Swissgay.ch home
  Guide-portail d'info gay, bi et lesbien suisse

Votre publicité sur Swissgay.ch

 

   
   
   
 

in englishauf deutschin italianoen españolem Português翻译成中文

 







 
 
 
 Les infos  [+/-]
60 - 59 - 58 - 57 - 56 55 - 54 - 53 - 52 - 51 50 - 49 - 48 - 47 - 46 45 - 44 - 43 - 42 - 41 40 - 39 - 38 - 37 - 36 35 - 34 - 33 - 32 - 31 30 - 29 - 28 - 27 - 26 25 - 24 - 23 - 22 - 21 20 - 19 - 18 - 17 - 16 15 - 14 - 13 - 12 - 11 10 - 09 - 08 - 07 - 06 05 - 04 - 03 - 02 - 01
 Magazines gays
 Vos articles
 Rechercher

Web Swissgay
 iPhone - Mobile

Swissgay.ch (Agenda + Guide) sur votre iPhone/mobile ! Tapez : swissgay.ch/m
 Partagez

Bookmark and Share

 Flux RSS

http://swissgay.ch/rss.xml
Subscribe
http://www.itsmynews.com

 Partenaires

Easyroommate.ch
Nathan gay café-bar
Ptisitegay.net
Swissgay blog
 Dons

Pour soutenir et développer Swissgay.ch. Merci !

 
Les infos | Rechercher une info | Réagir | Magazines gays | Vos articles
 
  Les infos - 8
Actes de guerre à New York (1)
Un couple gay et leur fils adopté comptaient parmi les passagers de vol 175 d'United Airlines précipité par les terroristes contre la deuxième tour du World Trade Center. La famille regagnait son domicile de Boston. Ronald Gamboa et Dan Brandhorst voyageaient avec leur fils adopté de 3 ans, David. "A l'heure prévue d'arrivée, Ronald n'a pas appelé. Mes craintes sont devenues plus réelles. J'ai fait aussitôt le rapprochement...", a confié sa mère qui a vu en direct la collision du deuxième Boeing.
Un pilote de ligne, militant d'une association professionnelle gay, faisait partie de l'équipage du Boeing 757 qui s'est crashé sur le Pentagone. Premier officier sur American Airlines, David Charlebois était membre de la National Gay Pilots Association.
Enfin, un passager gay du vol 93 d'United Airlines, Marc Bingham, joueur de rugby, a probablement participé à la mutinerie de certains passagers qui aura évité le pire sur la Maison-Blanche ou Camp-David. Depuis l'avion qui a "raté" sa cible, Mark a appelé sa mère par téléphone portable en lui annonçant parmi les premiers que l'appareil venait d'être détourné "par des hommes armés de cutters". On sait que plusieurs passagers ont décidé le tout pour le tout : comprenant que leur mort était annoncée en apprenant les avions-suicides sur New-York par leurs familles, au moins trois d'entre eux ont fait part à leurs proches qu'ils allaient "tenter quelque chose".

En fin, les gays américains ne peuvent pas donner leur sang. Même pendant cette crise nationale américaine, la quasi-totalité des hommes gays et bisexuels sont interdits de don du sang, et ne peuvent donc aider les victimes de cette façon-là. (Gay.com - CitéGay - 13-14.09.01).

Actes de guerre à New York (2)
Al-Fatiha, un groupe de gays et lesbiennes musulmans, a condamné les attentats perpétrés mardi contre le World Trade Center et le Pentagone.
Faisal Alam, fondateur et directeur de l'association, a déclaré : "Nous nous joignons à nos frères et à nos soeurs des Etats-Unis et dans le monde pour pleurer les morts et condamner cette tragédie." Partout dans le monde, les associations Al-Fatiha vont prier pour les victimes des attentats de mardi.
Le groupe s'est joint à d'autres associations musulmanes pour dénoncer les attaques terroristes.
Al-Fatiha a également demandé à la communauté gay de ne pas faire
d'amalgames entre les terroristes d'un côté, et les Arabes et Musulmans de l'autre, et s'est inquiété de possibles violences contre Arabes ou Musulmans. (Gay.com-13.09.01)

