de commerce et d'industrie Suisse - Iran
Bahnhofstrasse 106
Case postale 6781
8023 Zurich
Tél. 044/ 211 42 02
Fax 044/ 211 46 38
Plus d'nfos
> Le site d'Outrage!
> Le site de l'ILGA
> Le site de l'ambassade d'Iran à Berne
> L'homosexualité: un crime ! Tour d'horizon mondial

 

  Plus d'infos

61 - 60 - 59 - 58 - 57 - 56 - 55 - 54 - 53 - 52 - 51 - 50 - 49 - 48 - 47 - 46 - 45 - 44 - 43 - 42 - 41 - 40 - 39 - 38 - 37 - 36 - 35 - 34 - 33 - 32 - 31 - 30 - 29 - 28 - 27 - 26 - 25 - 24 - 23 - 22 - 21 - 20 - 19 - 18 - 17 - 16 - 15 - 14 - 13 - 12 - 11 - 10 - 09 - 08 - 07 - 06 - 05 - 04 - 03 - 02 - 01

  Derniers titres
  Suisse - Un séropositif étranger sera renvoyé, décide le Tribunal administratif fédéral
  Grenoble - Concert de Capleton annulé
  Suisse - Un CD homophobe retiré de la vente
 
USA - En direct, un journaliste au bord des larmes pour le mariage gay
  Allemagne - Un CD homophobe ne sera pas distribué
  Californie - Le mariage homo interdit
  Capleton - Homophobie : les défaillances du système lausannois

 

  Vos réactions

 

 Publicité

 

   
 

 

 
 Services

   
1 shoe.org

165.420

2 purplemoon.ch

290.590

3 swissgay.ch

348.659

4 gay.ch

507.022

5

joy4men.ch

723.176

  TOP 20 : le classement
  Votre publicité moins cher !

Recevez nos infos.
Votre email :




Mailing list, liste de diffusion et gestion d'emailing

Les articles des internautes

Vous avez quelque chose à dire ?
Publiez votre article sur Swissgay.ch en 2 clics.

Faut-il interdire Capleton et les artistes qui appellent au meurtre d’homosexuels ?

Oui, bien sûr !
Si on interdit tous les artistes homophobes, où va-t-on ?
Boycottons !
Non, la liberté d’expression prime sur tout.
Capleton ? Connais pas et ne veux pas connaître.
A ignorer ! Pourquoi leur faire encore de la pub ?
Oui. On ne fait pas reculer la haine sans la combattre.
Non : on est en démocratie et chacun est libre de dire ce qu’il pense.


Voir les résultats
Swisstools.net
Tous les sondages

Mesures d'audience


Google Analytics

Weblog Deckpoint
Alexa
Netcraft
Trafficestimate

 
 
 
   
 

   
   
 Publicité

   
   

 
 
 
     
Publicité Swissgay.ch

 

top

Swissgay.ch | Swissgay.ch/Elle | Annonces | Chat | Webcam chat | Agenda | Guide gay et lesbien | Infos | Vos articles | Forums | Liens
Top 20 | Sondages |
Voyages | Colocation | Météo | Email gratuit | Programmes TV | Sorties cinéma | Vidéos | Radio-TV en ligne | E-cartes
Votre publicité - Tarifs - Fixez votre prix | Newsletter | Recommander | Qui ? | Contact | Rechercher

Swissgay.ch sur Netvibes

Abonnez-vous au flux rss Actualité Swissgay.ch : http://swissgay.ch/rss.xml  -  Rejoignez Swissgay.ch sur Facebook :  Swissgay.ch sur Facebook

© Kaos Editions 1998-2010 - Swissgay.ch - Genève