Alpagai ne mourra pas... et se porte bien
Suite à l'Assemblée générale du 4 mai dernier, Alpagai se retrouvait sans comité et craignait de devoir disparaître. La page est bien tournée. Suite à l'Assemblée extraordinaire du 14 septembre 2001, l'association valaisanne se retrouve avec un comité de huit membres. Son local reste ouvert tous les vendredis dès 20h. Le mercredi 10 octobre 2001, jour du Coming out Day, toute personne qui le souhaite est invitée au centre d'Alpagai (15.9.01).

Les victimes homosexuelles des nazis appelées à se faire connaître  
Les homosexuels, victimes des persécutions sous le régime nazi, sont appelés à se faire enregistrer auprès de l'Organisation internationale des migrations (OIM). Ces victimes ont jusqu'au 31 décembre 2001 pour se faire connaître auprès de l'OIM. Sont concernés les homosexuels qui ont été contraints de travailler dans des camps, dans des entreprises allemandes ou suisses ou des filiales allemandes de compagnies suisses, ceux qui ont été refoulés en tentant de se réfugier en Suisse, et ceux qui ont subi de mauvais traitements en tant que réfugiés, soit qu'ils aient subi des violences, soit qu'ils aient été détenus ou déportés. Les héritiers des victimes décédées sont habilités à réclamer des compensations si leur parent est mort après le 15 février 1999. Les indemnisations seront tirées du fonds de 1,25 milliard de dollars attribué par les tribunaux américains aux victimes de l'Holocauste qui avaient intenté des actions en justice à l'encontre des banques suisses, ainsi que de la fondation allemande "Souvenir, responsabilité et avenir". Celle-ci est dotée de 10 milliards de DM (5,12 milliards d'euros) auquel ont contribué à égalité l'État allemand et les entreprises allemandes. L'OIM lance une campagne d'information pour retrouver ces victimes survivantes, persécutées par les nazis en raison de leur homosexualité, et souvent difficiles à localiser car elles hésitent à se faire connaître. L’OIM compte sur le soutien des organisations d'homosexuel(le)s en Allemagne, mais aussi au niveau international, pour entrer en contact avec les victimes dont certaines ont trouvé refuge dans d'autres pays, notamment aux États-Unis, au Canada et en Australie. Les victimes ou leurs héritiers doivent s'adresser à l'IOM/HVAP, 17 route des Morillons, P.O. BOX 71, 1211 Genève 19, Suisse (Quotidien de Têtu avec AFP - 21.9.01).

“Al-Fatiha” demande à la presse gay de surveiller son vocabulaire
L’association internationale des gays, des lesbiennes, des bisexuels et des personnes transgenres musulmans Al-Fatiha demande à la presse gay de par le monde de faire attention aux termes utilisés pour parler des auteurs des attentats du 11 septembre. L’association appelle à la vigilance lorsque des articles utilisent des termes comme “jihad”, “extrémistes musulmans” ou “fondamentalistes islamiques”. Le mot “jihad” notamment, souvent utilisé dans le sens de “guerre sainte” signifie en fait “lutte” (ce peut être une lutte personnelle contre la dépression, par exemple). L’association déplore l’augmentation des attaques verbales ou physiques à l’encontre des Musulmans et des membres d’autres minorités ethniques aux États-Unis et ailleurs dans le monde (Quotidien de Têtu-25.09.01).
>> Le site Web

Un historien allemand affirme qu’Hitler était homosexuel
Selon "Hitlers Geheimnis - Das Doppelleben eines Diktators" (le secret d'Hitler - La double vie d'un dictateur), un livre écrit par l’historien allemand Lothar Machtan et qui sort mardi 9 octobre dans 12 pays, Adolf Hitler était homosexuel. "Nous pouvons dire qu'Hitler a entretenu, jusqu'à la fin des années 1920, une série de relations amicales à caractère homo-érotique. Nombre d'entre elles étaient qualifiées d'homosexuelles par ses contemporains", a déclaré l'historien, professeur d’histoire à l’université de Brême, au quotidien Die Welt. Il aurait eu, entre autres, une relation de cinq ans avec Ernst Schmidt, dit Schmidl. "A partir de 1930, il s'est senti vulnérable en raison de ce passé, et a toujours tenté de le rejeter", a précisé M. Machtan. Selon lui, le Fuehrer a notamment veillé à l'élimination en 1934 du chef des SA Ernst Roehm, homosexuel déclaré, parce que ce dernier détenait à son sujet des éléments compromettants. Adolf Hitler aurait permis la persécution des homosexuels afin de dissimuler ses propres goûts (9.10.01).

 

  Plus d'infos

61 - 60 - 59 - 58 - 57 - 56 - 55 - 54 - 53 - 52 - 51 - 50 - 49 - 48 - 47 - 46 - 45 - 44 - 43 - 42 - 41 - 40 - 39 - 38 - 37 - 36 - 35 - 34 - 33 - 32 - 31 - 30 - 29 - 28 - 27 - 26 - 25 - 24 - 23 - 22 - 21 - 20 - 19 - 18 - 17 - 16 - 15 - 14 - 13 - 12 - 11 - 10 - 09 - 08 - 07 - 06 - 05 - 04 - 03 - 02 - 01

  Derniers titres
  Suisse - Un séropositif étranger sera renvoyé, décide le Tribunal administratif fédéral
  Grenoble - Concert de Capleton annulé
  Suisse - Un CD homophobe retiré de la vente
 
USA - En direct, un journaliste au bord des larmes pour le mariage gay
  Allemagne - Un CD homophobe ne sera pas distribué
  Californie - Le mariage homo interdit
  Capleton - Homophobie : les défaillances du système lausannois

 

  Vos réactions

 

 Publicité

 

   
 

 

 
 Services

   
1 shoe.org

165.420

2 purplemoon.ch

290.590

3 swissgay.ch

348.659

4 gay.ch

507.022

5

joy4men.ch

723.176

  TOP 20 : le classement
  Votre publicité moins cher !

Recevez nos infos.
Votre email :




Mailing list, liste de diffusion et gestion d'emailing

Les articles des internautes

Vous avez quelque chose à dire ?
Publiez votre article sur Swissgay.ch en 2 clics.

Faut-il interdire Capleton et les artistes qui appellent au meurtre d’homosexuels ?

Oui, bien sûr !
Si on interdit tous les artistes homophobes, où va-t-on ?
Boycottons !
Non, la liberté d’expression prime sur tout.
Capleton ? Connais pas et ne veux pas connaître.
A ignorer ! Pourquoi leur faire encore de la pub ?
Oui. On ne fait pas reculer la haine sans la combattre.
Non : on est en démocratie et chacun est libre de dire ce qu’il pense.


Voir les résultats
Swisstools.net
Tous les sondages

Mesures d'audience


Google Analytics

Weblog Deckpoint
Alexa
Netcraft
Trafficestimate

 
 
 
   
 

   
   
 Publicité

   
   

 
 
 
     
Publicité Swissgay.ch

 

top

Swissgay.ch | Swissgay.ch/Elle | Annonces | Chat | Webcam chat | Agenda | Guide gay et lesbien | Infos | Vos articles | Forums | Liens
Top 20 | Sondages |
Voyages | Colocation | Météo | Email gratuit | Programmes TV | Sorties cinéma | Vidéos | Radio-TV en ligne | E-cartes
Votre publicité - Tarifs - Fixez votre prix | Newsletter | Recommander | Qui ? | Contact | Rechercher

Swissgay.ch sur Netvibes

Abonnez-vous au flux rss Actualité Swissgay.ch : http://swissgay.ch/rss.xml  -  Rejoignez Swissgay.ch sur Facebook :  Swissgay.ch sur Facebook

© Kaos Editions 1998-2010 - Swissgay.ch - Genève